AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Logan Redd



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: 05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]   05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Icon_minitimeVen 02 Déc 2011, 23:16

    Logan resta planté devant la jeune femme sans trop savoir quoi faire de lui. Se rassoir ? Rester debout ? Il avait l’impression d’être encombré par son propre corps et de ne pas du tout savoir quoi en faire ni dans quel position le mettre. Il était encore entrain de se poser la question lorsque l’avis de Kathleen tomba. Il n’avait pas vraiment été inquiet de l’avis de la jeune femme sur ses croquis. La connaissant, elle n’allait certainement pas dire que c’était moche de toute manière. Même s’il avait plongé ses cinq doigts dans la merde pour en barbouiller une écorce d’arbre, Kathleen aurait été capable de dire que c’était joli. Pas qu’elle le pense évidemment ! Plutôt qu’elle n’était pas le genre de personne à froisser les autres avec son avis. Elle préférait afficher un sourire crispé plutôt que d’offenser avec une mine dégoutée.

    M’enfin, d’un autre côté il savait aussi maintenant qu’il fallait se méfier de l’eau qui dort…
    Elle avait tout de même traité Colleen de pute dans la rue ! Bien haut, bien fort ! Et avant ça, plus parlant encore, elle avait saccagé une maison. A elle toute seule, avec ses tout petits bras et ses yeux de biches. Si ces deux évènements n’étaient pas la preuve qu’il y avait aussi un peu d’épice sous la couche de crème…

    Bref, il esquissa d’abord un sourire tout en se grattant le sourcil, avant de contourner la table pour aller se rassoir. Il savait qu’elle allait complimenter mais c’était toujours aussi gênant, même quand on le voyait venir. Il dissimula sa gêne dans son propre verre de roser, tout en élargissant son sourire.

    Une galerie…
    C’était presque drôle. D’ailleurs il se mit à rire doucement, ce qui fit teinter le rebord de son verre contre ses dents. Il en avala ensuite le contenu cul sec et le reposa sur la table.

    « Ouais une galerie » acquiesça-t-il d’un ton indiscernable « Qui sait ?… p’tètre un jour »

    Il haussa une épaule et laissa passer le sujet comme on laisse passer un chauffard avant de traverser la rue et de continuer son chemin comme si de rien n’était.
    Ca faisait longtemps qu’il ne rêvait plus d’aller nulle part. De ce côté-là les choses étaient plutôt claires, ça ne servait absolument à rien de s’insurger et se rebeller, c’était immuable. Son seul horizon, c’était Grayson, et ses alentours directs.
    Ah oui, il pouvait toujours essayer d’ouvrir une galerie à Grayson bien sûr, mais il y avait de très grande chance pour que le projet meure dans l’œuf puisqu’en plus d’être coincé, il l’était dans l’un des coins les plus paumés d’Amérique.
    A partir de là, pourquoi se poser la moindre question ? A l’adolescence il était passé par là, et puis il avait fait comme tous les autres avant lui : il s’était résigné.

    « Tu peux les garder s’ils te plaisent. J’en ai plein des comme ça, des tonnes… »

    Il se resservit un peu de rosé et ajouta :

    « … et… c’est quand ton pique-nique au fait ? »

    Parce qu’il allait avoir besoin d’un long moment de préparation psychologique pour réussir à honorer sa promesse d’être présent…

....................................
05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Krhn4
I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Wood

I want to feel the pain and the bitter taste of the blood on my lips, again...

Age du perso : 24
Logement : 14, Madison Street
Emploi : standardiste au bureau du shérif
Nombre de messages : 337

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Aahron, Aidan & Nathaniel
05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: 05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]   05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Icon_minitimeVen 02 Déc 2011, 23:47

Un peu vexée, Kathleen se contenta de sourire après la remarque teintée d’ironie de son interlocuteur sur l’ouverture d’une galerie. Elle le trouvait réellement doué et ne comprenait pas qu’il n’exploite pas un tel don d’une manière ou d’une autre. C’était du gâchis, ni plus ni moins…
Mais comment lui en vouloir ? Logan n’avait pas cherché à se moquer, il ne croyait simplement pas avoir le talent nécessaire pour y parvenir, elle le sentait, et trouvait du coup son idée un peu grotesque. Peut-être faisait-elle preuve de naïveté en effet, mais les rêves, dans un coin comme celui-ci, c’était tout ce qu’ils avaient, non ?
Et puis elle avait toujours rêvé de se rapprocher de Grifith et, il y a quelques temps encore, ils avaient pique-niqués ensembles.

La jeune femme ne préféra pas insister cela dit. D’une part parce qu’elle n’avait pas envie de lui parler de ses rêves et de sa relation avec l’adjoint du shérif, et ensuite parce qu’elle craignait qu’il ne la moque une fois encore. Il ne le ferait pas méchamment sans doute, mais s’il le faisait tout de même, elle ne saurait plus où se mettre et n’avait pas envie de se sentir obligée d’écourter ce moment.

Elle lui adressa un sourire lorsqu’il proposa de lui laisser les dessins. Kath fut tenter de décliner son offre durant un instant, au moins par courtoisie, mais y renonça. Il était visiblement heureux de les lui offrir et elle de les recevoir.
A part celui de Sacha qu’elle reposa sur la table. Elle trouverait trop étrange de l’avoir en sa possession.


« Je préfère te laisser celui-ci » expliqua-t-elle sobrement pendant qu’il se resservait un verre de rosé « C’est très aimable à toi en tout cas. Ils sont superbes »

« … et… c’est quand ton pique-nique au fait ? »

« Oh, nous n’avons pas encore arrêté de date précise » lui répondit-elle en portant son propre verre à ses lèvres « Le temps de tout organiser, je dirai que ça n’aura pas lieu avant le 15 août au moins, mais je ne suis sure de rien. Nous n’avons eu qu’une réunion pour le moment et…tu es le premier que je viens trouver, la première personne à qui j’ai pensé » confia Kathleen en lui adressant un dernier sourire « Et je suis vraiment contente que tu ais accepté »



....................................

“ Kathleen Wood „

« Lay me down
let the only sound
be the overflow. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Redd



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: 05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]   05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Icon_minitimeLun 05 Déc 2011, 17:26

    Le 15 août, ok. Bon eh bien ca lui laissait un petit peu de temps pour voir venir et se préparer psychologiquement à tout ça. S’il avait été quelqu’un d’excessif il aurait plutôt pensé « ça me laisse environs 15 jours avant de mourir » mais ça n’était pas vraiment son genre d’en faire trop…

    Le pire était sans doute de savoir qu’à partir d’aujourd’hui il allait décompter les jours avec une espèce d’angoisser apeurée mêlée à de l’excitation et de l’impatience fébrile. Le fait de dessiner devant tout le monde lui retournait l’estomac. Mais l’idée de dessiner Kathleen devant tout le monde c’était… c’était l’un des trucs les plus intimidants qu’il ait jamais eu à faire de sa vie. Il s’était toujours arrangé pour éviter toutes les situations de foule. A l’école il n’avait participé à rien, aucun spectacle, aucune manifestation, n’avait fait partie d’aucun groupe, d’aucune équipe sportive, pour justement éviter de devoir se tenir devant un public. Il n’avait pas réussit à échapper à tous les devoirs qui nécessitaient de prendre la parole devant le prof et la classe, mais il en avait évité pas mal. Et ceux qu’il n’avait pas réussit à éviter avaient été une pure torture. En sortant du lycée il avait naïvement pensé qu’il n’aurait plus jamais, jamais à passer par là.
    Il s’était trompé, maintenant il allait même faire pire…

    Mais c’était tout de même Kathleen qu’il allait dessiner. Heureusement qu’il pouvait se raccrocher à cette idée pour éviter de se sentir trop profondément ridicule… surtout maintenant qu’il avait de nouveau cheveux…
    Et surtout lorsqu’elle lui souriait de cette manière-là et lui disait d’une voix infiniment douce qu’il était le premier qu’elle venait voir. Le premier dans ses pensées…
    La fierté, c’était un sentiment qu’il n’éprouvait presque jamais, pourtant sur le coup, il en eut même l’impulsion de se redresser sur sa chaise pour se tenir un peu plus droit puis d’ébaucher un sourire.
    La scène ressemblait exactement à l’un des milliards de millier de fantasme qu’il avait eut à propos d’elle. Juste eux deux chez lui, en tête à tête, avec un repas succulent et la fille de ses rêves qui lui susurre qu’elle n’a que lui en tête.

    Il avait presque envie d’aller se venter à quelqu’un mais Colleen faisait la tronche depuis l’histoire des cheveux et Nath s’en fichait complètement.

    Dans la suite du rêve normalement, elle se penchait par-dessus la table pour l’embrasser, et ensuite il lui offrait une bague magnifique et lui demandait de l’épouser. Elle pleurait et elle disait oui. Fin de la séquence. Cette partie là ne risquait pas d’arriver mais sa réelle présence l’y faisait presque croire.

    « Tout c’que tu veux Kathleen » finit-il par répliquer d’un hochement de tête un peu absent.

    Et pour cacher son trouble, il détourna ses yeux sombres sur le plateau de cookie pour en avaler un nouveau.

....................................
05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Krhn4
I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: 05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]   05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

05. I could help you cross your porch, the yard and the street [Kathleen & Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: MADISON STREET :: Redd's-
Sauter vers: