AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeSam 26 Nov 2011, 01:37


    Il était tard. Assez tard en tous cas pour que, dans la demeure des Ferguson, plus un seul bruit ne se fasse entendre, et pour cause, tout le monde ou presque y dormait à poing fermé. Ou presque parce que, vous vous en serez doutés, Joshua, lui, ne dormait pas, il attendait. Il attendait tout en feuilletant les pages d’un livre dont il n’avait même pas pris la peine de retenir le titre. Un roman quelconque emprunté à Casey. Quelconque parce qu’il avait été choisi au hasard, quelconque parce que pour le moment, Joshua ne lui trouvait rien d’exceptionnel, ni dans son intrigue, ni dans ses personnages. Mais il faut dire qu’il n’avait jamais possédé une grande sensibilité littéraire et qui plus est, il était encore moins d’humeur à savourer sa lecture que d’habitude. Il n’avait décidé d’ouvrir ce livre que pour s’occuper, pour se donner matière à patienter, mais ce n’était que moyennement efficace, même s‘il louait forcément ses capacités de concentrations (il n‘aurait jamais admit avoir le moindre défaut), d‘autres pensées lui traversaient l‘esprit, et l‘empêchaient d‘être entièrement à ce qu‘il faisait. Il voyait les caractères imprimés défiler sous ses yeux, mais les retenait à peine. Les coups d’œil constants que Joshua adressait à sa montre lui rappelaient que le temps défilait avec une immense lenteur. Mais il allait bientôt être l‘heure, malgré tout. L’heure d’un nouveau rendez-vous avec Nathaniel.

    Depuis l’épisode de l’incendie, ses rencontres tardives avec Nathaniel le rendaient de plus en plus réticent, mais il avait choisi de poursuivre malgré tout. Ce n’était pas vraiment comme s’il pouvait faire marche arrière, en même temps, mais il préférait penser que c’était son choix. Le garagiste n’avait de loin plus toute la confiance de Joshua, mais à choisir entre retourner à ses écartèlements de hamsters ou continuer sur la voie où Nathaniel l’avait engagé, pour lui, il n’y avait pas photo. Il osait seulement croire qu’il s’armerait de moins de naïveté, et ne se laisserait plus manipuler bêtement (bien sûr, c’était totalement illusoire, mais laissons le y croire, voulez-vous).

    Après un dernier coup d’œil à sa montre, il décida qu’il était temps de quitter sa chambre. Il en sortit donc le plus discrètement possible, faisant au mieux pour que personne ne le voit s‘en aller (les membres de sa famille connaissaient trop bien son goût pour l’érémitisme pour croire au fait qu’il puisse être intéressé par des balades nocturnes, il aurait du mal à s’en justifier). À force, il avait l’habitude, et il n’avait aucun mal à faire preuve de discrétion. Cette fois-ci ne dérogea pas à la règle, et il parvint à se glisser sans bruit hors de la ferme familiale. C’était dans les bois qui entouraient la propriété des Ferguson que leur rencontre avait été prévue. Pour ne pas changer… en même temps, pourquoi changer quelque chose qui marche? Bien que la nuit soit tombée depuis un moment déjà, et que, de fait, la température soit tombée elle aussi, il faisait encore raisonnablement chaud. Ce serait plus agréable que d’avoir à attendre dans le froid. Car oui, il allait lui falloir attendre encore un peu.
    Nathaniel n’était pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeSam 26 Nov 2011, 15:41

    Pour la première fois depuis longtemps, ne souhaitant pas attirer l’attention de leur nièce certainement sur le point de s’endormir, Lucinda n’avait pas fait d’histoire en l’entendant se lever. D’ordinaire, chaque fois qu’il s’extirpait de leur couche, elle se mettait à hurler au scandale, assez discrètement cela dit pour ne pas attirer l’attention de leurs voisins et lancer la moindre rumeur sur leur couple.
    Mais cette fois, elle s’était contenter d’essayer d’attraper son poignet avant qu’il n’ait pu se mettre debout et d’enfoncer ses ongles dans sa chair jusqu’à y imprimer quatre demi-lune sanglantes. Il parvint à se dégager après quelques instants, sans vraiment lutter ni cesser de sourire, puis s’éloigna d’un pas tranquille pendant qu’elle fusillait son dos de son regard intransigeant.

    Sans faire de bruit, il avait rejoint le rez-de-chaussée, enfilé un petit gilet et s’était éclipsé. Beaucoup de gens ne parvenaient pas à se repérer dans Grayson et avait besoin de se balader avec des torches électriques, avançant à tâtons. Lui n’avait pas besoin de tous ces accessoires superflus et était capable de se diriger dans son village à l’instinct, s’aidant de la lumière de la lune ou des étoiles.
    L’obscurité était son alliée, elle l’avait toujours été et lui permettait de dissimuler aux yeux du monde les pires de ses défauts, ses plus grands crimes et ses plus sombres idées…

    Avançant d’un pas tranquille, il s’orienta vers la ferme des Ferguson et la petite clairière non loin d’un lac qui s’asséchait de jour en jour où devait l’attendre Joshua. Nathaniel se faisait un point d’honneur à toujours le faire mariner quelques longues minutes, histoire d’éprouver lentement mais sûrement sa patience. Il fallait les dresser ces impatients d’adolescents révoltés ! Un jour, il utiliserait son amie l’obscurité pour simplement l’observer sans jamais se montrer, pour voir combien de temps le fils du maire tiendrait.
    Mais pas aujourd’hui.

    Après une bonne demi-heure, il arriva enfin à l’endroit où se tenait Joshua, installé négligemment sur une souche vieille d’une bonne centaine d’année, dans l’expectative. L’adolescent se redressa en entendant une branche craquer sèchement sous le poids du garagiste qui s’approcha encore pour se révéler à lui.

    « Joshua, vieille branche » le salua-t-il d’un ton jovial « A l’heure, comme toujours »

    Il s’attendait à une réplique du genre : et vous en retard, comme toujours. Mais ce qu’il appréciait chez le jeune homme, c’était son non conformisme et sa capacité à toujours le surprendre… ou pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeJeu 01 Déc 2011, 18:11

    À quoi cela lui servait-il d’être si ponctuel? À force, il savait parfaitement que lorsque Nathaniel lui précisait qu’ils devaient se retrouver à telle heure, cela signifiait telle heure plus de longues minutes durant lesquels il serait obligé de poireauter. Non, vraiment, fixer bêtement sa montre pour arriver à l’heure exacte au lieu de rendez-vous était une action vaine. Mais cela n’empêchait pas Joshua de le faire régulièrement. Pour sa défense (mais je ne suis pas franchement certaine que ce le soit), il n’avait pas grand-chose d’autre à faire, de toute manière. Quand on passe sa vie à procrastiner, des moments comme celui-ci, quand bien même ils nécessitaient d’attendre, ont plus d’intérêt que beaucoup d’autres.

    C’était sûrement pour cette raison que, malgré les retards récurrents de Nathaniel, Joshua venait toujours à l’heure dite sans jamais avoir la moindre minute de retard, parce qu’attendre dehors ou attendre à l’intérieur ne changeait rien pour lui, au fond, il s’agissait toujours d’attendre… Attendre là plutôt que chez lui rendait le moment qu’il voulait voir arriver plus présent, même si en matière de minutes, il n’y avait aucune différence. Car il n’y avait rien d’autre qui ponctuait véritablement la vie de Joshua si ce n’étaient ces rencontres rendues d’autant plus tardives que Nathaniel semblait prendre un malin plaisir à le faire mariner dans son jus. Et c’était bien parce que c’était l’unique chose intéressante qui se passait dans sa vie qu’il s’armait d’autant de patience, et qu’il acceptait encore de revoir le garagiste, en dépit de toute la méfiance qu’il avait envers lui désormais.

    Durant de longues minutes, il se contenta donc d’attendre, les bras croisés, pariant sur le temps que Nathaniel mettrait à arriver, la bouche en cœur, comme s’il était tout à fait normal de mettre dix plombes à traverser la rue (oui bon, j’exagère un peu… mais quand même)…
    Et enfin, il arriva, la bouche en cœur, effectivement, ne se souciant absolument pas de l’avoir fait mariner (y ayant pris du plaisir sûrement, même…). Il fallait décidément que sa vie n’ait pas beaucoup d’autres intérêts pour qu’il accepte ainsi de laisser parler Nathaniel sans broncher… ou tout simplement qu’il soit la personne la plus imperturbable de l’univers, ce qui n’était pas loin d’être le cas. Un « en retard, comme toujours » menaça effectivement de franchir le seuil de ses lèvres, mais comme cette réplique a été suggérée dans le rp ci-dessus, il décida autre chose (dommage, je l’aimais bien, cette réplique).


    « C’est la moindre des politesses. »
    fit-il d’un ton égal.

    Au fond, il n’était même pas agacé que son interlocuteur soit arrivé en retard, ce n’était définitivement plus une première, alors il s’abstint de tout reproche, non déguisé, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeVen 02 Déc 2011, 17:13

    Nathaniel laissa échapper un petit ricanement en s’immobilisant à quelques pas de l’adolescent.

    « En réalité, arriver légèrement en retard est plus poli qu’être là où on vous attend pile à l’heure. Mais nous ne sommes pas là pour parler du temps qui file, n’est-ce pas ? »

    Joshua ne répliqua pas, souhaitant certainement mettre de côté cette histoire d’horaire chiante à mourir lui aussi.

    Il aurait pu le questionner sur son état de santé, s’intéresser à ce qu’il faisait de ses journées, ce que devenait sa sœur et ses parents, mais il s’en garderait bien. Ca ne l’intéressait absolument pas, Joshua le savait pertinemment et s’il s’en vexait, le jeune homme ne laissait rien paraitre.
    Lui-même ne le questionnait d’ailleurs jamais sur Lucinda, et c’était très bien comme cela.
    Ils avaient mieux à faire de toute manière et le garagiste préférait aller à l’essentiel.

    « Tu es au courant je présume que Suzanna s’est installée chez nous après votre découverte de l’autre soir »

    Sa nièce était en effet tombée sur Declan et Elizabeth alors qu’elle retournait chez les Ferguson pour passer la nuit chez son meilleure amie. Il n’avait pas besoin de réentendre l’histoire qu’il connaissait à présent par cœur à force d’entendre Suzie et Lucinda la ressasser encore et encore, et la vision de ces faits lui importait peu.
    Ce qui l’intéressait en revanche, c’était ce qui s’était passé juste avant cela…
    Suzanna était restée bien mystérieuse au sujet de la séance de spiritisme et avait préféré pleurnicher sur son sort et l’affreuse trahison de laquelle elle était victime. Lamentable conne.

    « Elle m’a raconté quelque chose de très intéressant sur cette soirée ! Elle ne s’y est pas trop attardée mais j’aimerai que tu le fasses et que tu m’en dises plus. Je ne m’intéresse pas à cette histoire ridicule entre Declan et Elizabeth, je veux parler de ce qui s’est passé avant,… avec le petit Donnelly » précisa-t-il « Commence par le début, n’oublie aucun détail. Je n’t’interromprai pas, mon garçon mais je te demanderai de ne pas me faire part de tes conclusions ou impressions pour le moment. Je ne veux que les faits. Je t'écoute »

    Sur ces mots, il croisa les bras sur sa poitrine et, les sourcils froncés dans une expression curieuse, il se tut pour laisser parler Joshua. L’adolescent avait l’habitude de lui faire des rapports et ils étaient de plus en plus précis avec l’entrainement. Le fils du maire pouvait même lui répéter certains dialogues avec exactitude et remarquait plus de détails qu’auparavant, affinant toujours plus son sens déjà aigu de l’observation.
    C’était un élève très doué…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeSam 10 Déc 2011, 13:50

    Joshua se retint de lever les yeux au ciel. Très franchement, qu‘est-ce qu‘il en avait à foutre, de cette histoire de retard, et de ses justifications foireuses? … Il n‘en rajouta pas, attendant que Nathaniel passe à autre chose, ce qu‘il fit effectivement. Il évoqua ce qui s‘était passé au cours de leur stupide séance de spiritisme. Joshua s‘en était bien douté. Il était effectivement au courant du fait que cette écervelée de Suzanna créchait à présent chez son oncle chéri. Pauvre Nathaniel. Pour avoir fréquemment à supporter Suzanna quand elle venait voir Casey, il ne savait que trop bien à quel point elle pouvait être agaçante, m‘enfin bon, il n‘allait pas le plaindre. Enfin bref… rien d’étonnant à ce que l’incident (si on pouvait l’appeler ainsi) de l’autre soir lui ait été rapporté, si ce n’était dans son intégralité, au moins en substance. Rien d’étonnant non plus à ce que Nathaniel veuille en connaître les détails. Joshua entreprit donc de faire à son interlocuteur le résumé détaillé de sa soirée, en dépit du fait qu’il détestait particulièrement gaspiller sa salive.

    « Suzanna était chez nous quand Sacha a appelé pour nous inviter, Casey et moi. Elle nous demandait de nous retrouver au parc, histoire de se réconcilier, par rapport au journal… » Quelle entreprise idiote, ils étaient incapables de se retrouver tous ensemble, et que les choses se passent bien, si cette fois ci ne leur avait pas servi de leçon, c’est qu’ils étaient définitivement et irrémédiablement idiots. « On est donc allés au parc, et quand on est arrivés, Sacha était là avec Demitri. Aidan et sa copine étaient là aussi. Sacha et Demitri avaient mis des bougies sur le sol. Sacha nous a proposé une séance de spiritisme… » L’évoquer rendait la suggestion de la jeune fille encore plus stupide, et pourtant… « Après que tout le monde ait protesté un bon coup, on a finalement joué le jeu. Le principe était basique, un ouija improvisé sur du papier, un verre, nos mains dessus, un « esprit es-tu là? » et attendons de voir ce qui se passe. Ça n’a rien donné. Enfin, si on oublie le fait que Suzanna ait trouvé amusant de bouger le verre. » Vous ai-je déjà précisé que Joshua ne la supportait pas? Ah oui, c’est vrai. Tout le temps… « Douglas et Owensboro sont arrivés alors que de toute façon on avait l’intention de partir. » il épargna à Nathaniel le discours désagréable que leur avait tenu Calvin Douglas, ce n’était pas comme si il avait de l’importance de toute manière. « On allait s’en aller, mais à ce moment là, Aidan est devenu bizarre. Il s’est adressé à Demitri. Il avait une voix étrange. C’était la sienne, mais elle semblait… différente. Aidan parlait à Demitri comme si ce n’était pas lui qui s’adressait à lui.. Comme s’il était possédé. » Il employait le conditionnel. C’était préférable, il tenait à prononcer un discours objectif et à ne pas donner son avis personnel sur la question, comme Nathaniel ne le lui demandait pas, de toute manière… « Il lui disait qu’il devait arrêter son enquête, qu’il n’aurait pas dû écrire je ne sais pas quel journal, et le laisser à la portée de Demetri, qu’il voulait lui dire la vérité lui-même. Il a parlé de la mère de Demetri, qu’il ne savait pas… s’il (je ne sais pas qui) les avait laissé partir malgré son sacrifice, un truc comme ça.. Et que depuis le début, il se demandait s’il (qui qu’il soit) ne savait pas que Demetri reviendrais. » Rapporter un discours qui lui était à ce point obscur était compliqué, il en avait retenu autant que possible, mais il aurait été sûrement plus simple pour lui de tout emmagasiné s’il avait comprit quelque chose. « Ensuite, Aidan » même si Joshua doutait fortement qu’il s’agissait de lui « a à nouveau demandé à Demitri de tourner la page, et de quitter Grayson. Il s’est excusé, et là Aidan s’est évanoui. » Il hésita à parler à Nathaniel de la façon dont sa jumelle avait protesté, assurant à Demetri qu’elle n’avait rien dit… même si c’était un détail d’importance, il préférait autant que possible éviter de la mêler à ses histoires avec Nathaniel. « Demetri avait l’air bouleversé. Apparemment, il avait reconnu son père dans les propos d’Aidan. Après ça, je suis allé chercher ses frères, Aahron a ramené Aidan chez lui. »

    Fin de l’histoire. Joshua s’arrêta net de parler. Il était déjà rare qu’il s’accorde autant à parler à quelqu’un. À présent, il attendait les observations de Nathaniel.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeDim 11 Déc 2011, 16:06

    Attentif au moindre mot de son jeune interlocuteur, Nathaniel s’agitait de temps à autre et lui tournait au tour. La main glissée par moment dans la poche de son pantalon, d’autres fois sous son menton pendant qu’il arborait une moue méditative, il ne l’interrompit pas une seule fois.
    Le rapport aurait pu être plus fourni en détails, mais il connaissait assez Joshua pour savoir qu’il faisait actuellement de son mieux. Son mieux était suffisant et c’était tout ce qui importait. Le jeune homme enrobait son récit juste ce qu’il fallait pour lui faire plaisir, mais se concentrait sur l’essentiel.

    Et l’essentiel de cet échange, c’était la partie où Aidan avait été comme possédé. Un demi-sourire avait étiré les lèvres du garagiste en entendant ces mots prononcé par le grand brun au teint légèrement cuivré.
    Les mots avaient déjà sonnés délicieusement à ses oreilles quand Suzanna avait employés ces termes, mais ils n’avaient pas eu autant de poids dans la bouche de sa nièce qui en faisait toujours trop.
    Ses doutes étaient à présent confirmés et il se félicitait d’avoir déjà planté la graine… Il n’aurait plus qu’à récolter ce qu’il avait semé grâce à Joshua.

    Son récit terminé, celui-ci attendit sagement qu’il se manifeste, même si, au fond de ses yeux noirs, Nathaniel pouvait percevoir une pointe d’impatience et d’excitation inconsciente.

    « Je vois, je vois… » murmura-t-il sobrement, continuant un moment de tourner autour de Joshua avant de s’immobiliser et de se tourner vers lui « Te souviens-tu de l’histoire de notre village ? Celle que je t’ai racontée lors de notre toute première rencontre… »

    Il savait que ce serait le cas, aucun d’eux ne pouvait l’oublier. Tous ceux qui avaient pour charge d’assurer la pérennité de Grayson la connaissait. Elle marquait le commencement, leur renaissance. Pour les trouillards incapables hypocrites du genre de William Ferguson, cette histoire évoquait le début de la fin au contraire, la fin de l’innocence, la perte de leur âme et tout le tintouin. Conneries…
    En tout cas, peu importe les sentiments qu’éprouvaient l’adolescent, il se contenta d’acquiescer et Nath reprit.

    « Notre famille est porteuse d’une tare. C’est pour cette raison que les Redd sont généralement plus actifs que les autres descendants. Nous devons faire nos preuves, Lui prouver sans relâche notre loyauté » expliqua Nathaniel, son regard braqué dans celui de son interlocuteur « Certains d’entre nous sont capables de voir des choses que le reste du commun des mortels ne peut pas percevoir. Certains peuvent voir l’avenir en songe ou revivre une scène d’une époque lointaine… D'autres Redd sont plus… sensibles au monde derrière le monde. Tu l’as compris, je parle de voyance, mon garçon. Ann Redd était l’une des premières de notre lignée et depuis, de temps à autre, un medium voit le jour. Ma grand-mère avait des prémonitions. Pendant un temps, nous avons soupçonné mon propre frère, Clyde, d’être une de ces aberrations, mais il s’est avéré qu’il était simplement… fragile émotionnellement » abrégea le garagiste « Je soupçonnais Aidan d’être l’un d’entre eux depuis quelques temps maintenant, et tu viens de m’apporter la preuve dont j’avais besoin… »

    Nathaniel marqua une pause, le regard songeur.
    Il repensa au jour où le fils d’Aahron Donnelly était venu trouver refuge dans son jardin. Il l’avait trouvé dans les bois derrière chez lui, tremblant de peur, les yeux mouillés de larmes. Le garagiste avait toujours su y faire avec les enfants et il n’avait pas eu trop de mal à attirer le petit blondinet jusqu’à lui et moins encore à l’amener à se confier sur ce qui l’avait tant chagriné.
    Le petit lui avait alors parlé de ce que son oncle lui avait demandé de faire pour lui. Sauf que ça n’était pas vraiment son oncle à cet instant, mais une voix impérieuse et sournoise qui l’avait commandé à travers lui.
    Petey lui avait également parlé des yeux d’Aidan… Ils étaient d’un noir d’encre pendant qu’il lui demandait de faire une « petite blague » et de voler puis cacher la photo de ses grands-parents…
    Nath avait comprit presque immédiatement mais, ne pouvant se fier au seul jugement d’un gosse de sept ans, il avait préféré demander à Joshua de se rapprocher d’Aidan, au cas où quelque chose d’étrange se reproduirait.
    Mais avant la soirée spiritisme, il ne s’était absolument rien passé d’étrange. Nathaniel en avait presque été déçu…

    « Ce n’est pas l’arrivée des Donnelly en elle-même qui L’a poussé à se manifester et à causer tous ces problèmes au village… C’est que l’un d’entre eux soit médium qui le dérange… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeJeu 15 Déc 2011, 17:03



    Son récit semblait satisfaire Nathaniel, et de toute évidence, ce dernier y comprenait les choses qui échappaient à Joshua. Il avait apparemment saisi les raisons qui avaient entrainé la réaction étrange et suspecte d’Aidan ce soir là… contrairement à Joshua, qui aurait voulu y comprendre quelque chose.

    Son vœu allait apparemment être exaucé. Et il ne serait sans doute pas déçu de la réponse, étant donné que Nathaniel commença ses explications en lui demandant s’il se souvenait de la conversation qu’ils avaient eu tous les deux, cette fois où il lui avait tout (ou presque) expliqué, au sujet de l’histoire de Grayson. Cette question ne pouvait qu’être purement rhétorique. Comment Joshua aurait-il pu oublier une telle discussion? À moins d’être frappé d’amnésie, il ne pouvait que se souvenir du moment où, cette vérité qu’il avait tant voulu connaître, lui avait été révélé.

    Quand Nathaniel lui posa la question, il ne put donc qu’acquiescer, attendant, non sans une certaine impatience, d’entendre les observations qu’avait à faire son interlocuteur sur la situation.

    Joshua l’écouta attentivement, sans jamais l’interrompre. Alors Aidan était un medium… D’accord. Ce qu’il devait en penser était moins clair que le fait en lui-même. Aidan était un medium. Pour une raison totalement obscure aux yeux de Joshua, le blondinet inutile était doté d’un don que lui-même ne possédait pas. Pas sûr qu’il en aurait voulu, mais tout de même. C’était un medium, et ça ne LUI plaisait pas.

    Et maintenant? Que faisaient-ils de cette information? Joshua n’en savait rien, mais il avait l’intuition (pour ne pas dire la certitude) que ce n’était pas le cas de Nathaniel. Apparemment, le fait qu’il ait vu ce qui devait avoir été jusque là des soupçons pour lui, confirmés, le rendait pleinement satisfait, et ce ne devait pas être uniquement dû au fait de s’être rendu compte qu’il avait raison. Quoique… Joshua n’avait pas spécialement l’intention de sonder un jour l’esprit de Nathaniel, il n’était d’ailleurs pas certain qu’il en aurait tiré quoi que ce soit de constructif.


    « Et on fait quoi, du coup? »

    Joshua n’allait pas s’éterniser à faire des commentaires sur la situation, il attendait seulement de savoir ce que Nathaniel avait en tête pour la suite des événements. Parce qu’il avait forcément quelque chose en tête, et Joshua était prêt à suivre ses directives si du moins il lui en donnait. Oui, c’est vrai, Joshua avait le profil du plus parfait des larbins. Mais à choisir entre la morosité de son quotidien et ça…
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeJeu 15 Déc 2011, 18:55

    Un sourire étira les lèvres de Nathaniel. Ce qu’ils devaient faire du coup ? La réponse lui paraissait pourtant évidente et pendant un moment, il hésita à révéler de son plan à Joshua. S’il n’était pas capable de le deviner, alors il ne méritait peut-être pas de le connaitre.
    Mais pouvait-il réellement attendre de l’adolescent qu’il saisisse tous les tenants et aboutissants de cette affaire alors qu’il n’avait encore jamais été confronté à Lui ? Alors qu’il n’avait jamais eu à accomplir son devoir et n’avait fait qu’entendre des histoires à ce sujet ?

    « Ce que nous allons faire ? Eh bien… rien, mon garçon ! » s’exclama Nathaniel en écartant les bras « Nous n’allons rien faire parce qu’il est déjà trop tard. La machine est en marche et il n’y a rien que nous puissions faire pour l’arrêter à présent. Rien du moins qui ne satisferait ton cher père et notre bon et droit shérif… »

    Car la solution à leur problème était aussi simple que logique : ils devaient se débarrasser définitivement d’Aidan. Il était la source de tous leurs problèmes, Nathaniel en était à présent certain et les pièces du puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des semaines, des mois même, s’assemblaient à présent.
    C’était certainement à cause des dons que possédaient Aidan que les frères s’étaient immédiatement dirigé vers lui. Vers le responsable le plus direct de la disparition de Sean et Margaret, et pas uniquement parce qu’il était le garagiste qui s’était chargé d’examiner leur voiture. Ça avait du sens…
    C’était parce qu’ils connaissaient en partie la vérité qu’ils restaient là et s’accrochaient comme des sangsues à Grayson, pompant son énergie vitale.
    Ils savaient que quelque chose clochait, c’était une certitude pour lui dorénavant.

    La solution serait donc de couper la tête et de laisser le corps mourir. Et la tête était Aidan, même si celle du blondinet avait l’air de sonner terriblement creux…
    Sauf qu’un nouvel accident ne ferait qu’attirer encore davantage l’attention. Peut-être que cette fois, le monde extérieur s’en mêlerait. La police de l’état, la presse pourquoi pas, et ils n’avaient pas besoin de ça.
    Ce qu’il fallait, c’était tous les tuer. Les quatre Daltons, la fiancée enceinte, la petite copine et pourquoi pas Charlie ? Nath n’avait jamais apprécié l’influence qu’elle avait sur son frère, bêtement amoureux d’elle depuis l’adolescence. Tss !

    Tôt ou tard de toute manière, que William et sa clique approuve ou pas, il faudrait prendre une décision radicale. Si elle ne venait pas d’eux de toute manière, elle viendrait de Lui… Et Il ne faisait pas dans la dentelle ! Couvrir Ses traces était bien plus ardu que maquiller leurs propres forfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeJeu 22 Déc 2011, 15:03

    Comme on dit : à question bête réponse bête, c’est ainsi que pouvait être défini ce moment de leur conversation. Mais à vrai dire, Joshua avait véritablement pensé que Nathaniel avait dors et déjà peaufiné une quelconque stratégie parfaitement élaborée, qui pourrait leur permettre de se débarrasser d’Aidan sans provoquer les nombreux remous que sa disparition devait forcément entraîner.

    Car oui, Joshua l’avait très bien compris, cela, si Aidan était le fauteur de trouble, il fallait l’arrêter, et de façon radicale. Cette perspective était loin de déplaire à Joshua. Si les choses pouvaient être plus simples, le jeune homme prendrait volontiers la peine de s’occuper lui-même du cas du blondinet. L’idée de mettre fin à sa misérable vie avait effleuré tant de fois Joshua que passer de la théorie à la pratique ne l’aurait pas dérangé le moins de monde.

    Mais les choses n’étaient bien sûr pas si simples, il ne pouvait pas se contenter de lui enfoncer un couteau dans le dos et de repartir tranquillement. Même faire passer la mort d’Aidan pour un accident ne parviendrait pas à convaincre tout le monde, pour ne pas dire que cela ne parviendrait à convaincre personne. Car dans l’équation, il fallait compter les frères d’Aidan (il suffisait d’observer avec quel insistance ils enquêtaient sur la disparition de leurs parents pour savoir qu’ils ne laisseraient pas mourir Aidan sans se poser de questions), faire disparaître tous les frères serait plus suspect encore, et quand bien même ils le faisaient, il y avait tous ces crétins qui entouraient les Donnely.

    Sans compter que, par effet de domino, supprimer la moitié de Grayson avait peu de chances de passer inaperçu auprès des autorités voisines. On en finissait jamais. D’autant plus que, comme l’avait fait remarquer Nathaniel, son crétin de paternel, de même que Spelling, n’approuveraient pas une telle initiative… Bien sûr, Joshua se foutait totalement de leur approbation, et il se doutait que Nathaniel ne s’y intéressait pas davantage, mais toutes ces variables combinées rendaient effectivement toutes possibilités d’action limitées.


    « Qui se soucie de satisfaire mon père...»


    Il avait prononcé ces mots d’un ton neutre, pas tant en guise de contestation que sous l’effet d’un léger dépit. Ce n’était pas tout de toute façon, non? Il allait bien falloir qu’ils finissent par régler le problème, même son imbécile de paternel devait le savoir. Plus ils passaient de temps à gamberger, plus IL était susceptible d’agir à leur place. Ceci dit, lui-même n’avait pas grand-chose à proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeJeu 05 Jan 2012, 01:34

    Qui se soucie de satisfaire son paternel ? Mais mon Dieu, toute la putain de populace n’aspirait qu’à cela et l’autre moitié faisait comme si c’était le cas… Il était l’exception. Du moins l’avait-il pensé jusqu’alors. Clairement, Joshua venait de le rejoindre sur le banc des marginaux.
    Nathaniel ne répondit rien dans un premier temps, fixant l’adolescent avec la plus grande attention pour tenter de le percer à jour, ce qui n’était pas une mince affaire avec le jeune homme.
    Qu’entendait-il exactement par là ? Qui y avait-il au fond derrière ces mots ? Est-ce que s’il les cognait le tout sonnerait creux ?

    Par moment, il était traversé par la pensée désagréable que le garçon jouait double jeu, qu’il travaillait en fait pour William et lui faisait des comptes rendus détaillés de leurs entretiens. Ce trou du cul de maire devait se poiler si tel était effectivement le cas… C’était une idée repoussante, dégradante et Nathaniel détestait qu’elle le frôle sournoisement.
    La plupart du temps cela dit, il ne lui fallait pas longtemps pour se raisonner et se convaincre que Joshua était tout à lui et dévoué à sa cause. Dévoué corps et âme à Grayson.

    Il ne sous entendait pas simplement qu’il était prêt à franchir une limite jugée impardonnable pour l’esbroufe, il était réellement prêt à défier l’autorité paternelle. Il était prêt à aller jusqu’au bout et à faire ce qui devait être fait. Pour lui, pour Grayson et peut-être avant tout pour lui-même, en fin de compte.

    « Pas toi, visiblement… » murmura Nathaniel après un court silence, avant de croiser les bras sur sa poitrine et de fixer Joshua dans l’obscurité des bois « Mais une question me brûle les lèvres… »

    Ils n’avaient encore jamais abordé ce point et le garagiste savait que lorsqu’il le ferait, l’adolescent risquait de se braquer.

    « Est-ce que ta sœur se soucie de satisfaire votre père ? Est-ce que…tu te soucies de satisfaire ta jumelle, Joshua ? »

    Le sous entendu était assez clair : est-ce que, oui ou non, Casey allait être un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeLun 09 Jan 2012, 22:50

    Et voilà, ça arrivait. Joshua s’était bien douté qu’à un moment ou à un autre, il serait question de sa sœu. Jusqu’ici, sa méthode avait été simple : ne jamais évoquer Casey quand il était en présence de Nathaniel, ne jamais mêler sa sœur à ses nouvelles affaires, la maintenir à distance… Et jusque là, cette méthode avait fonctionné… plus ou moins bien. Casey n’était pas bête, elle avait bien remarqué que quelque chose clochait… et à présent, Nathaniel mettait le sujet sur le tapis.

    La vérité, c’est que Joshua aurait voulu, dans l’idéal, qu’elle ne soit jamais mêlée à ses affaires… parce que si elle en apprenait une bribe, elle ne se rangerait jamais de son côté, et le fossé qui se creusait déjà entre eux n’irait qu’en s’amplifiant… et aussi (ce qu’il s’avouait à peine), parce qu’il voulait la protéger. Oui, sa sœur se soucierait certainement davantage de satisfaire son père, elle n’avait jamais compris, ne pouvait pas comprendre, l’antipathie profonde que Joshua nourrissait envers son géniteur. Et oui, il se souciait de sa sœur… et de sa sécurité, surtout. Il ne se permettrait jamais de faire quoi que ce soit qui puisse nuire à Casey ou la mettre en danger.

    Si Nathaniel lui demandait de faire quelque chose qui pourrait desservir sa jumelle, ou pire… il ne le ferait pas. Il savait bien qu’il ne le ferait pas, il en serait incapable quand bien même il le voudrait. Et ce n’était pas une chose qu’il voulait. Joshua aimait sa sœur. En fait, c’était peut-être l’unique personne sur cette planète qu’il aimait vraiment, alors il était évident qu’il ne ferait rien qui puisse la blesser (parce que ce que Casey ignore ne peut pas lui faire de mal, si?). S’il s’était agi d’un test de loyauté, s’il avait dû choisir entre Nathaniel, soit la figuration de toutes ses ambitions, et Casey, soit… bref, il aurait choisi Casey malgré tout, et il se blâmait lui-même d’une telle faiblesse. Car il savait bien qu’il y avait de fortes chances pour que sa jumelle lui fasse barrage à un moment ou à un autre, ne serait-ce que parce que, pour une raison qui échappait totalement à Joshua, elle avait de l’affection pour le plus jeune de frères Donnelly. Oui, il y avait des chances pour que Casey pose problème. Mais Joshua n’avait pas l’intention de le dire comme tel. Joshua ne savait que trop bien combien Nathaniel appréciait les méthodes pour le moins radicales utilisables contre ceux qui pouvaient poser problème, et approuvait… en règle générale.


    « Je suppose qu’elle se soucie plus de mon père que moi… »
    (notons que ce n’était pas difficile, en même temps).

    Ça, c’était la part la plus simple de sa réponse.


    « …et qu’elle se soucie de moi plus que je ne me soucie d’elle. »
    ça, ce n’était pas dit, mais Joshua le cachait bien.

    Sa réponse était une pirouette volontaire. Il ne pouvait pas répondre clairement à cette question. Bien sûr, Nathaniel serait assez intelligent pour comprendre que sa réticence à répondre en disait long, mais au moins s’était-il exprimé sans la moindre trace d’émotion… chose facile puisqu’il le faisait depuis sa plus tendre enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeMar 10 Jan 2012, 23:01

    Au fond, Nathaniel était loin de ne pas se douter de la nature de la réponse de son jeune interlocuteur. Ce qui l’intéressait réellement, c’était plutôt de voir sa réaction. Et de réaction il n’y eut point… Le gamin était doué, mais pas assez cela dit pour le duper, puisqu’une fois encore, le garagiste savait déjà ce qu’il en était.
    Bien sûr que Casey poserait problème à un moment ou à un autre, du moins tant qu’elle n’aurait pas appris de la bouche de maman et papounet que le destin se foutait de sa gueule et qu’elle était coincée à Grayson jusqu’à la mort. Mort qu’elle pourrait cela dit précipiter en tentant de fuir le village, c’était à elle de voir.

    Secrètement, Nath guettait le jour de la grande révélation avec impatience. S’en était presque obscène d’ailleurs, lui-même en avait conscience. Le trentenaire regrettait presque de ne pas être père à cause de cela. Quoi qu’il n’aurait pas faire tout un tapage autour de la chose et aurait probablement révélé le pot aux roses dès l’enfance à sa progéniture. A quoi bon attendre ? Pourquoi retarder l’inévitable.
    Lucinda était d’accord avec lui sur ce plan, ils en avaient déjà parlé à maintes reprises. La graine devait être plantée dès le plus jeune âge, pas à un âge où ces crétins à peine sortis de l’adolescence commençaient à nourrir des projets de fuite et s’était déjà forgé une personnalité… Encore que détruire leur petit château de carte branlant pouvait avoir du bon !
    Dire que ces attardés de William, Alicia et Declan devaient culpabiliser à ce sujet tous les soirs avant de s’endormir… Irrécupérables, voilà ce qu’ils étaient.

    Toujours était-il que tant qu’elle n’y serait pas contrainte et forcée, Nathaniel était prêt à parier que la jumelle de son élève ne ferait jamais rien pour nuire à qui que ce soit. Elle aurait sans nul doute le culot de se dresser face à son propre frère pour l’empêcher de faire correctement les choses et de rattraper les conneries de ses lâches d’ainés !
    Et si le scénario venait à se présenter, Joshua s’aplatirait comme une petite merde face à sa connasse mal baisée de frangine. Elle ferait tout capoter, le garagiste en était intimement persuadé.

    Joshua avait une faiblesse. Une seule à sa connaissance du moins, mais elle était de taille…
    Mais une faiblesse connue était suffisante pour se faire couillonner. Le gamin avait encore du travaille à faire pour lui arriver à la cheville.

    « Hin-hin » grinça Nathaniel avec agacement « Va raconter tes salades à ma débile de nièce, p’tit con, elle, elle boirait tes belles paroles »

    Il marqua un silence avant de reprendre, commençant à tourner autour de son petit protéger qui le suivit du regard.

    « Tu sais… depuis qu’Il est venu sauver nos ancêtres et le village tout entier, nous n’avons pas hésité à sacrifier ceux qui devaient l’être pour le bien du plus grand nombre. Les faibles n’ont pas leur place ici. Pas plus que ceux qui s’interposent… Mourir en martyr, c’est mourir quand même et c’est stupide » poursuivit-il avec calme « Ceux qui se dressent contre Lui ne font pas long feu et se dresser contre moi… son plus fidèle serviteur, c’est un peu comme le défier… Tu vois où je veux en venir avec ça ? S’il s’avérait que ta sœur était un problème pour nous et pour l’avenir serein de Grayson auquel nous aspirons tous… Je serai contraint de m’occuper de ce problème en ma qualité de bras droite… Mais nous n'en sommes pas encore là, fort heureusement ! Disons simplement que pour le moment, Casey est TON problème, mon garçon. Veille à ce que les choses restent ainsi si tu ne veux pas que je m'en mêle, tu veux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeSam 21 Jan 2012, 13:09

    Joshua se retint de lever les yeux au ciel quand Nathaniel lui asséna une nouvelle grossièreté. À force, il y était habitué, ce qui ne rendait pas la chose plus agréable, étant donné l’immense fierté et amour propre dont il était capable. Bien sûr, son baratin n’avait pas pris, Nathaniel, en plus d’être insultant, était très intelligent, et parfaitement capable d’analyse (c’était en partie ce qui faisait la loyauté de Joshua à son égard), il lui dit ce qu’il n’avait pas envie d’entendre : si Casey se retrouvait mêlée à tout cela, il faudrait s’occuper d’elle, et il ne devrait pas s’interposer… Il ne lui apprenait rien, mais Joshua préférait éviter de penser au moment où Casey viendrait s’immiscer dans leurs affaires. Tant qu’il le pouvait, et il espérait que ce serait le plus longtemps possible, il la maintiendrait à distance.

    Oui, Casey était son problème, Joshua était heureux d’entendre Nathaniel le dire (enfin heureux… dans les limites de ses faibles possibilités en la matière), c’était la seule alternative qu’il possédait pour ne jamais avoir à faire de choix entre elle et ses ambitions, la maintenir à l’écart aussi longtemps qu’il le pourrait… mais même s’il y parvenait le plus longtemps possible, ce ne serait jamais assez. Casey était liée autant que lui à l’histoire et au destin de Grayson, elle n’en avait pas conscience, voilà tout. Un jour ou l’autre, il allait bien falloir que sa sœur soit placée face à ses responsabilités. À l’époque où Nathaniel n’était pas encore venu lui parler, Joshua avait attendu impatiemment le moment où son imbécile de géniteur mettrait fin au secret, mais son père, ce crétin, ne semblait pas près de vouloir leur dire la vérité un jour. À l’époque, ce silence l’avait agacé, à présent, il ne lui en voulait plus vraiment de tenir sa langue. Le jour où Casey saurait enfin, et ça arriverait forcément, les choses seraient beaucoup plus complexes. Joshua connaissait bien sa jumelle, ne serait-ce que la convaincre de ne pas quitter Grayson serait louable, la persuader que son camp et celui de Nathaniel était le bon… ce serait un tour de force (pour ne pas dire que ce serait impossible), mais il allait bien falloir qu’il en trouve les moyens, il n’avait pas vraiment le choix.
    Joshua acquiesça en réponse à la question que lui posa Nathaniel. Il n’avait aucun intérêt à ne pas faire en sorte que les choses ne restent pas comme elles l’étaient pour le moment. Plus longtemps la situation resterait comme elle l’était, mieux ce serait pour tout le monde, pour elle, pour lui, et pour Nathaniel.


    « Je sais où se trouve mon intérêt. Casey ne posera pas problème. »


    Il s’était exprimé non sans une certaine assurance. Il ne savait pas comment il allait s’y prendre, ce qu’il savait, c’était que s’il fallait trouver une solution qui puisse satisfaire à la fois Nathaniel et sa jumelle, il la trouverait. Il ne savait pas comment encore, mais il trouverait.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel W. Redd

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitimeLun 23 Jan 2012, 13:37

    Bien entendu, c’était ce qu’il voulait entendre et Joshua le savait aussi bien que lui. De là à y croire, il y avait un univers entier…
    Casey poserait des problèmes, d’une manière ou d’une autre, à un moment où un autre. Sa rébellion ne toucherait pas forcément les Donnelly, mais elle se révolterait, c’était à prévoir et c’était bien naturel. On lui avait mentit un petit quart de son existence, on lui avait fait miroiter un avenir prometteur pour mieux le briser.

    « Bien » trancha sobrement Nathaniel, son regard brillant plongé dans celui du jeune homme

    Il laissa le silence reprendre ses droit sur le bois quelques instants avant de reprendre la parole.

    « Mais tu sais que je suis un homme d’action autant que de mots… J’ai besoin d’une preuve qu’elle viendra manger dans le creux de ta main lorsque nous en auront besoin, tu comprends ? » fit-il mine de lui demander, sans attendre la moindre réponse

    Qu’en avait-il à foutre que Joshua comprenne quoi que ce soit à son plan ou qu’il les valide ? Le garagiste n’avait besoin ni de son approbation, ni de l’éclairer. Joshua devait suivre les instructions, le faire correctement, fermer sa gueule et contrôler sa jumelle. Nathaniel avait refusé d’attendre de lui qu’il fasse tout cela avec le sourire depuis longtemps…

    « Je veux que tu parles à Casey et que tu lui fasse comprendre qu’Aidan et ses frères sont persona non grata ici. Je veux qu’elle lui mène la vie dure dès qu’elle en aura l’occasion. Je veux qu’elle le fasse chialer… » sourit le trentenaire, en accrochant un sourire pourtant sans joie sur le bas de son visage « Tu vas parler à ta sœur et faire en sorte qu’elle-même passe le mot à ma nièce chérie. Après ce qu’il s’est passé l’autre nuit au parc, je pense que tu n’auras aucun mal à le faire passer pour un garçon à problème, mentalement dérangé et possiblement dangereux. Fait lui part de tes soupçons quant à l’incendie, si ça te chante et si tu n’arrives pas à la convaincre simplement avec ça ! Dis-lui que c’est sûrement Aidan qui a tenté de te faire rôtir, ça devrait l’atteindre ça au moins ! » débita Nathaniel, se demandant vaguement ce que Joshua pouvait ressentir en l’entendant lui donner des conseils sur la manière dont il devait communiquer avec sa propre jumelle « Et quand elle aura terminé de ruiner sa réputation, je veux que tu deviennes le meilleur ami du petit, que tu gagnes sa confiance, attendes une ouverture et que tu le saignes comme un porc » ajouta Nath sur un ton parfaitement égal, comme s’il lisait sa liste de courses

    Evidemment, il faudrait faire preuve de plus de subtilité que cela et Nathaniel espérait que Joshua ne le prendrait pas au mot sur la dernière partie de son discours… De toute manière, ils auraient le temps de tout mettre en place et, quand viendrait finalement l’heure de frapper un grand coup, tout serait parfaitement ficelé et crédible aux yeux du reste du monde.

    Comme toujours...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Vide
MessageSujet: Re: 05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]   05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

05. In the velvet darkness of the blackest night [Joshua & Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: WASHINGTON STREET :: bois-
Sauter vers: