AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Jeu 06 Sep 2012, 14:47

    La flamme de son allumette vacilla tendis que la jeune femme se penchait sur la bougie qui reposait sur la table basse. Le feu contamina presqu’aussitôt la mèche, venant ajouter un peu plus d’orangé à l’atmosphère. C’était la dernière qu’elle avait dans la maison ! Elle en avait trouvé une bonne dizaine en faisant les fonds de tiroirs, peut-être même plus en fait, elle ne les avait pas comptées. Elle avait juste voulu donner une ambiance voilée et intimiste, propre à toute réunion entre filles qui se respectent ! Enfin… réunion.. c’était vite dit, elles ne seraient jamais que toutes les deux, comme d’habitude. Du moins, comme elles en avaient eut l’habitude durant de nombreuses années avant ce petit éloignement bizarre.

    Peu importe, l’éloignement bizarre en question prenait officiellement fin ce soir, et Charlie n’en n’était franchement pas mécontente. Vu le nombre de choses qui dérapait dans sa vie en ce moment, elle se sentait soulagée de renouer avec sa meilleure amie de toujours. Elles avaient laissés trois abrutis de mecs s’imiscer entre elles alors qu’elles s’étaient toujours promises le contraire, et c’était franchement inacceptable ! Griffith, Logan et Sam n’avaient cas se trouver d’autres vies à compliquer que les deux leurs. Du moins, pour ce soir, car ce soir elles allaient faire la fête, rires, sûrement allaient elles chanter aussi car c’est toujours ce qui arrivait lorsqu’elles étaient saoule.

    Après tout, il fallait bien que Charlie trouve une utilité quelconque à cette bouteille de cassis qu’elle avait reçu la veille lors de la tombola du pique-nique ! Quoi de mieux qu’une soirée entre fille ?
    Elle n’avait pas sortit que cette bouteille là bien entendu, elle avait aussi tout un tas de bière, un fond de vodka, et de quoi tenter de se préparer quelques mojitos (qu’elles rataient toujours évidemment).

    Charlie avait aussi passé l’heure précédente à préparer chips et autres amuse-gueules, du moins une fois Louise nourrie, lavée, et mise au lit comme la petite fille qu’elle semblait être redevenue ces dernières semaines. C’était un peu cruel à dire peut-être, mais la jeune caissière espérait bien chasser ce genre de soucis de son esprit, totalement, et pour toute la soirée. Et Samuel passait à la trappe par la même occasion. Pas définitivement non ! Juste pour ce soir bien sûr. Mais après tout merde, il y avait un temps pour tout. Un temps pour l’angoisse et un temps pour l’amusement. Et ce soir, c’était ce temps-là !

    Maintenant que tout était près, Charlie s’échina quelques instants à trouver le bon album pour une musique d’ambiance appropriée, exercice qui occuperait sûrement tout son temps en attendant l’arrivée de son invitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 09 Sep 2012, 13:12

    C’était un peu le truc inespéré si on y réflechissait bien. L’éloignement avait été de plus en plus important depus toutes ces histoires complexes de tromperies, de Donnelly et de trucs étranges dans leur petit village.

    Le fait est que leur soirée allait vraiment se faire, la proposition de la veille avait été retenue et Colleen ne comptait pas avoir une seule minute de retard. A dire vrai, elle était bel et bien prête depuis une bonne heure au moins. Excitée comme une puce, elle avait été à deux doigts d’embrasser Grif’ alors qu’elle sortait et se souvint presque trop tard qu’ils prenaient leur temps. Putain de temps.

    Arrivée devant la maison de sa meilleure amie (et de sa grand-mère surtout), la postière frappa deux coups brefs sur la porte et entra sans attendre de réponse. Louise devait dormir et il n’était pas question qu’elle fasse la bourrine sur la porte pour réveiller l’adorable mamie qui ne semblait pas être au top de sa forme. Il faudrait qu’elle repasse le lendemain... du moins si elle pouvait bouger.

    Pas trop de problèmes pour trouver Charlie qui avait fait de la pièce un sacré truc, c’était un peu comme d’habitude mais en mille fois mieux parce qu’il y avait cette impression d’avoir une nouvelle chance absolument inouïe et qu’il fallait prendre soin de tout ca.

      « Ouah... si je te connaissais pas mieux, j’aurai l’impression que tu comptes me faire un gros numéro de drague pour me foutre dans ton pieu... »

    Colleen se rapprocha d’elle et passa brièvement un bras autour de son cou pour l’attirer à elle et déposer un baiser sonore sur sa joue.

      « Quoi de neuf ? Tu sais que tu as vendu du rêve quand tu chantais ? Il faudrait qu’on se fasse une sortie au Susan’s quand tu peux. Ca m’a donné envie de monter un groupe même si je chante mal et que je sais jouer de rien mais bon. Enfin tu sais hein... »

    Toujours la même histoire avec ses envie d’apprendre quelque chose, de monter quelque chose pour ne plus en avoir envie du tout après quelques semaines. Du grand Colleen Jefferson.

      « Alors... tu as prévu quoi de beau ? »

    Alcool, alcool et alcool.


edit couleur : Allie sort de ce corps ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 09 Sep 2012, 18:54

    La tête brune de la jeune caissière s’était relevée et un sourire était venu fendre son visage expressif lorsque quelques coups discrets avaient raisonnés à la porte d’entrée de la maison. Quelques instants plus tard et sa postière préférée faisait irruption dans le salon. Charlie laissa échapper un éclat de rire bref à la remarque de sa meilleure amie tandis que celle-ci la gratifiait d’une étreinte et d’un baiser sur la joue. C’est vrai qu’elle s’était donnée la peine de rendre le décor plus accueillant et festif qu’à l’accoutumée, et ça lui était venu naturellement. Premièrement parce qu’elle n’avait plus eut l’occasion de faire la fête depuis ce qui lui semblait être des lustres et qu’elle avait envie de marquer le coup, et ensuite parce que Colleen et elle s’étaient éloignées l’une de l’autre dernièrement, et qu’un peu naïvement peut-être, elle s’était mise en tête de la recevoir comme il se devait pour lui donner envie de revenir.

    Charlie passa brièvement la langue à la jeune femme lorsque celle-ci en vint à la complimenter sur sa performance de la veille, avant de lui désigner le divan confortable où elles colleraient leurs quatre jolies petites fesses pour la soirée.

      « A part essayer de te foutre dans mon pieu ? Pas grand-chose ! J’ai loué deux films d’horreur et j’ai sortit tout l’alcool qui se trouvait dans la maison… enfin sauf l’alcool à désinfecter évidemment » précisa-t-elle d’un petit hochement tête pour souligner l’évidence « A part ça comme tu peux l’voir Louise dort, donc même quand on aura sifflé toute la bouteille de cassis, faudra essayer de pas rire trop fort et d’pas hurler à chaque zombis qui surgit dans l’écran » sourit la jeune femme en prenant place aux côtés de Colleen.


    Elle s’occupa presque aussitôt du service et agrippa les deux verres qui attendaient sur la table, encore vides.

      « Oh et j’ai prévu l’coup cette fois : verres en plastique ! Incassables. Tu veux Mickey ou Donald ? » gloussa la caissière en désignant les deux verres à l’effigie des personnages Disney.


    Se faisant, elle entreprit de les remplir avant d’en tendre un à sa meilleure amie.

      « Buvons à la paix dans l’monde et … ce genre de truc ! Santé ! » une première gorgée, avant d’enchainer « Oh, t’as amené un peu d’herbe j’espère ? Ca fait tellement longtemps »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mar 11 Sep 2012, 13:31

    Génial ! Elle avait eu le verre Donald et ce que Charlie semblait avoir prévu lui allait tout à fait parfaitement. Des films d’horreur, de l’alcool et puis... un peu d’herbe dans un sachet qu’elle sortit théatralement de son décolleté en gloussant un peu.

      « Hey, tu me prends pour qui ? Tu es la reine de la préparation de soirée, tu m’accueilles dans ton antre alors c’était la moindre des choses. Attrape ! »

    Colleen lui jeta le sac que sa meilleure amie rattrapa avec aisance pendant qu’elle portait enfin son verre à ses lèvres.

      « Ouaip, à la paix dans le monde en esperant tout de même une apocalypse de zombies sinon ce sera pas drôle. Une apocalypse globale dont nous sortirons grands survivants car nous n’avons déjà rien à Grayson donc on survivra les doigts dans le nez ! »

    Elle leva son verra en fixant Charlie et but encore, son regard dérivant sur divers meubles à la recherche des deux films choisis par la caissière. Il y avait de fortes chances qu’elle les ai déjà vu car les deux étaient des pro de ce genre et avaient du en voir des centaines (au moins) des plus connus aux trucs tout pourris tournés dans le patelin d’à côté.

    Mais ce n’étaient pas tant les films qui étaient importants, c’était d’être ensemble, de rire ensemble et de se mettre minable à deux comme elles avaient toujours si bien su le faire. Cette soirée était une très bonne chose qui ferait oublier toutes les diverses emmerdes dans lesquelles elles étaient plongées. Peut-être que cela sortirait à un moment quand elles se sentiraient bien plus légères mais pas tout de suite.

    Colleen n’était pas dupe et un de ces quatre, il allait falloir crever l’abcès. Elle pariait que son Sam Donnelly lui ait balancé qu’elle se trouvait à la réunion au drugstore et il ne fallait pas avoir 180 de QI pour comprendre que Charlie ne devait pas avoir comprit le pourquoi du comment de la chose.

    Ou alors elles n’en parleraient pas du tout parce que tout ca ne comptait pas et que le fait d’être là, ensemble et ce soir voulait tout dire. Oui, mieux fallait voir les choses de cette facon.

      « Alors beauté fatale, t’es prête ? Je lance le film ou tu préferes que je te saute vite fait sur la table ? T’es vraiment charmante ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mer 12 Sep 2012, 22:28

    Charlie laissa fuser un éclat de rire, le sachet d’herbe en main qu’elle triturait pour en observer le contenu. Alors ça c’était bien vrai, si jamais une Zombie apocalypse se déclenchait demain quelque part dans le monde il y avait de forte chance pour que leur vie à Grayson ne change pas d’un pouce. C’était déjà un petit peu l’apocalypse tous les jours ici…

    La jeune caissière adressa ensuite un regard faussement blasé à sa meilleure amie. En beauté hm ? Tu parles, ses cheveux était en pagaille, elle portait un short découpé n’importe comment et il y avait une tache d’elle ne savait trop quoi sur sa blouse sans manche. M’enfin devant Colleen, elle pouvait se trimbaler en pyjama ou en slip de grand-mère les seins à l’air, elles n’étaient plus à ça près.

      « Tu pourras toujours essayé d’attenter à ma pudeur plus tard quand j’aurai trop bu, promis ! En attendant puisque tu veux du Zombi, mets-nous du Zombi ! Les DVD sont là sur le meuble » en désignant l’endroit d’un index pointé « En attendant je vais nous confectionner un truc plus ou moins fumable »


    Quelques gorgées d’alcool plus tard et elle se penchait au-dessus de la petite table basse encombrée de chips et autre amuse-gueules pour sortir tabac, feuille et herbe, et mixer le tout dans un cône. Enfin ça c’était le plan initial mais il lui fallut un bon quart d’heure et deux fou rires étouffés pour ne pas réveillé Louise pour parvenir à un résultat un peu bancale, mais satisfaisant pour une fille qui ne roulait de joint qu’une fois toutes les lunes. Généralement c’était Colleen la responsable des plantes à vertu magique, elle, elle gérait l’alcool. Chacun son truc après tout.

    Elle entreprit ensuite d’allumer son joint biscornu à la flamme d’une bougie qu’elle éteignit d’un souffle bref ensuite, pour accentuer la pénombre afin de plonger un peu mieux dans le film. Difficile de suivre quoi que ce soit d’ailleurs, puisque comme à chaque fois où elle regardait la télé ensemble elles passaient leur temps à faire des commentaires sur tout ce qui s’y déroulait. La coupe de cheveux du héro, l’accent de bourrin du meilleur ami, les dialogues clichés, les faux suspenses qu’on voyait venir à dix kilomètres à la ronde et les effets spéciaux un peu moyen. C’était même pour avoir plus de choses à critiquer qu’elles avaient toujours eu un faible pour les films d’horreur d’ailleurs.

    Quoi qu’il en soit, dés la première taffes elle sentit les effets lui monter au crâne, comme une douce chaleur enivrante qui se diffusa lentement en elle. Elle sentait sa pseudo-tension redescendre, sa bonne humeur remonter en flèche, sa poitrine lui semblait également déjà bien moins lourde tout à coup, et le sourire ne désertait pas ses lèvres.

    Lorsqu’elles eurent toutes deux terminés leur premier verre, Charlie décida de les remplir aussitôt, bien décidé à lâcher un maximum de leste durant cette soirée, car plus celle-ci avançait plus elle se rendait vraiment compte à quel point elle en avait drastiquement besoin.

      « Je sais qu’on a déjà eut ce débat au moins 150 fois mais y’a pas a dire, les Zombis qui marchent c’est juste … tellement has been !! Comment tu veux avoir peur d’un truc qui peut même pas te rattraper ? Regarde-le ? T’as presque envie de lui demander s’il a pas besoin d’aide… » gloussa Charlie en désignant le premier Zombi du film se mouvoir à vitesse d’escargot vers une fille qui, au lieu d courir, trouvait ça plus malin de stagner sur place en gueulant comme une idiote « Moi ça me donne faim tout ça… ou alors c’est ta mixture magique » rit encore Charlie qui se délectait de sentir sa tête lui tourner.


    Puis d’un geste brusque elle se pencha pour attraper le plat de mini pizza avant d’en fourrer trois du même coup dans sa bouche.

      « Merde c’est trop bon… goute ! » constata-t-elle en saisissant un petit four pour l’encastrer dans la bouche de Colleen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Jeu 13 Sep 2012, 22:26

    Elle avait envie de la serrer contre elle pour l’embrasser ou alors de poser sa tête sur son épaule tout en lui tenant la main très fort pour la sentir totalement avec elle. Ce n’était même pas à cause de la fumette des Dieux ou du verre d’alcool qu’elle avait bu. C’était à cause de cette putain de pizza qu’elle venait de lui foutre dans le bec. Il n’y avait qu’une meilleure amie pour faire ce genre de chose et vous rendre heureuse. Ce geste était juste tellement familier et adorable que Colleen se sentait fondre.

    Et ce ne fut pas le premier de la liste, elles en bouffèrent des pizzas et elles en insultèrent des acteurs trop moches et des zombies à la con juste trop mal fait. Et peut être même qu’elles fumèrent un peu trop.

    Arrivées au début du deuxième film (qu’elles avaient eu un peu de mal à mettre en marche), la postière se sentait bien partie mais pourtant ravie et véritablement apaisée. Il faudrait qu’elles fassent ca, tous les jours ! A n’en pas douter.

      « Roh, j’espère qu’il va être sexy le héros parce que ca manquait trop de sexytude le précédent. Hanm il faudrait quelques acteurs de Battlestar Galactica dedans. C’est grif’ qui regarde les épisodes en ce moment, le gros super musclé, c’est quoi son nom déjà ? »

    La brune se pencha sur la table en gloussant pour attraper le premier truc qui lui tombait sous la main avfin de l’engouffrer sans même regarder ce que c’était.

      « Helo ! Ouai c’est Helo, lui jlui dirai pas non pour un petit tour dans ma chambre jte dis. Oh attend shh... Non... me dit pas que ca va être une nana ! Une blonde en plus. Rah, j’espère qu’elle va pas faire long feu et qu’on verra son cerveau. Et puis les zombies ont l’air moins chiants, pas des marcheurs à la noix. D’ailleurs jme demande si ca marcherait vraiment le coup de les imiter et de faire comme eux sans se faire bouffer. Il faut ptetre se recouvrir d’un truc spécial. Oh merde mon verre est vide. »

    Se penchant une nouvelle fois et tombant presque, Colleen éclata de rire en fixant l’intérieur de la bouteille aussi vide que son verre.

      « Il nous faut une autre bouteille sexy barmaid, on prend quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mar 25 Sep 2012, 22:19

    Adieu quart de bouteille de Vodka. Colleen et Charlie l’avaient achevée tout au long du premier film, mélangée à quelques goûtes de jus d’orange destinées à donner bonne conscience. Chose inutile puisque l’alcool lui-même suffisait à l’inhiber sans effort. D’ailleurs, si elles avaient été deux demoiselles raisonnables, ou plutôt si leurs vies respectives s’étaient révélées plus facile à oublier, elles auraient évité les mélanges et se seraient contentés de la vodka et de quelques pétards sans aller plus loin. Malheureusement elles n’étaient pas raisonnables, et leurs deux vies étaient relativement nulles en ce moment, aussi bien pour l’une que pour l’autre. Et tous savaient que plus il y avait de soucis dont il fallait s’alléger, plus la dose d’alcool à ingurgité devenait conséquente.

    Du coup, lorsque Colleen réclama la suite, Charlie partit d’une grande exclamation avant de se pencher sous la table basse où s’éventrait un paquet de chips et leurs verres vides. D’un grognement d’effort, elle sortit un six pack de bière qu’elle déposa entre elles deux dans le divan d’un air glorieux.

      « J’avais TOUT prévu » déclara Charlie d’un index levé en l’air, avant de se souvenir que sa grand-mère dormait à l’étage et qu’il valait mieux éviter les éclats de voix.


    De quelques gestes hâtifs elle déchira le carton et en sortit une première qu’elle tendit à sa meilleure amie, avant d’en prendre une pour elle-même.

      « C’est celles qui se débouchent sans décapsuleur. Cloc ! » expliqua-t-elle en ouvrant sa bouteille d’un long pshhhht.


    Après avoir aspiré la mousse, elle adressa un gloussement à la télévision et au cerveau de blonde qui venait effectivement d’éclabousser la caméra.

      « Quand on aura fini nos bières on mettra le film sur pause pour aller se préparer deux mojitos. Pour bien faire faudrait manger aussi nan ? Avec tout c’qu’on a bu et grignoté j’suis pas sûre d’avoir encore faim, mais ton herbe magique me prend toujours en traitre. Si jamais, j’ai des pâtes et de la sauve bolo. On pourra s’en recouvrir le visage et prendre des photos spéciales Zombis ! » elle laissa fuser un rire qui disparu presque aussitôt pour une mine alarmée « J’devrais pas te dire des trucs comme ça, te connaissant tu vas vraiment vouloir le faire » puis se penchant en avant pour placer sa bouche juste devant les yeux de son amie, à quelques centimètres de son visage à peine, elle articula : « ceci était une blague Miss Colleen Jefferson, si tu t’étale ma sauce bolo sur le nez je te préviens que c’est ta cervelle qu’on va manger ce soir ! »


    Une demi-heure, deux bières, un pétard et deux mojito plus tard, Charlie montait à l’étage en mode ninja pour mettre la main sur son appareil photo, la truffe couverte de sauce bolognaise et des larmes de rire plein les yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 30 Sep 2012, 17:07

    La soirée ne pourrait juste pas être plus parfaite que cela parce que c’était avec Charlie, de l’alcool, des pétards et des zombies. Et comme d’habitude, elles y étaient fort, peut-être un peu trop parce qu’après le premier film, les deux jeunes femmes étaient bien joyeuses… encore plus qu’à l’arrivée de la postière (c’était pour dire).

    Et encore quelques bières… puis un peu de sauce tomate et ne manquait plus que l’appareil photo pour faire les choses correctement. Pendant que Charlie était à l’étage en mode ninja, la postière avait ouvert une nouvelle bière, le mélange avec la sauce tomate n’était d’ailleurs pas mauvais du tout et elle se surprit à lécher son doigt qu’elle avait laissé trainer sur sa joue. Ce qu’elle cessa de faire quand sa meilleure amie fut de retour dans la pièce.

      « J’ai vachement envie de me lécher moi même mais j’ai peur que ma langue soit pas assez grande. Et tu sais ce qui est bien avec la bolo c’est que y’a des ptits bouts de viande et que sur les photos ca ressemblera à des petits éclats de cervelles bouillies. J’trouve quand même qu’on est trop forte dans les détails… »

    Elle se mit à rire fortement, se rapprochant de la brune pour glisser son doigt sur sa joue et lécher le tout une nouvelle fois.

      « Ouah t’es trop délicieuse, si jamais j’étais moins nette, jte lècherai de partout sur le visage jusqu’à ce que je vois ta peau de nouveau… ou alors peut-être qu’on gardera cette drôle de couleur pour toujours parce que c’est… magique. Ouai c’est dla sauce magique parce qu’on a du fluide en nous qui fait qu’on est exceptionnelle. Deux grands esprits qui ne doivent que se forger à utiliser la magie en nous. Et un jour on finira par dominer le monde… »

    Le premier flash la forca à fermer les yeux et une sorte de gémissement plaintif passa ses lèvres.

      « Mais j’ai même pas eu le temps de faire une tronche de zombie en décomposition… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mar 02 Oct 2012, 13:13

    Elle s’était un peu prit les pieds dans le tapis du couloir en mezzanine de l’étage, puis au moment d’ouvrir la porte du bureau, elle avait tiré au lieu de pousser, ce qui avait fait raisonner un ‘boum’ potentiellement capable de réveiller Louise. L’oreille aux aguets et l’œil tout rond, elle s’était figé comme un petit lapin prit dans les phares d’une voiture pour guetter le moindre mouvement à l’intérieur de la chambre de sa grand-mère. Rien. La vision de la petite mémé sénile qui ouvre sa porte pour tomber nez à nez avec sa petite fille complètement saoule et recouverte de sauce tomate lui avait provoqué un éclat de rire qu’elle avait du étouffer dans sa main poisseuse. Puis elle s’était réfugier dans le bureau, euphorique, et s’était mise à chercher son appareil… avant de se rendre compte qu’en fait il n’était pas dans le bureau mais dans sa chambre, située au rez-de-chaussée…

    Du coup elle était redescendue, et avait contourné la cuisine par le couloir pour faire un détoure par sa pièce et mettre enfin la main son petit numérique. De retour au près de Colleen elle plaqua un index sur sa bouche en un long ‘shhhhhhhhhhhht’ ponctué de gloussement afin d’inciter la postière à rire moins fort. Après ça, et tout en écoutant les élucubrations mégalomane de sa meilleure amie, Charlie vint se coller à celle-ci, le bras tendu avec l’appareil pour qu’elles entre toutes les deux dans le cadres. Une grimace plus tard et elles se retrouvaient aveuglées d’un flash lumineux qui s’imprima désagréablement sur sa rétine.

    Ramenant l’appareil à elle, elle visionna le cliché et émit une drôle de son, entre le couinement amusé et le japement horrifié.

      « Putain j’ai juste jamais RIEN vu d’aussi moche ! On est affreuses ! J'adore ! Et j’ai la tête coupée on voit que toi qu’à pas l’air de savoir où t’es. Bon viens, on recommence ! »


    Heureusement, son numérique tomba à court de batterie seulement dix minutes et 37 clichés parfaitement atroces plus tard. Oh bien sûr, c’était loin d’être la première collection de photos vraiment très laides qu’elles auraient !

    Délaissant la cuisine après s’être sommairement essuyées le visage, elles furent de retour dans le salon, où les bougies qui brûlaient toujours donnaient une ambiance voilée que la cuisine et sa lumière électrique crue n’avait pas. Ca, plus les histoires de magie de Colleen, ça lui donnait des envies de mystères putain !

      « OoouhhOooooo, j’sais c’qu’on va faire !! » jubila-t-elle en sautillant sur place « J’vais sortir mon ouija et on va poser des questions aux esprits !!! »


    Et sans attendre la réponse de Colleen elle se ruait vers une longue commode ou se rangeait les jeux de sociétés, ressortant la boite rectangle et poussiéreuse du plateau. A l’adolescence elles avaient toutes les deux passés des heures sur ce truc, à poser des questions parfois sérieuses, parfois complètement débile. Parfois la triche avait été évidente, d’autre fois, elles en étaient tout de même ressorties troublées ! Vu qu’elles étaient déjà sacrément troublées par l’alcool, le ouija n’aurait plus grand-chose à faire cette fois-ci…

    Installée juste à côté de la table basse sur le tapis confortable, elles se calèrent de chaque côté du plateau, une bière en main.

      « Tu vas commencer pendant que je roule une cigarette magique ! » s’enthousiasma Charlie après avoir disposé deux ou trois petites bougies autour d’elles pour y voir plus clair.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mer 10 Oct 2012, 20:51

    Ouhhhhh mais quelle bonne idée, c’était tout bonnement parfait, rien de tel que quelques questions aux esprits pour se mettre dans l’ambiance parfaite d’une soirée à deu et rien qu’à deux. Ce n’était pas la première fois qu’elles faisaient ca et etrangement, elles avaient toujours un coup dans le nez.

    En tout cas, l’idée tombait à pic.

      « Ok, ok... alors on appelle qui aujourd’hui ? Je sais, mon grand père encore, il était super réceptif la dernière fois, tu te souviens ? »

    Bien sur que oui, il avait même réussi à communiquer le mot ‘BOOB’, preuve terrible que c’était bel et bien son grand père qui était venu à elle et non pas un tru sorti tout droit de leur imagination. Même ivre les deux amies arrivaient à être responsables et adultes.

    En théorie du moins.

      « Bon t’es prête ? »

    Colleen patienta le temps que la caissière en ait fini avec son joint, les mains bien à plat de part et d’autre du ouija, toute sa concentration prête à se focaliser sur l’appel à son aieul. Puis ce fut le bon moment et les deux jeunes femmes joignirent leurs mains dans le silence alors que Co’ commencait.

      « Pépé Rick... enfin Richard quoi. »

    Elle fut interrompue par son propre rire qui heureusement ne sembla pas se propager à Charlie, du moins pour le moment.

      « Donc... Pépé Rick... est-ce que tu es dans le coin ? »

    D’une seule et même personne, les deux jeunes femmes posèrent leur main sur ce qui était censé bouger à cause de la présence du paternel de Doris Jefferson, matriarche toute puissante.

    Colleen retint un rire une nouvelle fois ce qui eut pour effet de faire bouger l’objet de toute leur attention. Et après le regard faussement courroucé de Charlie, les deux arrivèrent à faire silence pendant quelques secondes qui semblèrent durer des minutes entières, voire des heures...

      « JE SAIS ! »

    Charlie avait brusquement sursauté à cause du cri de Colleen qui s’était levée avant de retomber assise comme une idiote.

      « J’ai un livre de vaudou à la maison ! On a jamais essayé ca ! Ptêtre que ca marcherait bien mieux ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Sam 13 Oct 2012, 15:38

    En entendant sa meilleure amie appeler après son pépé Rick, Charlie avait bien manqué s’étouffer avec la première bouffée tirée sur le cône mal formé qui pendant entre ses doigts. S’étouffer de rire évidemment, et tous les fumeurs savaient que rire et fumer en même temps c’était sacrément douloureux. Heureusement ça n’avait pas duré, pas assez du moins pour déranger les esprits, et la jeune caissière avait fait passer la toux de quelques bonnes gorgées de bière bien fraiche.

    Il ne lui fallut tout de même pas plus de quelques secondes pour revenir à une ambiance plus feutrée et mystique, aidée qu’elle était par les bougies qui faisaient comme danser les ombres autour d’elles, et bien sûr par les doux tournis de sa tête et les sensations délectables qui lui parcouraient le corps. Intérieurement elle en appelait à ce bon vieux Pépé Rick et se visionnait comme une fleur de lotus qui s’ouvre doucement au monde de l’invisible.

    Puis une exclamation de Colleen l’arracha complètement à son délire, l’obligeant à sursauter d’un bond sur son tapis, l’œil rond et effarouché parcourant le décor pour voir ce qui pouvait bien être entrain de les attaquer. D’une main posée sur son cœur elle adressa un franc regard de reproche à sa meilleure amie avant de calmer son cœur affolé d’une nouvelle gorgée de bière.

      « Quoi ça marcherait bien mieux ! On n’a même pas vraiment essayé encore et puis on peut pas partir chez toi maintenant il fait tout nuit ! On n’y verra rien et puis chez toi y’a Grifith » grimaça Charlie d’un air morbide « Pose tes grosses paluches sur mon ouija bébé » avant d’éclater de rire « Ca fait trop pervers dit comme ça »


    Puis pour encourager sa postière d’amie, elle lui tendit le joint et quelques instants plus tard les deux jeunes femmes tentaient à nouveau leur change avec Richard. Elles apposèrent leurs mains, essayèrent de se détendre entre quelques soubresauts de fou rire puis laissèrent enfin le silence s’imposer. Quelques longs instants encore puis doucement, tout doucement, le palet de bois se mit à bouger sous leurs doigts un peu tremblants (d’alcool, pas de peur). Charlie laissa échapper un long gémissement surexcité et suivit l’objet d’un regard extatique.

      « B… » annonça-t-elle d’un franc sourire tendit que l’objet s’arrêtait devant la seconde lettre, avant de se stabiliser puis de repartir dans l’autre sens « …. O ! » puis il s’abaissa, avant de revenir à la charge « … encore o … » constata Charlie d’un ton déjà bien moins jouasse « …. Et … encore B… » un bref silence dubitatif s’imposa … puis : « Bon !.... Viens. On va chercher ton livre » décréta Charlie d’une mine désenchantée « Ton pépé Rick c’était vraiment un gland excuse-moi d’te l’dire !! »


    Avec maladresse elle se remit sur ses jambes, trébucha sur le ouija puis se dirigea d’un bloc vers le hall pour mettre la main sur ses chaussures…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 14 Oct 2012, 13:15

    BOOB... c’était tellement son grand père ! Il était un esprit tout de même super sympa parce qu’il répondait toujours à leurs appels en un rien de temps et avait le mot parfait pour les faire mourir de rire. C’était juste le meilleur... dommage qu’il soit mort ou alors qu’elle ne soit pas capable de parler aux fantômes et de les voir parce que ce serait tout de même carrément trop pratique.

    Et puis idée de génie de Charlie suite à son aveu de posséder un livre vaudou de la bibliothèque (pas à elle donc). C’était étrange qu’elle n’ait jamais rendu ce foutu bouquin parce qu’elle ne s’amusait pas non plus tous les jours à jouer avec les esprits afin de faire du mal aux gens. C’était juste comme ca... elle l’avait gardé.

    La postière suivit le mouvement après avoir répondu à sa meilleure amie que son grand père était trop génial et après quelqus longues minutes de combat avec leurs chaussures, elles étaient dehors dans la rue. Heureusement qu’elles étaient quasi voisines parce qu’avec leur état avancé d’alcoolémie, se perdre aurait été simple. Mais pas aujourd’hui.

      « J’ai pas fermé la porte à clés même si je le fais depuis qu’on a tiré sur la boîte aux lettres, il a peur de rien lui. Grifith n’a peur de rien du tout... »

    Elle rit comme une crétine et tomba presque mais se rattrapa de justesse au bras de sa meilleure amie pour ne pas finir le nez dans la poussière de leur rue. Rue qui portait son nom de famille par ailleurs et c’était juste troooop cool.

    Et elles arrivèrent devant leur domicile dont la boîte aux lettres avait été changée. Elle aimait dire qu’on avait tirer dessus alors qu’en fait... ce n’était que des pétards. Mais passons.

      « Le livre est à l’étage dans la chambre de Grif, enfin dans le bureau mais il dort surement dans notre chambre enfin la mienne mais c’est la nôtre à la base, enfin tu me suis ? En tout cas jsuis sure que c’est pas en bas avec le reste pare que c’est pas le genre de truc que tu veux afficher aux gens même si j’en ai juste rien à foutre des gens. Enfin bref... »

    La postière fit un pas en avant et ouvrit la porte doucement en retenant son souffle.

      « On peut le faire soldat Doyle ! »



Dernière édition par Colleen P. Jefferson le Mer 17 Oct 2012, 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mar 16 Oct 2012, 17:01

    Il lui avait fallut un moment pour réussir à enfiler ses chaussures et même encore maintenant elle avait l’impression d’avoir enfilé la gauche pour la droite et vice versa. Du moins, elle sentait bien qu’il y avait un gros problème avec ses pieds et sa démarche, mais elle ne pouvait jurer qu’il s’agisse d’un problème de bottines et pas d’un problème de consommation abusive d’alcool et de substances illicites… Dans le doute elle préférait garder ses réflexions profondes sur le sujet et s’accrocher au bras de sa meilleure amie comme elle le pouvait.

    De toute façon elle adorait ça, marcher dans le noir total avec pour seul éclairage les rayons lunaires qui donnait au décor une ambiance de film. Un film du genre de ceux qu’elles venaient de regarder. Enfin… là à nouveau, elle n’était pas certaine que la lune soit à seule à mettre en cause. De nouveau, ce qu’elles avaient consommés jouait définitivement ! Mais c’était tout d’même très amusant de se croire l’héroïne sexy d’un film d’horreur, surtout que Grayson de nuit avait toujours eu un cadre parfait pour ça.

    Une fois devant la maison elle écouta attentivement les explications de Colleen, ne comprit rien du tout mais acquiesça tout de même de quelques gloussements. Elle les fit d’ailleurs taire au moment où sa meilleure amie ouvrit la porte de la maison. Elle avait l’impression d’entrer dans l’antre d’un ogre endormit, ça lui rappelait un truc, une histoire de son enfance, mais c’était trop confus pour qu’elle en parle et de toute manière, le silence était de mise maintenant !

      « Oh merde, on n’a même pas pensé à prendre une lampe torche » souffla Charlie dont les efforts pour parler tout bas n’étaient pas très concluant.


    Et une fois la porte refermée derrière elle, elle se retrouva dans le noir complet et ouvrit de grands yeux sur le néant.

      « Oh merde j’suis d’jà perdue, t’es où ? » souffla-t-elle en esquissant quelques pas d’aveugle, bras tendus en avant.


    Elle mit d’ailleurs son doigt dans l’œil de Colleen qui revenait en arrière la chercher et il leur fallut dix bonnes minutes pour s’en remettre. Une fois remises elles continuèrent leur avancée à travers la pièce pour rejoindre l’escalier de l’étage. Un fenêtre sans rideau laissait passer une vague lueur qui leur permit de se diriger plus facilement dans le noir, mais leurs mouvements gauches ne les épargnèrent pas et Colleen se prit les pieds dans sa robe à deux reprises. La seconde fois, Charlie en seconde position était rentrée en collision avec ses fesses. De nouveau il leur avait fallut de longue minute pour s’arrêter de rire, et Charlie avait bien cru mouiller sa culotte à une ou deux reprises.

    Elles se trouvaient désormais dans le couloir de l’étage, les yeux pleins de larmes et la respiration un peu courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mer 17 Oct 2012, 18:50

    Elles allaient mourir de rire, ce n’était juste pas possible de tenir le coup dans un état pareil avec tout ce qu’elles avaient fumé et bu. Et là, en plus de tout ca, elles devaient faire les ninjas de Shangaï (ou d’une autre ville asiatique) dans le seul but de mettre la main sur un livre vaudou.

    En gros, elles étaient dans la merde et il était fort probable qu’elles ne soient pas aussi discrètes qu’elles le pensaient.

      « Je vais… crever… »

    Colleen enfin redressée étouffa un nouveau fou rire dans l’oeuf en faisant un pas devant elle pour buter contre quelque chose. Il n’y avait pas de trucs dans le couloir… enfin pas dans ses souvenirs ou alors les choses avaient bougé pendant sa soirée ou alors elles n’étaient pas dans la partie de la maison qu’elle pensait.

    Sa respiration accélera encore brutalement en imaginant quelques instants s’être trompée de maison mais elle avait vu le salon… et c’était son salon. Ou alors leur salon… question de point de vue.

    Une fois son petit tour de paranoïa terminé, la postière continua lentement jusqu’à sa chambre, tâtonnant dans le noir jusqu’à ce que ca ne soit plus noir du tout. Il fallut un moment à Colleen pour comprendre ce qui se passait et surtout pour faire le point et arriver à voir quelque chose.

      « Mais qu’est-ce que vous foutez ? »

    Alors ca… c’était son fiancé, enfin son ex fiancé parce qu’elle avait reconnu sa voix. Même ivre et défoncée il était super simple de le retrouver. Et même que maintenant elle le voyait et qu’il était torsu nu et en calecon…

    SEXE !

    Colleen cligna des yeux avec rapidité avant de sourire comme une gosse prise en faute.

      « Et toi ? »
      « Je dormais… tu notes l’emploi du passé là ? »

    Elle acquiesca d’un geste de tête.

      « Je faisais visiter la maison à Charlie… pas vrai ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 21 Oct 2012, 16:59

    Charlie avait l’impression d’être la carcasse et Colleen sa remorqueuse. Une main crispée sur le tissu de la blouse de sa meilleure amie, elle se laissait trainer dans le noir le plus complet, incapable de se situer à l’intérieur de cette maison qu’elle connaissait bien mais qui n’était pas la sienne. La jeune caissière avait d’ailleurs parfaitement conscience malgré l’alcool et la fumette qu’elles devaient avoir l’air sacrément ridicule, mais fort heureusement personne n’était là pour les voir, même pas elles-mêmes puisqu’il faisait noir…

    Du moins c’est ce que Charlie était en train de songer, un sourire extatique sur le visage, lorsque la lumière électrique nimba sans prévenir le décor. Complètement éblouie durant quelques instants étranges, la jeune femme cligna bien fort de ses grands yeux bruns pour faire disparaitre les spectres lumineux qui lui parasitaient la rétine. Elle tomba quasiment nez-à-nez avec son ex en caleçon. Ses lèvres expressives se pincèrent immédiatement pour retenir un fou rire et pour prendre un air coupable de circonstance puisque, de toute évidence elles l’avaient réveillé. Manifestement Grifith n’avait pas le sommeil aussi lourd que celui de Louise…

      « Vrai » confirma-t-elle à Colleen.


    Grifith, l’air incrédule et désenchanté, les observa sans broncher ni bouger durant quelques longues secondes, avant de renifler puis de lever les yeux au ciel.

      « Vous savez j’ai bien vu qu’vous aviez bu. Vous avez juste d’la chance que j’boss pas demain »
      « Pourquoi, sinon tu nous aurais bouclée pour ivresse sur la voie public ? » ne put s’empêcher de répondre Charlie
      « Nan » maugréa Grifith, la mine chiffonnée de sommeil trop violemment interrompu « Pour consommation de stupéfiants. Vous puez l’joint. Essayez d’faire moins d’bruit ok ? »


    Elles acquiescèrent toutes deux sans plus broncher et après un dernier regard un peu torve, l’adjoint se détourna pour regagner la chambre. Deux pas plus tard, à l’entrée de la chambre, il se ravisa pour leur faire face à nouveau.

      « Et vous avez d’la sauce tomate sur le visage j’vous signal »


    Puis d’un grand claquement sec, il referma la porte et le calme revint dans le couloir toujours illuminé.
    Charlie et Colleen échangèrent un regard perplexe, puis éclatèrent de rire. Très bruyamment.

    Il leur fallut quelques courtes minutes encore pour mettre la main sur le livre à l’origine de cette quête nocturne, et une fois cela fait, elles regagnèrent l’extérieur et la rue sombre en hurlant de tonitruants « Bonne nuit Grifith !!! » avant de s’éloigner en riant aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Mer 24 Oct 2012, 22:04

    Roh mais qu’il était chiant ce rabat joie. Mais sexy, tellement sexy. Un jour elle porterait ses bébés et ils se marieraient et prendraient un gros chien. Un jour...

    Mais pour le moment Colleen était trop occupée à boire dans la bouteille de whisky qu’elles avaient trouvé dans son salon avant de partir et elles se dirigèrent (après avoir commencé à moins glousser) vers la sortie de la ville. Dans les bois plus exactement et même bourrées et défoncées presque sans lumière, les deux meilleures amies étaient capables de retrouver cette clairière.

    Il fallait dire qu’elles y avaient passé des heures depuis toujours et que peu d’habitants se pointaient dans ce coin ou alors ne laissaient aucune traces. Le fait est qu’elles y furent bien vite et qu’en un rien de temps (enfin de longues minutes qui ne semblèrent être que des secondes pour les deux demoiselles), du bois fut ramassé et mit en un tas informe.

    Heureusement que la Lune était pleine, qu’il restait quelques ressources aux deux amies et qu’elles possédaient de l’alcool qui fit flamber leur feu. Un large sourire éclaira les traits de la postière qui tapa dans ses mains en voyant le résultat. Elles étaient deux déesses qui avaient le monde à leurs pieds. Deux meilleures amies qui ne se quitteraient jamais et qui possédaient un pouvoir immense.

    Assises l’une contre l’autre en tailleur, elles feuilletèrent ce vieux bouquin datant de Mathusalem en s’aidant des flammes et le rituel fut bien vite choisi. Rien de bien complexe, il fallait juste y croire fort, donner un peu de son sang et faire un sacrifice ou un truc du genre un peu compliqué. Enfin rien ne semblait insurmontable aux deux amies qui étaient dans un autre monde depuis une bonne heure déjà.

      « Attend jme mets à poil, il faut qu’on danse pour invoquer les esprits et à poil ca marchera vachement plus. Et puis fait au moins deux milles degrés là... Oh et faut qu’on sacrifie quelqu’un. C’est ca le but du jeu. On fait qui ? Calvin ? »

    Colleen s’immobilisa en plein retirage de jupe et fit une grimace en fixant sa meilleure amie.

      « Ou alors qui ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Jeu 01 Nov 2012, 16:56

    Charlie éclata d’un grand rire après la dernière question de son amie. Il n’y avait rien de bien drôle dans sa phrase, c’était plutôt la situation. Ou l’alcool. C’est qu’elles avaient mit la main sur une bouteille de whisky, ce liquide du démon qui rendait les gens vils ! Elle avait eut le malheur d’en boire quelques gorgées bouillantes qui l’avaient fait tousser et frissonner pendant de longues secondes avant qu’elle ne renonce. Pourtant ces quelques millilitres ingurgités avaient suffit à lui mettre une dernière grande claque dont elle n’arrivait plus à se remettre. Le minimum de contrôle qu’elle était arrivée à conserver jusque là s’était totalement envolé et elle avait l’impression depuis d’être un nouveau né sans aucune coordination. D’ailleurs son rire la fit partir en arrière et elle se retrouva couchée sur le dos dans l’herbe et la poussière, le livre ouvert sur son ventre.

    En parlant du bouquin, cette vieillerie datait assurément des années 70. Un vrai truc de hippie ésotérique ! D’ailleurs sur la couverture on pouvait voir un couple debout et dos à dos, complètement à poils, les mains jointes. Le mec avait les cheveux longs et une barbe, ça c’était un détail qui n’trompait pas sur l’époque…

      « J’sais pas moi !! » finit par répliquer Charlie qui tentait de se remettre assise et se sentait comme une tortue sur sa carapace « On a cas prendre heuu… hem… » sa tête était vide et elle resta à lorgner le vide d’un œil voilé durant quelques instants « … pourquoi Calvin en fait ? Parce qu’il a dit à tout l’monde qu’il t’avais levé à l’arrière de son bar. OH MON DIEU COLLEEN ! T’AS COUCHE AVEC CALVIN !! » s’époumona Charlie avec des yeux ronds comme si elle venait de le réaliser.


    C’était un peu le cas ! L’alcool et les substances lui donnaient l’impression d’être à la fois incapable de réfléchir, et capable de voir les choses terriblement clairement ! Puis là, d’un coup ça lui apparaissait dans toute son énormité. CALVIN ! Colleen avait couché avec CALVIN !

      « C’est trop trop trop bizarre. C’est vrai qu’il a déconné, c’était trop pas cool de… c’qu’il a fait. Nan mais lui on le déteste pas depuis assez longtemps, faut quelqu’un qui pourri vraiment la vie ! … genre PIETSKY ! Elle j’te la sacrifie quand tu veux, t’en pense quoi ? Putain t’aurais pu t’épiler les cuisses quand même ! » avant d’éclater de rire à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   Dim 04 Nov 2012, 15:51

    Parler de Calvin avait réussi à la faire redescendre un peu de son nuage de fumée alcoolisé mais les restes avaient réussi à la faire exploser de rire par mimétisme avec sa meilleure amie. Rien de bien complexe. Et les pensées diverses et variées se succedaient dans son crâne alors qu’elle terminait de se déshabiller totalement.

      « Ouai il m’a sauté dans l’arrière boutique et c’est même moi qui l’ait poussé à le faire. Cté juste trop con mais c’est la faute à cette connasse de Kathleen avec ses sous entendus à la con ! »

    La postière resta la bouche grande ouverte après sa dernière phrase et se rapprocha de Charlie pour l’aider à se remettre sur ses pieds dans un sourire qui se voulait mauvais.

      « Kathleen... on sacrifie KitKat aux Dieux Païens Vaudous. C’est bien plus intéressant que la vieille Pietsky non ? Ouaip c’est trop clair que c’est plus intéressant. »

    Ca lui apprendra à lui faire passer à demi mots qu’il y avait quelque chose entre elle et son fiancé. SON putain d’ex fiancé ! Il n’était pas fait pour être avec une nana aussi plate et emmerdante, qui devait encore être vierge en plus de ca. Non mais jvous jure. Qu’est-ce qu’elle avait dans le crâne cette nana ?

    Prit ! C’est tout ! Pas besoin de discuter plus que ca. Bien qu’en vérité...

      « Ouaip, on fait ca, t’es ok hein ? »

    Le léger mouvement de tête de la brune à ses côtés lui suffit à être certaine que sa suite révélation était la bonne.

      « Et les cuisses c’est parce que je baise personne alors j’en ai juste rien à foutre... j’ai tenté d’arrêter de faire les reste mais je crois que la pression de la société a raison de moi. Ouah... jdis des trucs quand même vachement profonds... on devrait faire du vaudou plus souvent. Ptêtre que ca rend plus intelligent. C’est juste incroyable quoi ! »

    Colleen sourit largement et se rapprocha un peu plus du feu en souriant.

      « Kathleen Wood... Aide moi babe. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

07. Childish Voodoo [Charlie & Colleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: EAST JEFFERSON STREET :: Doyle's-
Sauter vers: