AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 [MODO] Logan Redd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: [MODO] Logan Redd   Mar 27 Oct 2009, 04:55

« Logan . Bradley . Redd »


__Date de naissance & Age : 27 ans
__Lieu de naissance : Grayson
__Lieu de résidence : Madison Street
__Situation familiale : Célibataire, enfant unique.
__Occupation/Emploi : Il travail avec son cousin Nathaniel au garage de Grayson. Il s'occupe de la partie finance et tiens le registre des clients

__Caractère :


    Logan, assis dans l'unique fauteuil d'une petite chambre, déposa soigneusement la cigarette qu'il venait de sortir de son paquet sur le rebord du cendrier.
    Acheté ce matin. Presque vide déjà.
    Dehors, l'horloge sonnait midi. Elle ne tarderait pas à rentrer. Et après il pourrait la fumer.
    Mais après seulement.

    Il croisa les mains et attendit dans le plus complet des silences, sa respiration seule pour troubler la paix de l'endroit.
    Un silence épais, surréaliste. Un silence qui l'engluait tout entier dans ses pensées moribondes.
    Il faisait toujours calme à Grayson. Ce même calme oppressant, ce même calme bien trop propre pour être honnête. Ce même calme depuis des années.
    Vivre à Grayson, c'était comme observer le reste du monde à travers une vitre sans teint, depuis une pièce insonorisée.

    Pouvait-on se sentir autre chose que totalement désincarner dans un pareil endroit ?
    Désincarner.
    Comme ce mot sonnait creux. Un creux sans fond dans le quel ils finiraient tous par tomber.
    Oh il viendrai ce jour. Cela finirait bien par arriver, de son vivant, ou pas. Peu l'importait.

    Et entre temps ?
    Laisser s'égrainer les jours. Essayer de les remplir. Souvent en vain.
    Ou simplement continuer de respirer, de fonctionner, comme ils l'avaient tous fait avant lui.
    Pourquoi essayer de mettre la moindre passion dans quoi que ce soit ? Ici tout était déjà possible, il n'y avait rien, aucune vraie cause. Juste une promesse lointaine, et une indolente facilité qui ôtait toute saveur aux choses.

    Des pas dans l'escalier se firent entendre, sortant Logan de sa quasi-léthargie.
    La jeune femme pénétra dans la chambrette et referma la porte derrière lui. Le claquement sec résonna avec force avant que le silence ne reprenne ses droits.
    Elle le fixait, et lui fixait le tapis, les mains jointes devant lui.


    -Pauvre taré, cracha la jeune femme aux cheveux d'un noir de jet
    Il arqua un sourcil.
    Les yeux légèrement brillant, elle se détourna pour se ruer sur la penderie d'un bleu passé. Elle l'ouvrit et entreprit de la vider de ses vêtements.

    -Je savais que j'aurai jamais dû y croire, articula-t-elle, t'as vraiment tout gâché tu sais... Elle se pencha, agrippa une valise sous le lit double qu'elle se mit immédiatement à remplir de sous vêtements féminins.
    -Les filles m'avaient bien dit de me méfier de toi, j'ai pas voulu les écouter ! Maintenant regarde où ça me mène ! Six mois de ma vie perdu à essayé de te comprendre, de te faire confiance, et toi tu ruine tout en une soirée ! Aboya-t-elle avant de fondre en larme.
    Il l'observa quelques instants, puis détourna ses yeux sombres vers la cigarette, immobile, sur le cendrier.
    Après seulement.


    -Le pire c'est que t'as l'air de t'en foutre totalement ! Elle arrêta de remplir son sac, l'expression fatiguée et déçue, Tu t'en fou si je me tire, je me trompe ? Toi tout ce qui compte c'est... c'est de faire semblant et de passer le temps ! Avoir quelqu'un pour un peu agayer tes journées !
    Elle attendit un peu, espérant sûrement que ses piques allaient réveiller la moindre lueur d'intérêt dans les yeux du jeune homme.
    Mais rien ne vint. Pas un mot.

    -Si tu savais comme tu me dégoûte, grimaça-t-elle, son expression s'alliant à ses blessantes paroles, Tu sais quoi ? T'as raison, ne dis rien, t'es pas foutu d'avoir la moindre conversation sur quoi que ce soit de toute manière, puisque rien ne t'intéresse ! Tu connais rien aux sentiments, et t'es trop égoïste pour te demander si ce que tu fais peut blesser ou pas ! ... Ou alors tu le fait exprès... j'en sais rien Logan, j'te comprends pas. Qu'est ce que tu cherche hein ?! Oh oui je sais ! Rien ! C'est ta réponse à tout ! A quoi tu pense ? Rien ! Qu'est ce que tu ressens ? Rien ! Jamais rien ! Et ça c'est sans compter ta viscérale incapacité à être attentionné envers quelqu'un d'autre que ta petite personne !

    Une fois encore, la jeune femme attendit une réaction, un signe de la part de son petit ami. Mais une fois de plus, elle n'eut à faire qu'a un mur de brique.
    Elle baissa la tête et une larme dégringola le long de son nez sonné.


    -Je vois. T'as décidé que tu ne me parlerai pas. T'as décidé de m'humilier jusqu'au bout. Je te savais menteur, et condescendant, mais cruel ? Ca je ne l'avais pas vu venir. Même quand on s'attend au pire, on peut encore être surpris comme dirai ma mère. Elle se détourna et recommença a emballer ses affaires, ses gestes rendus désordonnés par la colère et les larmes.

    Une fois sa valise remplie de tout ce qu'elle avait pu y mettre, elle se dirigea vers la porte qu'elle rouvrit à la volée. Elle fit un pas en dehors de la pièce, puis se ravisa et se retourna vers Logan.
    Ses joues étaient encore humides, mais plus aucunes larmes ne venaient perler au bord de ses yeux effilés.


    -J'vois pas pourquoi je me retiendrai de te dire ce que je pense puisque j'en ai l'occasion.
    Elle fit un pas vers lui encore puis cracha les mots qui suivirent :
    -Tu sais, je n'espérai pas terminer mes jours avec toi. Je savais très bien que j'étais qu'une de tes passades. Mais on a eu des bons moments. Des vrais, je le sais. Je l'ai bien vu. Sauf que j'espérai au moins... que tu aurais assez de respect pour moi pour... pour mettre fin à nous deux de manière... descente... Mais plus tu te sens bien plus tu mets d'ardeur à tout détruire. Tu es...quelqu'un qui peut être honnête, et gentil parfois, et t'es intelligent aussi, tu es obsevateur, mais tu es aussi... indécrotablement asociale, égocentrique, calculateur, tu n'as de respect pour rien, tu es détaché, insensible, et... elle étouffa un nouveau sanglot, ouvrit la bouche, puis se ravisa et reprit, un ton plus bas, j'espère vraiment pour toi qu'un jour tu arriveras à changer. Rien de bon ne pourra jamais sortir de toi si tu continue comme ça Logan...

    Elle l'observa quelques instants encore, puis se détourna et quitta la pièce.
    Logan garda un moment ses yeux braqués sur la porte désormais close. Profondément, il emplit ses poumons d'un air chargé. Chargé du silence qui était déjà de retour et qui collait à sa peau avec plus d'instance encore.
    Lentement, il déglutit, puis tendit la main vers la cigarette qu'il porta à ses lèvres fines. D'un geste sec il actionna le briquait qui patientait dans sa poche depuis tout ce temps.
    Le grésillement familier s'éleva, accompagné d'une vague lueur chaude qui alluma quelques instants deux petites lampes rouges dans les yeux du jeune homme.

    Après tout, il l'avait largement mérité...
    Sa cigarette, bien sûr.


__Histoire :



    Logan marchait sur la longue route, droite et rébarbative. Devant lui, elle semblait former des vagues de bétons où venaient se refléter les rayons du soleil, un peu trop crument pour ses yeux plissés.
    C'était dans ce genre de moment qu'il se demandait pourquoi il n'avait toujours pas de voiture : Lorsqu'il revenait de Trimble le dimanche matin, à pieds, ceux-ci alourdit par l'alcool qu'il avait ingurgité la veille au soir.
    Puis il se rappelait qu'il n'avait pas besoin de voiture puisqu'il n'allait, et n'irait jamais nul part ailleurs.
    D'ailleurs, il n'avait même jamais quitté l'état du Missouri. De toute sa vie. Et il ne le quitterai surement jamais. La vie en dehors de Grayson était quelque chose d'inconnu pour lui, et qui le resterait.
    De temps en temps, il se demandait comment faisait les gens. Les gens d'ailleurs.

    Mais ce n'était que quelques pensées qui lui traversaient la tête parce qu'il n'avait rien d'autre à faire, là, tout seul, sur cette longue route déserte, bordée de hauts pins immobiles.
    En réalité, il se fichait pas mal de ce qui se passait en dehors du Missouri. Où même en dehors de sa ville. Peut-être même se fichait-il de ce qui se passait à Grayson...
    Il avait appris à le faire en tout cas.
    Tout ce qui importait, tout ce qu'on lui avait dit importer, c'était la préservation de Grayson. C'était leur priorité. Et il avait appris à s'en foutre, pour pouvoir supporter la priorité.

    Une chose était certaine, c'était ce qu'on attendait de lui. C'était ce que son père attendait de lui. Patrick, du haut de son piédestal. Patrick avec sa carrure imposante, ses sourcils broussailleux et ses cheveux d'un noir profond. Patrick avec son regard sévère et sombre, son air digne. Patrick, ce brave Patrick, aimé et respecté par tous les habitants de la ville. Patrick, ce bon Patrick, issus d'une famille de brave gens. Patrick, l'honnête travailleur, le brave père de famille, le mari aimant, le voisin attentionné.
    Ce bon vieux Pat, ce connard violent et alcoolo sur les bords. Ce colérique ignare qui ne sait s'exprimer qu'a coup de ceinture.

    C'était aussi ce que sa mère attendait de lui. Sainte Tracy, mère des cakes fait maison et des cookies pour les voisins qui déménagent, les voisins qui emménagent, les voisins qui naissent, et ceux qui meurent. Sainte Tracy et son adoration pour les lapins, ces mignons petits lapins, ces adorables animaux inoffensifs, muets, idiots, inutiles. Comme elle. Des animaux à son image. Son image effacée, insignifiante, fade, sans saveur.
    Bien que Logan ait toujours adoré le ragout de lapin...

    Et c'était ce que le reste de sa famille attendait. Et le reste le la ville avec eux. Et leur prédécesseurs.
    Et lui.
    Lui aussi, c'est ce qu'il attendait.

    C'était une bande d'hypocrite aux mains sanglantes. Alors il s'était conformé à l'image et était lui aussi, devenu un hypocrite aux mains sanglantes.
    Mais grâce à ça, ils étaient tous heureux. Plus heureux qu'on ne peut l'être en dehors de la ville.
    Alors pourquoi s'en aller, pourquoi aller voir ailleurs ?
    Eux qui mettaient tant de hargne et d'ardeur à préserver leur petit secret, il aurait été incongru de s'en aller, où même de s'intéresser à ce qui pouvait bien se passer dans le monde. Pas après tout ce qu'ils avaient fait.
    Les famines, les guerres, ce genre de connerie. Rien de tout ça n'avait d'incidence ici.

    Logan se raidit, porta une main à son ventre, puis se pencha et vomit tout le contenu de son estomac dans un buisson asséché.
    Finalement, c'était préférable de ne pas avoir de voiture. Il se voyait mal nettoyer ses sièges de toute la gerbe avec une pareille gueule de bois.

    Quelques pénibles minutes plus tard, le jeune homme arriva enfin au village.
    De son pas trainant, les mains dans les poches de son grand blouson quadrillé, il traversa les deux rues principales qui le séparaient de sa petite maison sur Madison Street. Comme souvent, il se contenta d'observer ses deux pieds aller et venir sous lui, et les dalles de bétons du trottoir défiler au rythme de ses pas. Ainsi, ça lui évitait de devoir dire bonjour aux habitants de Grayson qu'il avait le malheur de croiser. Les gens ne s'en offusquaient pas, c'était Logan. Logan le fils un peu renfermé, un peu solitaire de Patrick Redd. Ce brave Pat et sa charmante femme Tracy.

    Bientôt, il arriverait devant chez lui, il grimperait les quelques marches de pierres usées et pénètreraient dans le hall d'entrée. Là l'attendrait sa mère et une odeur de soupe. Soupe qu'il se forcerait à avaler bien entendu, aux côtés de son père silencieux, et de sa mère bavarde. Sa mère qui leur ferait la conversation depuis son poste d'observation, attendant qu'ils aient terminé de manger pour le faire à son tour.

    Et comme prévu, Logan grimpa les quelques marches, et comme prévu, lorsqu'il pénétra dans le foyer, sa mère l'attendait dans le hall.
    Pourtant, aucune odeur de soupe ne vint lui retourner son estomac rendu fragile par l'alcool.
    Un hurlement coléreux s'éleva quelques part dans l'une des pièces du fond. Le salon. Ou peut-être le bureau de son père.
    Sa mère devant lui, avait sursauté, hoquetant péniblement, avant de poser deux mains tremblantes et ridées sur son visages humides de larmes.

    Logan observa la porte close du bureau ou un bruit sourd venait de retentir. Il baissa les yeux sur sa mère, l'interrogeant du regard. Elle hocha la tête, ses épaules secouées de sanglots.
    Lentement, elle s'approcha du jeune homme et vint se blottir contre son torse tandis que derrière eux, d'autres hurlements venaient déchirés le calme habituel de l'endroit.
    Il semblait que son père s'acharnait à détruire son bureau du sol au plafond.
    Doucement, Logan vint déposer ses mains dans le dos frêle de sa mère.


    « Nathaniel à téléphoner... il y a une petite demie heure... » articula-t-elle, la gorge serrée
    Elle secoua vigoureusement la tête contre son torse, comme si elle cherchait à nier une cruelle évidence.

    « Ton oncle et... ton oncle et ta tante sont mort, mon Logan » finit par lâcher Tracy avant de fondre en larme « Ils allaient à... à la messe ce matin... et...ce camion... »

    Elle ne termina jamais sa phrase et au bout d'une longue minute, elle s'écarta et se laissa choir sur la dernière marche des escaliers qui trônaient là. Elle pleurait tellement que la respiration lui manquait. Derrière eux, Patrick exprimait la douleur de la récente mort de son frère aîné à sa manière. Il brisait, et réduisait sans doute le mobilier en poudre.

    Logan, lui, restait debout dans le hall. Par dessus tout ça, les sanglots de l'une, la rage de l'autre, il pouvait tout de même entendre l'horloge de grand-mère et ses tic tac entêtants.
    Il chercha longtemps à l'intérieur de lui-même, après la moindre petite émotion. Il farfouilla chaque recoin, examina chaque pensée.
    Ceci répondait à sa question. Effectivement, ce qui se passait à l'intérieur de Grayson, à l'intérieur de sa propre famille, de son propre sang, ça aussi le laissait indifférent.
    Il n'y avait aucun plaisir, aucune jouissance, mais aucune tristesse, aucuns regrets. Juste un grand rien. Juste les tic tac entêtant de la vielle horloge de grand-mère.


__Vos sentiments sur Grayson ? :

    Ce que pense Logan de sa petite ville natale ne remplirait même pas une carte postal bon marché. Il a arrêté d'en penser quoi que ce soit depuis longtemps.
    Mais avant cela, il est passé par tous les stades possibles, de l'adoration à la haine, de la fidélité à l'incompréhension.
    Il a essayé de la comprendre, elle et les gens qui y vivent, puis faute d'arriver à une conclusion qui ne mène pas à la folie, il a arrêter de chercher, et a simplement accepté, sans plus se poser de question.
    Il a accepté le prix de cette apparente vie de rêve, de cette apprendre vie paisible.
    Il s'efforce, comme tous ici, de ne pas voir la laideur sous les masques de sourires, et s'efforce aussi de maintenir son propre masque, car sans masque, à Grayson, personne n'est à l'abris.


__Pourquoi être venu à Grayson ? : /


« Vous, derrière l'écran »
    __Votre prénom/pseudo : Billie
    __Votre âge : 22
    __Comment avez-vous connu le forum ? : Déjà dit !
    __Comment le trouvez vous ? : The same !
    __Avatar : Skeet Ulrich
    __Votre présence sur le forum : toujours sauf quand j'suis pas dans ma maison/7

    __Code du règlement : OK!


Dernière édition par Logan Redd le Ven 30 Oct 2009, 12:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Mar 27 Oct 2009, 04:58

Pfiou ! Je finirai demain ! Smile

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Mar 27 Oct 2009, 05:23

Jolie choix d'acteur Billouche! (Bah ouais Biloute c'est démodé!)

Rebienvenue.
Je ne peux faire de commentaires parce qu'il est tard et que j'ai la flemme de lire mais comme je suis sûr que c'est très bien, moi revenir demain pour lecture assidue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A million miles from home, I'm walking ahead ; I'm frozen to the bones, I am.

Age du perso : 20
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : _
Nombre de messages : 1896

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aahron, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Mar 27 Oct 2009, 09:35

Et bien malgré mes 4petites (ridicules) heures de sommeil, j'ai tout lu et j'ai kiffée ma race comme on dit Cool C'était parfait! (si on ne compte pas qu'il n'y a pas d'église à Grayson en fait, elle a brûlé y a un bon bout de temps pour des raisons...obscuuures, mystérieuses et pleines de mystères)
Une manière originale de présenter ce cher Logan et son caractère singulier en tous les cas. C'est un personnage ma foi très intéressant et je suis ravie que tu te sois enfin lancée dans la création d'un second compte!
Un cousin de Nathaniel en plus : c'est pas n'importe qui lol
Sale taré...
...ça me fait un peu peur i la des côtés Jake *tin nin niiin* Ca sera le Jake de Vegas XD

Je ne parle même pas de l'acteur, tu sais ce que j'en pense héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Mar 27 Oct 2009, 15:48

C'est bizarre, en écrivant "sale taré" j'ai pensé a mon Jaky aussi ! Coincidennnnce ? Je ne crois pas !
Lol oui ça sera Mad Jake, mais shhhhht, n'en disons pas plus !!

Merci à tous les deux pour le welcome !

Au début je voulais faire une fille puis j'suis tombée sur le bouille de Skeet dans mes affaires !... ouch, que le choix fut aisé à partir de là ! <3

A très bientôt avec la suite !


EDIT : j'ai changé église par horloge ! Very Happy j'avais prévu le coup !!

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Ven 30 Oct 2009, 04:46

J'ai finiiii ! \o/

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Ven 30 Oct 2009, 04:59

Ouais, c'était bien cool de lire l'histoire de ton poulpe.
J'aime les gens incapables de toucher ou d'être touché par un quelconque affect extérieur. Ca doit être pour ça que j'aime tant Dexter.
Enfin un poulpe charmant, que j'ai hâte de voir évoluer par ici. Ahah! Je l'aime déjà ce mec! Il est chtarbé!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm the boogeyman...

Nombre de messages : 473
MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   Ven 30 Oct 2009, 09:17

Bienvenue sur “Road to Salvation”…
    …et merci de ton inscription. C'était une excellente fiche, mais je commence à avoir l'habitude de ne lire que des belles choses venant de toi.
    J'aime déjà ce personnage que tu t'es créé et je ne regrette pas un instant de t'avoir rereconfirmé que tu avais mon feu vert lol J'ai hâte que Nathaniel échange avec lui... ça promet de belles choses! Les deux cousins insensibles aux mains sanglantes (l'un les a plus que l'autre XD)
    Je ne vois rien d’autre à ajouter et te valide. Tu peux désormais poster dans toutes les sections du forum et commencer à RPer. La section ‘Gestion du personnage’ te permettra de gérer son répertoire et tes sujets. Ayant choisi un personnage jouable, tu as dores et déjà un emploi et un logement (ou pas lol on en causera à ton retour).
    Have fun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [MODO] Logan Redd   

Revenir en haut Aller en bas
 

[MODO] Logan Redd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: BIENVENUE À GRAYSON, MISSOURI :: LA DOUANE :: les fiches validées-
Sauter vers: