AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

A million miles from home, I'm walking ahead ; I'm frozen to the bones, I am.

Age du perso : 20
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : _
Nombre de messages : 1896

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aahron, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Dim 15 Aoû 2010, 01:07

    Jetant un dernier regard soupçonneux en direction d’Aahron, le benjamin des Donnelly passa la porte de la maison qu’ils occupaient à Grayson. Il avait l’impression que son ainé lui cachait quelque chose mais n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce malaise étrange. Peut-être était-il simplement inquiet à l’idée de le savoir seul au milieu d’un tas de villageois…
    Il aurait aimé pouvoir questionner Sam à ce sujet mais son frère, dont c’était l’anniversaire, dormait encore à l’étage, pour changer.
    Le jeune homme poussa un soupir et descendit les quelques marches du perron pour s'engager dans l'allée d'un pas tranquille. Comme toujours lorsqu’il s’éloignait de la bâtisse, Aidan avait l’impression de se débarrasser d’un poids. Encore que le terme n’était pas vraiment approprié. C’était plutôt comme ôter un vêtement affreusement moite et sale. Il pouvait à nouveau respirer plus librement, ne se sentait plus oppressé et crasseux.

    Une fois dans la rue, il jeta un rapide coup d’œil en direction de la maison colorée de Charlie. Il avait entendu dire que le village était en pause aujourd’hui et que les commerces étaient fermés. A coup sûr, son amie devait en profiter pour faire la grasse matinée. Un sourire étira ses lèvres en pensant à son amie alors qu’il fixait ses écouteurs sur ses oreilles en triturant son précieux Ipod.
    Tandis que les premières notes d’une chanson du groupe Keane s’élevaient, le jeune homme rejoignait déjà la route 169 qui traversait Grayson, dirigeant ses pas vers le parc, plus au nord.

    Aidan ne savait pas vraiment pourquoi il se donnait la peine d’aller monter cette stupide piscine dont il ne profiterait même pas à cause de son travail à la ferme. Quelque part, il savait qu’il avait espéré voir Casey se porter volontaire elle aussi et ainsi pouvoir passer du temps avec elle, sans sentir le regard de Joshua peser sur ses épaules. Ce dernier avait beau être sympa, le blond sentait toujours une certaine animosité briller dans les yeux légèrement bridés de son collègue quand il les surprenait sa jumelle et lui en train de discuter. Il ne pouvait pas lui en vouloir cela dit. S’il avait eu une sœur, Aidan n’aurait jamais laissé quiconque l’approcher ou même poser ses yeux sur elle. Encore moins si elle avait été sa jumelle.
    Il n’en restait pas moins déçu que Casey ne se soit pas inscrite avec lui pour venir en aide à son père…
    D'ailleurs, il n’était pas complètement perdant dans cette histoire puisque William, lui, serait là. Ils s’entendaient plutôt bien et l'adulte appréciait sa compagnie. Le fermier était d’une infinie patience avec lui et il ne le traitait pas comme un étranger ou un parasite contrairement à la plupart de ses voisins. C’était agréable.

    La chanson était à peine entamée qu’il apercevait déjà le parc et la haute bibliothèque devant lui. Grayson était décidément un village trop petit pour lui. Il s’y sentait au moins aussi à l’étroit que dans la vieille maison qu’ils occupaient. A Cleveland, il lui aurait très certaine fallu la journée pour se rendre d’un bout à l’autre de la ville. C’n’était même pas comparable en fait…
    Tiquant d'agacement, Aidan ralentit un peu son allure, peu pressé d’arriver à destination.
    Si la perspective d’un peu d’animation l’avait d’abord séduit, lorsqu’il avait appris que l’installation de la piscine serait suivie par une nouvelle séance de cinéma, il avait déchanté.
    Le plus jeune de la fratrie Donnelly se souvenait encore trop nettement de ce qui était arrivé la dernière fois. Il se souvenait avoir passé la porte de cette maison qu’il détestait tant pour la trouver saccager, souillée. Le cambriolage était dans sa top liste des pires choses qui pouvaient arriver. Il avait du mal à dormir à cause de ses cauchemars mais à présent, la peur de voir quelqu’un débarquer pour faire du mal à l’un des membres de sa famille l’obsédait et l’empêchait de fermer l’oeil. S’il mettait la main sur l’enfoiré qui était responsable de tout ça…

    Aidan s’arracha à ses pensées. Il était arrivé dans le parc déjà bondé et éteignit son Ipod. Un tas d’habitants s’agitaient déjà dont quelques uns qu’il commençait à reconnaître. Il aperçu ainsi David Handel, au loin, occupé à monter un cabanon. Il lui adressa un rapide geste de la main avant de continuer sa progression pour rejoindre William qui se tenait aux côtés d’un type à l’allure négligée. Ce dernier semblait aussi heureux que lui d’être là… Le fermier et lui étaient vraisemblablement en train de faire l’inventaire du matériel qui était disposé sur l’herbe déjà légèrement roussie par le soleil un peu trop généreux. Il lui semblait l’avoir déjà croisé mais les souvenirs d’Aidan restaient flous. Alors qu’il allait les gratifier d’un « salut » enjoué, un homme jusque là accroupi et lui tournait le dos se redressa, lui permettant de découvrir son visage.
    Le petit blond se figea, le corps parcourut d’un frisson alors que son cœur bondissait subitement dans sa poitrine.

    Un sourire étira les lèvres de Nathaniel Redd qui le toisa avec ravissement, satisfait de son petit effet. Les poings à présent sur les hanches, il prit la parole d’un ton badin.

    « En voilà un jeune homme courageux ! »

    Aidan hésita entre lui sauter à la gorge, lui hurler d’aller se faire foutre comme un possédé ou retourner en courant se terrer chez lui pour pleurer dans les jupons d’Aahron. Finalement, il se contenta de déglutir et d'essayer de réguler sa respiration devenue haletante.

    « Dommage que vos enfants ne soient pas de la partie, Willy ! Je suis certain que le petit Donnelly aurait apprécié la compagnie de travailleurs de son âge ! » s’exclama encore le garagiste, visiblement comblé par l’expression inquiète et torturée de son jeune vis-à-vis qui, effectivement, souhaitait plus que jamais que Casey ou Joshua soit à ses côtés… eux ou n'importe qui d'autre qui ne soit pas Nathaniel en fait « Hm…il ne m’a pas l’air encore bien réveillé ! Ca en fait deux, pas vrai, Logan ? » lança-t-il ensuite à l’adresse du type qui se tenait près de William et semblait très peu à l’aise

    L’énonciation de son prénom fit tinter une petite cloche dans l’esprit embrumé du garçon. Logan Redd, le cousin de Nathaniel qui travaillait avec lui au garage. Bien évidemment… Quelle poisse !
    Aidan lui jeta un rapide regard gêné puis baissa les yeux sur son Ipod qu’il triturait nerveusement depuis quelques secondes. Ses mains étaient moites et il avait l’impression désagréable d’avoir soudain réenfilé ce vêtement mouillé et crasseux qu’il pensait avoir laissé derrière lui…
    Peut-être qu’il n’était pas trop tard pour retourner d'où il venait et insister pour célébrer l'anniversaire de Sam comme il le fallait. Ca vaudrait certainement mieux qu'être arrêté pour meurtre... ou se faire tuer.



HJ : à vous de jouer mes mignons ! Bah quoi, 0H07 c'est demain hein, pas vrai sis *ptichou*

....................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 39
Logement : Washington Street
Emploi : Maire et Fermier
Nombre de messages : 277

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's all our fault...
Autres comptes: Logan, Charlie, Casey
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Dim 22 Aoû 2010, 02:05


    Il avait su dès le départ que ce projet rassemblerait certaines personnes qu’il n’était pas toujours bon de rassembler. Il avait juste espéré que la confrontation ne se ferait pas trop rapidement. Hélas, il semblait que rien ne devait tourner comme il l’entendait ces derniers temps.
    Et William se sentait désolé que le jeune Aidan écope de la confrontation avec les Redd, alors qu’il était seul aujourd’hui. Seul sans ses frères du moins. Car William était bien entendu là pour veiller au grain.

    Lorsque le Maire avait consulté la liste des participants, il avait redouté cette matinée immédiatement. Il ne faisait équipe qu’avec des gens à problème. Le jeune Aidan qui semblait à fleure de peau presque constamment, la petite Jefferson, en pleine rupture d’après ce que tout le monde disait. Et pour finir, les deux Redd. Et les deux plus difficiles, pour ne rien gâcher.
    Pourquoi s’étaient-ils proposés pour aider à monter cette piscine exactement ?
    Pour Logan ça n’était pas difficile de répondre à cette question. Son très cher cousin l’y avait forcé. Logan n’avait visiblement aucune envie d’être là, et le montrait très clairement en mettant toute la plus mauvaise volonté possible à l’ouvrage.
    Et les motivations de Nathaniel ? William doutait que ce soit l’amusement, l’envie d’aider, de participer à un projet communautaire. Ca n’était pas un secret, il les méprisait tous jusqu’au dernier. Alors pourquoi avait-il fallut qu’il s’inscrive ? L’avait-il fait uniquement pour venir terroriser Aidan ?

    La manœuvre avait l’air de fonctionner en tout cas. Le garçon se décomposait à vue d’œil, désormais face à face avec le garagiste de Grayson.
    La matinée n’allait pas être simple, c’était certain. Surtout si Nathaniel continuait de feindre cet insupportable enthousiasme. Comme d’habitude.
    Tous savaient ici la manière dont il voyait les Donnelly, alors pourquoi agir de la sorte ? Personne n’était dupe, même pas l’adolescent !
    Pourtant il était pieds et poings liés, impossible de prendre vraiment parti, du moins, pas comme il aurait aimé le faire si les choses avaient été différentes.
    Depuis que le garçon venait travailler tous les jours avec lui à la ferme, William ne pouvait pas nier s’être attaché plus que de raison.
    Le blondinet était un garçon gentil, très naïf, et peu débrouillard qui réveillait en lui un instinct de protection, celui-là même que sa condition de père l’obligeait à ressentir.
    Pourtant il ne s’était pas attaché au garçon pour les meilleurs raisons. Il savait que sa culpabilité jouait un rôle énorme dans ses sentiments envers Aidan.
    Quand bien même, il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une profonde colère envers Nathaniel et cette lueur malsaine qui brillait dans son regard clair tandis qu’il toisait le plus jeune. Et pour Logan qui observait la scène et qui, visiblement, s’amusait beaucoup. Ses yeux trop sombres et cernés voyageaient du jeune homme jusqu’à son cousin, un faible sourire affiché sur ses lèvres pâles.
    Lui qui ne souriait jamais…


    « Bonjour Aidan » dit William en adressant un sourire au garçon, niant complètement les affirmations du garagiste « Je te remercie de t’être porté volontaire. Cela ne nous changera pas du reste de la semaine, n’est-ce pas ? » sourit faiblement le Maire en se rapprochant d’un pas du jeune homme.

    Il tentait de se montrer le plus rassurant possible. Il doutait que cela soit assez pour pâlier à la présente nuisible des deux Redd, mais tant pis, Aidan devrait se contenter de ça.


    « Oh, et voilà Miss Ferguson qui arrive » enchaîna l’aîné des quatre hommes en faisant porter ses yeux bleus sur l’entrée du parc où se dessinait la silhouette svelte de la jolie postière « Nous n’allons pas tarder à pouvoir nous y mettre. Si nous travaillons efficacement et de concert, nous devrions avoir fini en un rien de temps » avait-il terminé, ses yeux revenus sur Aidan dont il s’était subtilement rapproché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Jeu 26 Aoû 2010, 16:32

    Pourquoi avait-elle accepté de faire ce truc déjà ? Une piscine non mais sérieusement ! Récapitulons :

    -besoin de sortir pour faire autre chose que s'envoyer en l'air avec Logan ou Grif
    -Montrer au village qu'elle était toujours en vie.
    -Logan allait y être.

    Et tout cela commençait si bien... elle était en retard, pas un immense retard mais tout de même ! Colleen ne se mit même pas à courir pour rejoindre la troupe, elle sortit tranquillement de chez elle, pour une fois en pantalon et arriva face à eux et Nathaniel Redd.

      « Bonjour... tout le monde ! »

    Un faux sourire enjoué sur le visage, elle porta ses yeux de Logan à Nathaniel, il était pas censé être là celui ci ! Et il la mettait tellement mal à l'aise, ce sourire constant lui fichait la chair de poule et en tant que bonne postière ayant une idée claire sur chaque personne. Elle était presque certaine qu'il ne l'aimait pas et la trouvait stupide.

    Enfin bon, qui à part les grands mères de Grayson pensaient que les Redd étaient de bonnes personnes fréquentables et admirables ? Personnellement, le grand Nathaniel lui mettait les chocottes mais sa femme avait l'air plutôt cool et elle était si jolie. Est-ce qu'ils étaient vraiment amoureux ces deux là ?

      « Alors ? C'est quoi le programme ? J'ai jamais monté de piscine à vrai dire... »

    Voilà, elle avait fait bien assez d'efforts de parlotte pour aujourd'hui, aussi elle alla se coller près de Logan. Bien sur elle serait discrète avec son « ami », et puis le connaissant, il n'allait surement pas trop lui adresser la parole en public. Il gardait tout pour quand ils se retrouvaient chez lui tous les deux et mon dieu, il savait y faire celui la. Un vrai remontant sous forme d'humain.

    Colleen regarda autour d'eux pour voir les autres, le petit Donnelly blond, puis William... heureusement que Grif n'était pas venu...

    Puis elle se pencha vers Logan alors que personne ne les regardait.

      « Qu'est-ce que ton cousin fait là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 27 Aoû 2010, 01:32

    Peut-être que finalement cette journée n’allait pas être aussi horrible qu’il l’avait imaginé au départ.
    Il fallait dire que Nathaniel avait encore bien fait les choses. Et c’était en même temps ironique et en même temps pas du tout, après réflexion.
    Quelques jours plus tôt, alors qu’il se pointait au garage pour y travailler comme d’habitude, Nathaniel lui avait annoncé qu’il l’avait inscrit sur la liste des participants au montage de la piscine.
    Il avait bien entendu protesté, râlé, ils s’étaient pratiquement disputés, puis Nathaniel lui avait fait l’un de ses discours. De ceux qu’un n’arrive pas à interrompre, cassant, cinglant, et terriblement cru.
    Ce connard avait toujours les bons arguments et semblait prévoir et contrer la moindre de ses réparties avec de nouveaux arguments en bétons dont lui seul avait le secret.
    Bref, Logan n’avait plus insisté et s’était fait à l’idée.

    Et puis ce matin très tôt, Nathaniel était venu frapper à sa porte, paré de son plus beau sourire d’hypocrite, pour lui dire de se manier les fesses. C’était à ce moment là et à ce moment-là seulement que Logan avait su que Nathaniel serait également de la partie.
    Et il constatait que c’était aussi le cas de Colleen. Peut-être aurait-il du jeter un œil à la liste des participants avant de s’angoisser à l’idée de cette journée.
    Sans compter que le petit Donnelly venait mettre un peu de piment !

    Une matinée toute entière entre Nathaniel et Aidan, ça promettait d’être très haut en couleur et il se réjouissait d’avance en imaginant le résultat. Pas qu’il prenne vraiment du plaisir à voir son cousin harceler le cadet des Donnelly, juste… et bien c’était toujours plus amusant de voir Nathaniel s’ne prendre à quelqu’un d’autre que lui.
    Puisque Aidan état là, il était certains que pour lui, ça serait des vacances. Nathaniel allait s’intéresser au petit blond et lui foutrait une paix royale. Du coup, il allait peut-être même pouvoir parler avec Colleen tranquillement, sans le sentir peser au dessus de son épaule à épier la moindre de ses gaffes pour mieux le lui reprocher ensuite.

    D’ailleurs en parlant de la jeune femme, il était bien content qu’elle soit là. Il se demandait pourquoi elle s’était inscrite. Elle n’avait pas vraiment le gabarit pour ce genre de travaux, et depuis sa dispute avec Grifith, elle refusait de sortir de chez elle. Pourtant elle était là ce matin.
    Est-ce qu’elle s’était inscrite juste pour lui ?
    C’était sacrément présomptueux de sa part de penser ça et ça ne lui ressemblait pas beaucoup. Pourtant c’était tout de même agréable.

    Quoi qu’il en fût, elle était tout de même venue se mettre près de lui, et ça c’était une bonne chose.
    Et au moment où il allait lui répondre, le Maire avait prit la parole, le coupant dans son élan.

    Bien ! Le programme le voici » débuta-t-il en levant à la vue de tous une feuille où se dessinaient quelques schémas « Voilà le plan. J’ai pris le temps de le parcourir, c’est assez basique, il va juste falloir nous armer de patience »

    C’était facile à dire pour lui, Monsieur Bricolo. Logan avait beau observer le plan, il ne pigeait pas ce qu’il voyait. Il n’en avait pas besoin au final puisque le Maire venait de se lancer dans un long discours très chiants sur ce qu’ils allaient devoir faire, les étapes, le différent matériel à utiliser et la manière dont ils allaient procéder.
    Logan n’écoutait pas un seul mot. Ca n’était pas qu’il le faisait exprès, c’était juste impossible. C’était juste trop chiant.
    Derrière lui se dressait un énorme récipient, une grande cuvette bleu clair – de la taille d’une piscine, forcément- autour du quel devraient venir se fixer les plaintes et planches en bois qui reposaient dans les quelques palettes devant eux. C’était tout ce qu’il avait besoin de savoir.

    Se penchant légèrement vers sa voisine de gauche, Logan sourit doucement en coin.

    Bah qu’est-ce que tu crois qu’il est venu faire ? » répliqua-t-il à mi-voix en désignant la piscine d’un signe de tête « J’savais pas qu’il viendrait avant ce matin. Et toi alors ? Tu te sentais l’âme bricoleuse aujourd’hui ? »
    Logan … » intervint le Maire
    hm ? »
    Tu as écouté ? »
    Ouais ouais » assura-t-il avec un entrain palpable
    Bien, alors au travail » adjugea l’aîné.

    Lui et Aidan se dirigèrent vers l’une des palettes dont le contenu était encore emballé sous plastique. Apparemment ces deux là bossaient en duo, grand bien leur fasse, pour lui, c’était les deux plus chiants. Et puisqu’il n’avait rien écouté du tout, c’est tout naturellement que Logan s’était tourné vers Nathaniel. S’il devait faire quelque chose en particulier, son cousin le lui signalerait bien… il el faisait toujours.

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A million miles from home, I'm walking ahead ; I'm frozen to the bones, I am.

Age du perso : 20
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : _
Nombre de messages : 1896

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aahron, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Mer 01 Sep 2010, 12:09

    Aidan tira sur la plastique pour dégager les planches de bois brutes qui avaient été livrés. William travaillait sur ce projet de piscine depuis un moment maintenant et les pièces avaient été commandées il y a un moment de cela. Depuis qu’elles avaient été livrées, il y a deux jours, elles patientaient sagement dans le parc où elles avaient été comptées avec le plus grand soin. Joshua, lui, William évidemment et quelques autres étaient venus les aider à décharger le camion et le dos du jeune homme s’en souvenait encore…
    Essayant de se concentrer sur sa tâche pour ne surtout pas décevoir le maire à ses côtés, il tenta vainement de chasser Nathaniel de son esprit. Il pouvait sentir son regard malveillant peser sur ses épaules mais chaque fois qu’il se tournait pour le prendre sur le fait accompli, il réalisait que Nathaniel était occupé à autre chose plus loin et ne semblait pas lui prêter attention. C’était sûrement parce que ce malade mental avait des yeux derrière la tête. Après tout c’était possible, les monstres ont ce genre de particularités.

    Il releva la tête vers William lorsque celui-ci lui donna quelques instructions et lui proposa de se mettre à l’œuvre. Le plus jeune acquiesça distraitement puis fit à nouveau porter ses yeux aussi clair que le baquet qui servirait de bassin vers le garagiste. Ce dernier était occupé à discuter avec son cousin, un large sourire enjoué étalé sur les lèvres. Un loup dans une bergerie, voilà ce qu’il était.
    Et Aidan n’était pas certain qu’il soit le seul… Il commençait même à croire que ses frères et lui étaient peut-être des agneaux dans la tanière de loups affamés.
    La voix de William le ramena à la réalité une fois encore et il se détourna pour lui faire face.

      « Désolé, j’étais en train de réfléchir… à des trucs » répliqua-t-il avant de se pencher à son tour pour soulever quelques planches et ne pas avoir à faire trop d’aller retours dans les minutes à venir


    Même s’il était un homme plutôt peu expansif, Aidan voyait bien que la présence de Nathaniel gênait le maire autant que lui. Mais les raisons de leur appréhension était très certainement toutes différentes… William devait certainement craindre que son programme soit décalé, alors que lui craignait de ne pas pouvoir se contrôler et tuer Nathaniel Redd… Ce qui gâcherait un peu la fête évidemment. Peut-être qu’ils craignaient la même chose en fin de compte !

    Alors qu’ils transportaient la planche, Aidan jeta un coup d’œil en direction de Colleen, la fille qui tenait le bureau de poste. Elle ne semblait pas vraiment savoir quoi faire d’elle et tournait autour de Logan d’un air mal à l’aise. Il faut dire qu’elle était la seule fille au milieu de tous ses mâles et que la tension était palpable… Encore qu’elle semblait à des milliers d’années lumière de là et semblait avoir la tête à ses propres soucis.
    Charlie lui avait très succinctement parlé de cette histoire de tromperie et de fiançailles annulées. Ca lui passait un peu au-dessus de la tête et quoi qu’il arrive, il était du côté de Charlie, mais il ne pouvait s’empêcher d’éprouver un peu de pitié pour la jeune femme. Et un peu de culpabilité aussi, sachant qu’il avait lui-même par le passé été infidèle. Cela dit, il n’avait jamais au grand jamais été question de se fiancer avec Julie…

HJ : bon, j'ai pas voulu me lancer dans un dialogue comme je pourrais sans doute pas répondre avant un moment. J'ai juste voulu montrer qu'Aidan bossait avec William, comme ça les personnages sont occupés (si jamais tu les fait avancer Billie, Aidan jette comme je l'ai signalé des regards fréquents vers Nath et serre les dents lol) quant à Nath justement, il discute avec Logan comme le suggérait la fin de ton poste pour le moment puis quand Colleen se rapproche, il s'éloigne et bosse de son côté comme un grand ! Comme ça vous pouvez échanger un peu toutes les deux et le topic ne stagne pas trop ^^

....................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Mar 07 Sep 2010, 18:32

    Qu'est-ce qu'elle faisait là au fait ? C'était pour Logan qu'elle était venue bien entendu, entre autres. De toute manière elle n'avait rien d'autre à faire à part se morfondre devant la télévision, boire, fumer et s'envoyer en l'air avec Logan plusieurs fois par jour quand ils ne travaillaient pas.

    Peut-être qu'elle devrait reprendre le sien à la Poste d'ailleurs, pas que ce soit très complexe mais reprendre sa vie là où elle l'avait laissé (Grif mis à part) semblait plutot intelligent.

    Pour ce qui était de leur mission « construction de la piscine », elle ne savait pas quoi faire. Aussi, décida t'elle de rejoindre Logan et son adorable cousin qui remonta énormément dans son estime quand il s'éloigna à son arrivée près d'eux.

    Un large sourire aux lèvres, elle attrapa un bandeau qu'elle utilise comme un élastique pour dompter sa belle masse de cheveux.

      « Je sais pas ce que je vais faire, je m'attendais tellement pas à ça. Je pensais que ça allait ressembler à une tente, mettre quelques bouts de fer ensemble, une toile au fond et hop. Je pensais pas que ça allait être si gros. Je peux même pas porter de trucs lourds... »

    Regard dépité à son compagnon qui apparemment ne savait pas quoi faire de ses dix doigts. Magnifique qu'ils soient réunis, les deux incompétents !

      « Si je fais semblant de faire un malaise, tu t'occupes de moi, tu me portes jusqu'à chez moi, tu me fais du bouche à bouche et je suis certaine que j'aurai besoin d'un massage cardiaque, donc tu devras enlever mon débardeur.... »

    Oui, Colleen était affreuse de torturer Logan de la sorte, mais c'était terriblement marrant et elle savait qu'elle finirait la nuit chez lui de toute manière, c'est pas comme s'ils étaient constamment débordés !

      « Et je crois que je n'ai pas de sous vêtements... c'est quand même incroyable mais depuis que je te connais, j'ai l'impression de passer ma vie sans rien dessous. »

    Grand sourire alors que des tonnes d'idées lui venaient à l'esprit, c'est fou comme elle devenait subitement plus loquace quand Logan était autour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 10 Sep 2010, 02:55

    Ca n’était un secret pour personne que Logan était loin d’être manuel et que le bricolage et lui n’étaient pas copain. Au départ il s’était plus ou moins figuré que Nathaniel ou le Maire lui diraient exactement quoi faire. Sauf qu’apparemment ils ne semblaient pas disposés à faire ça et se figuraient peut-être qu’il saurait de lui-même par quoi commencer. .. Ou alors ils s’en foutaient.
    William restait collé à Aidan comme une poule à son œuf et Nathaniel venait de très visiblement fuir Colleen.
    Tant mieux. Il était plus agréable de se retrouver avec elle en tête à tête plutôt qu’avec son cousin.
    Surtout lorsqu’elle lui disait ce genre de truc…

    Cette fille était complètement dingue. Le Maire se trouvait à une minuscule petite dizaine de mètres, et Nathaniel était moins loin encore. Elle n’avait pas hurlé, loin de là, mais elle n’avait pas fait preuve d’une très grande discrétion non plus et il était possible que Nathaniel l’ait entendue.
    Logan n’arrivait jamais vraiment à prévoir comment son cousin allait réagir. Il était possible qu’il s’en fiche, comme il était possible qu’il décide de lui casser la figure sans qu’il comprenne trop pourquoi.
    Pourtant Logan s’en fichait un peu pour le moment. Si Nath devait lui casser la figure, il le ferait plus tard, loin des témoins, et donc pour l’instant il ne risquait rien et c’était très bien comme ça.

    Comment faisait Colleen pour débiter ce genre de chose avec autant de naturel ? D’où lui venaient ces idées ? Est-ce qu’elle disait simplement ça pour l’aguicher ou est-ce que c’était vrai ? Il aurait tué pour savoir si elle portait oui ou non un soutien gorge sous sa blouse …
    Le jeune garagiste gratifia le décor d’un regard circulaire. Personne ne semblait faire trop attention à eux. Le Maire et le blondinet déchargeaient l’une des palettes tandis que Nathaniel s’attardait près d’une poutre plus importante. Fourrant ses deux mains dans ses poches, il ramena ses deux yeux sombres sur le corps de la demoiselle qu’il détailla rapidement, un petit sourire aux lèvres.
    Est-ce qu’il n’y avait pas quelque chose à faire ou a aller chercher ailleurs pour le quel ils auraient pu se proposer ?! C’était frustrant, est-ce qu’elle s’en rendait compte ?

    « Si vous ne savez pas quoi faire les jeunes, jetez un coup d’œil au plan. Ce que l’on doit faire en premier c’est monter la charpente, le… squelette, si vous voulez » intervint le Maire

    Logan roula des yeux et lui lança un regard un peu noir.

    Et ton squelette à toi William ?...

    « Hum… mouais… le squelette… » répéta-t-il, morne, avant d’échanger un regard un peu plus coloré avec la jeune femme « Tu viens t’occuper du squelette avec moi ? »

    Et comme dans toute équipe, ils se répartirent les tâches, et Logan eut la chance d’écoper de la visseuse, le boulot le moins éprouvant, ce qui l’arrangeait vraiment bien vu la chaleur qui commençait à devenir torride. Colleen quant à elle, avait pour rôle de lui porter le pot de visse et de les lui tendre. Et vu le nombre de planches, ils en avaient pour un moment à enfoncer ces machins dans le bois. Et plein de temps pour imaginer Colleen en topless dans l’eau miroitante et translucide de la piscine qu’ils construisaient…
    Pensée presque douloureuse lorsque l’on savait qu’ils allaient être coincé ici pour encore un moment.

    « Tu pense qu’on auras fini pour midi ? Peut-être… j’sais pas, si c’est pas le cas p’tètre qu’on aura une pause et… » et ça n’était pas d’un sandwich dont il avait envie pour le moment mais il enchaina tout de même par : « On pourra manger ensemble si tu veux… »

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 10 Sep 2010, 23:52

    Que c'était barbant. Barbant genre chiant. Tenir un pot de vis et les tendre, voilà tout ce qu'elle faisait. C'est incroyable comme on avait besoin d'elle ici tout de même.

    Heureusement qu'elle était avec Logan sinon la postière aurait super trouvé de quoi se suicider à l'aide de trois vis, du bout de bois qui trainait à ses pieds et de la bouteille d'eau qu'ils partageaient.

    Une autre bonne chose était tout de même le fait que Logan soit de plus en plus loquace à ses côtés, ça changeait radicalement de leurs débuts quelques peu... à sens unique. Alors elle ne put que sourire largement après la question qu'il venait de lui poser même si celle-ci contenait un code bien à eux et elle avait tout comprit.

      « Tu sais, je suis à peu près certaine qu'on aura une pause à midi alors... tu peux manger chez moi si ça te dit. Ou chez toi. »

    Grand sourire alors qu'elle se saisissait d'une vis pour la lui tendre avec soin. C'est que Colleen prenait de travail 'éreintant' avec beaucoup d'importance.

      « On mange très vite et on se mange mutuellement ensuite ou alors en entrée. Je sais pas ce que tu préfères. »

    Grande réflexion dans le cerveau de la demoiselle qui continuait de sourire à son presque voisin comme s'ils parlaient de la pluie et du beau temps.

      « Ou alors les deux, si t'es en forme seulement. »

    Nouveau long soupir alors que l'énième bruit familier de la perçeuse concluait sa phrase. Stupide idée que de passer sa journée à cela alors qu'ils auraient pu s'amuser à vider une énième bouteille de tequila.

      « Est-ce que c'est moi ou t'as envie de mourir sur place avec cette perceuse à la noix ? Oh je sais ! »

    La brunette jeta un coup d'oeil autour d'eux et agrippa la main de Logan tenant le précieux outil.

      « On dit qu'on a plus de batterie, on va chez moi pour la recharger, on boit quelques verres et plus si affinités et on revient. Logannnnnnnn pitiéééééééé, c'est la mort ici. »

    Et puisque aucun des trois n'étaient visibles et qu'elle était certaine que rien ne leur tomberait dessus, la brunette déposa langoureusement ses lèvres sur celle du mauvais garagiste. Juste pour lui prouver qu'elle ne mentait pas et qu'elle avait terriblement envie de faire autre chose. Pas forcément de sexe d'ailleurs vu que depuis quelques jours ils se mettaient à discuter.

    Juste s'en aller loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Jeu 16 Sep 2010, 21:22

    Dans son malheur, Logan était un garçon plutôt vernis.
    Nathaniel porta un regard chargé de dédain sur le dos de son cousin qui tenait le crachoir à la connasse d’ado attardée libidineuse du bureau de poste. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il n’avait jamais pu les sentir elle et sa hippie dégénérée de maman. En règle générale de toute façon, il n’appréciait pas les étrangers, et c’était exactement ce qu’elles étaient. Comme la grande majorité des habitants de Grayson, malheureusement.
    Le seul point positif aux nouvelles arrivées, c’était d’éviter la consanguinité…
    Mais il n’était pas certain que le sang de certains vaille la peine d’être mêlé au leur. Au sien en tous les cas. En un sens, il était plutôt bien avec Lucy, issue de la famille Spelling.
    Si Nathaniel n’avait pas eu d’autres choses en tête, il aurait été mettre un coup de planche sur la trogne de Logan pour lui remettre les idées en place…
    Non, mieux, il aurait subtilement bousculé la miss Colleen pour qu’elle s’empale quelque part. Un spectacle assurément réjouissant ! Ou qu’elle se fende simplement le crâne. Il aurait ainsi pu prouver à tous que sa tête était uniquement remplie de vent.
    Mais encore une fois, le garagiste avait d’autre chose en tête et le sort des deux affreux l’importunait très peu. Qu’ils aillent forniquer dans les buissons si ça leur disait !

    Le regard perçant de Nath dévia du dos de son cousin vers William et son suceur de pine attitré : Aidan Donnelly. Ces deux là lui donnait envie de vomir, à travailler main dans la main, dans la joie et l’allégresse.
    Oh, évidemment, le plus jeune des Daltons ne semblait pas tranquille et sa présence l’indisposait clairement, n’empêche qu’il n’avait pas l’air aussi perturbé que Nathaniel l’aurait aimé.
    Il voulait le voir pleurer. Il voulait le voir pisser dans son froc et s’enfuir en courant. Il voulait lui tirer dans le dos pendant qu’il le ferait. Voir sa belle gueule s’écraser sur le macadam dans une explosion de sang. Il voulait voir son nez s’enfoncer dans son crâne, ses dents se refermer sur sa langue et la sectionner. Il voulait lui faire bouffer des graviers…
    Et tout ce qu’il pouvait faire, c’était sourire bien gentiment et monter la piscine en se laissant aller à rêver.

    Aidan se redressa après avoir terminé de fixer sa planche sur les autres autour du baquet que William avait commandé. Cette petite pute de maire avait mis les bouchées doubles cette année !
    L’été passé, la piscine qu’ils avaient pour habitude d’installer avait crevé et ils avaient été contrains de s’en procurer une. Et sa Seigneurie William Ferguson avait vu les choses en grand ! La piscine qu’il avait commandée faisait pratiquement le double de l’ancienne. Une belle connerie. Une belle connerie qui allait attirer leurs voisins. Comme s’ils avaient eu besoin de ça en ce moment !
    Ils s’évertuaient à convaincre les Donnelly de partir et avaient monté un plan (débile) pour se faire, et voilà que ce cher Will leur faisait installer un joli baquet pour les distraire et rafraichir leurs charmantes têtes blondes…
    Lui, il voulait qu’ils crèvent dans les flammes de l’enfer, pas leur tremper les pieds dans l’eau avec un cocktail maison.
    De délicieuses scènes de noyades émergèrent dans son esprit et le sourire de Nathaniel s’élargit malgré lui.

    Ragaillardi par ses idées, il souleva la planche près de laquelle il était planté depuis un moment et alla l’installer là où était sa place.
    Quelques minutes plus tard, alors qu’il avait terminé d’en fixer quelques autres, il vit Aidan s’éloigner pour aller se chercher un rafraichissement. Le pauvre biquet était déjà fatigué, bien entendu…
    Nath jeta un regard prudent en direction du maire qui ne le remarqua pas, trop occupé qu’il était à faire en sorte que son beau projet tienne la route et soit terminé à temps pour la petite sauterie. Et c’était le cas de le dire…

    Un sourire carnassier aux lèvres, Nathaniel décida qu’il était plus que temps d’enclencher la première étape de son plan.
    Fourrant les quelques vices qu’il avait en main dans la poche arrière de son jean sale, il se dirigea d’un pas tranquille vers la petite table sur laquelle les boissons avaient été mises à disposition des honnêtes travailleurs qu’ils étaient.

    « Belle journée, n’est-ce pas ? »

    Aidan sursauta et renversa quelques gouttes de son verre d’eau sur sa main en faisant volte face, les yeux exorbités.
    Nathaniel fit mine de ne rien remarquer et passa devant lui pour se saisir de l’un des verres en plastique. Il tourna un instant la tête en direction de la cabine de projection qu’Handel et Westwick était en train de monter, et plus précisément, vers Lucy. Sa tendre moitié était en train de glousser comme une conne avec Jackson à qui elle avait porté une petite collation. Elle dû sentir son regard peser sur ses épaules car son visage pâle se tourna un instant vers lui.
    Ils échangèrent un regard entendu puis retournèrent tous deux à leurs occupations respectives.
    Nathaniel, son gobelet en main, se retourna vers Aidan qui avait perdu quelques couleurs depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Les mâchoires du jeune homme étaient crispées, son visage tendu. Merveilleux.

    « Tes frères et ta belle sœur ne sont pas venus te donner un coup de main ? » fit mine de s’interroger le garagiste « Je vous pensais inséparables ! Comme les cinq doigts de la main d’un manchot »
    « Me parlez pas » articula Aidan, sans lever les yeux de son verre d’eau qu’il enserrait avec un peu trop de force
    « En voilà des façons ! » répliqua Nath, faussement froissé « J’essaie simplement de me montrer aimable. Nous ne sommes pas partis sur de très bonnes bases et je trouve ça regrettable »

    Un ange passa.

    « Ton petit neveu est bien rentré à Cleveland ? »
    « Je vous interdis de parler de lui » cracha la blondasse à mi-voix, posant sur lui un regard haineux
    « Bien, comme tu voudras… Et dis-moi, comment se porte ta belle-sœur ? J’ai appris qu’elle était enceinte »

    Une fois encore, Aidan tenta d’ignorer sa présence, avalant de longues gorgées de son verre en essayant de se calmer. Jouissif !

    « Je caresse moi-même l’idée d’avoir des enfants un jour. C’est la chose la plus merveilleuse qui soit… donner la vie, être responsable de l’existence d’une autre personne… » soupira-t-il dans un sourire « Du moins, c’est ce que ta mère pensait »

    La main d’Aidan se referma avec force sur son gobelet qui cassa, laissant la fin de son verre se répandre sur l’herbe séchée. Le souffle court, il continua de fixer un point devant lui. Il était presque.

    « J’ai appris qu’Allie et Isaac avaient quitté Grayson. Ils sont à Edgerton, non ? Dans un hôtel… chambre 232, si je n’m’abuse » sourit Nathaniel

    La seconde suivante, comme il l’avait escompté, le jeune Donnelly se jeta sur lui.
    Nathaniel entrain la petite tablette et tout son contenu avec lui sur le sol. Ne prêtant pas à la douleur provoquée par sa chute, il fit mine de vouloir se défendre sous les assauts de la petite chose hargneuse et blonde qui s'était redressée pour abattre son petit poing dans son visage, hurlant comme un possédé qu’il allait le crever…
    Tout était absolument parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 39
Logement : Washington Street
Emploi : Maire et Fermier
Nombre de messages : 277

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's all our fault...
Autres comptes: Logan, Charlie, Casey
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 17 Sep 2010, 14:23


    Deux minutes. Seulement durant deux petites minutes il avait détourné les yeux. Ca avait été deux minutes de trop.
    Tandis qu’il terminait d’emboîter l’une des planches transversales dans les encoches adéquates, un bruit de verre brisé s’était soudainement élevé dans son dos. Le Maire n’avait même pas vraiment réalisé qu’Aidan s’était éclipsé avant ça. D’un bloc, William s’était retourné et avait d’abord cherché le jeune garçon à ses côtés. Son regard clair avait alors été rapidement attiré par le hurlement enragé d’Aidan qui venait de se jeter sur Nathaniel avec hargne pour le frapper.
    Tout s’était passé si vite et si discrètement qu’il fallut un petit moment au quarantenaire pour pleinement réaliser ce qui était entrain de se passer. Il avait été vigilant depuis le début de cette matinée, il lui avait suffit de quelques secondes d’inattention à peine pour perdre le contrôle de la situation.
    Et s’il ne l’avait pas encore perdu totalement, il n’allait pas tarder à le faire…

    Tout s’était déroulé en quelques secondes à peine. Aidan avait abattu son poing une première fois dans le visage du garagiste, vautré sur le dos dans l’herbe. Et l’instant d’après Logan déboulait comme un bolide dans son champ de vision.
    Et l’instant d’après encore, il s’était jeté dans un grognement colérique sur le plus jeune.
    Ils roulaient désormais dans l’herbe et sans attendre une seconde de plus, le cousin de Nathaniel agrippa Aidan par la gorge pour le plaquer avec force dans l’herbe. Il se percha au dessus de lui et ce fut seulement à cet instant que William réagit enfin.
    Se ruant en avant, le plus âgé parcouru en courant la distance qui le séparait de la mêlée. Et lorsqu’il fut enfin sur Logan, celui-ci avait déjà eut le temps d’abattre à plusieurs reprises son poing fermé dans le visage du plus jeune qui se débattait tant bien que mal.
    Will tenta de les séparer une première fois, mais la main de Logan restait étroitement fermée sur la gorge du petit blond.
    Avec une vigueur que le Maire de Grayson ne lui aurait pas soupçonnée, le jeune comptable le repoussa d’un coup de coude sec dans les côtes. Mais trop anesthésié par l’adrénaline, son aîné ne mit qu’une fraction de seconde avant de revenir à l’attaque, cette fois aidé par Colleen qui se chargeait de trainer Aidan en arrière de l’autre côté.
    Will tira Logan à plusieurs reprises en arrière, et il fallut les efforts combinés de tout le monde –mis à part Nathaniel qui observait la scène avec une délectation vicieuse – pour réussir à les séparer.

    William ne relâcha pas tout de suite sa pression sur Logan et passa même son bras autour de la gorge de celui-ci. Il ne semblait pas vouloir se calmer et fulminait, ses yeux noirs fixés sur ceux, bien plus clair, d’Aidan qui semblait sous le choc.
    Logan vautré sur lui qui se débattait comme un chiffonnier, il fut impossible au Maire de rejoindre Aidan comme il l’aurait voulu à ce moment. Il restait Nathaniel, et qui sait ce que celui-ci avait en tête après ça. D’ailleurs, William imaginait très bien ce qui avait du se passer durant ces deux fameuses petites minutes où il avait fait la folie de relâcher son attention.
    Il aurait du se douter que la présence des deux Dedd n’était pas anodine. Ils avaient sautés sur la première occasion venue pour s’en prendre à Aidan comme les deux lâches qu’ils étaient.


    « Du calme maintenant ! … du CALME ! Tout le monde nous regarde ! » tonna-t-il dans l’oreille du comptable qui sembla se calmer un peu et revenir sur terre lorsqu’il réalisa qu’en effet, toutes les personnes présentes dans le parc faisaient maintenant un silence de mort autour d’eux, tous leurs regards braqués sur la bagarre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A million miles from home, I'm walking ahead ; I'm frozen to the bones, I am.

Age du perso : 20
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : _
Nombre de messages : 1896

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aahron, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 17 Sep 2010, 19:08

    Alors qu’il abattait son poing sur le visage amusé de Nathaniel, une flopée de questions entêtantes venait persécuter le plus jeune des frères Donnelly : comment pouvait-il savoir ? Comme pouvait-il en savoir autant sur leur famille, avoir une telle longueur d’avance sur eux ? Et plus important encore : que comptait-il faire d’information du genre du numéro de chambre d’Isaac et Allie… Comptait-il débarquer sur place à l’improviste pour les menacer, détruire le mobilier ou leur faire du mal ?
    Aidan avait détesté l’éclat malsain qu’il avait pu percevoir dans le regard foncièrement mauvais du garagiste lorsqu’il avait évoqué la grossesse de sa belle-sœur.
    Ce type était fou. Un malade dangereux n’ayant rien à perdre et vraisemblablement aucune conscience.
    Son envie de le cogner n’avait pas été seulement motivée par la colère, mais principalement par la peur. Une peur viscérale qui s’était froidement abattu sur lui et l’avait poussé à renverser Nath pour le frapper aussi fort qu’il le pouvait. Par pur instinct de survie. Par désir de protéger vaille que vaille son frère, Allie, et leur progéniture.
    Tuer avant d’être tué. C’était la règle dans une jungle telle que Grayson, il commençait à le comprendre au travers de ses cauchemars…

    Et puis tout s’était brutalement accéléré. Sans qu’il saisise vraiment comment la situation s’était inversé, il était passé du statut de bourreau à celui de victime. Le premier coup le sonna et sa vue se brouilla. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était tenté de protéger son visage de ses bras, sans pourtant y parvenir.
    Il voulu rendre quelques coups mais n’en fut pas capable non plus. Tout allait trop vite et il ne comprenait même pas ce qui était vraiment en train de se passer.
    Et puis il y avait ces questions qui lui trottaient toujours en tête.
    Comment Nathaniel pouvait-il savoir tout ça ?

    Et soudain, sa situation changea encore. Il était assis dans l’herbe, contre les jambes d’une jeune femme qu’il identifia rapidement comme étant Colleen Jefferson, l’employée du bureau de poste.
    Face à lui, il pouvait maintenant voir Logan, fermement maintenu par William. Leurs deux visages étaient rougis par l’effort, mais celui du cousin de Nath l’était plus encore par la rage.

    Le silence qui suivit la remarque du maire sembla peser sur les épaules tremblantes d’Aidan. Le souffle court, il continua de fixer Logan, ne prêtant pas encore d’attention à la douleur lancinante qui électrisait son visage. Ses poings étaient crispés sur quelques brins d’herbe qu’il enserrait avec force et mourrait d’envie de plonger dans le premier venu.
    Alors que le calme se prolongeait, annonciateur d’une nouvelle tempête, Nathaniel entra dans son champ de vision. Il essuya vaguement le sang qui s’écoulait allègrement de son nez avant de lever sa main ensanglantée vers Logan, comme pour lui faire signe de se calmer, ses yeux brillants braqué sur Aidan.
    Ce dernier soutint son regard, sa respiration se faisant soudain plus saccadée, les battements de son cœur s’accélérant également.

      « Aidan… » commença Nathaniel d’un ton hésitant « Je…je suis désolé si je t’ai offensé en parlant de la grossesse de ta belle-sœur, je ne pensais pas qu’il s’agissait d’un sujet délicat »


    Qu’est-ce qu’il racontait ? A quoi est-ce que jouait ce connard d’illuminé !?

      « C’est un terrible mal entendu et je suis navré que mon cousin en soit arrivé à… »
      « J'vais t'tuer » l’interrompit froidement le jeune homme, son regard azuré lançant des éclairs coléreux
      « Aidan, je ne suis pas certain que tu veuilles tenir ce genre de discours devant autant d… »
      « Je vais tous vous crever » articula-t-il encore
      « Je comprends que tu sois énervé » fit mine de compatir Nathaniel en esquissant un pas vers lui


    Aidan ne perdit pas une seconde de plus en discours inutile. Il se remit debout en vitesse, dans l’idée de terminer ce qu’il avait entreprit quelques instants plus tôt. A savoir : mettre Nathaniel Redd hors d’état de nuire.
    Mais avant qu’il ait pu l’atteindre, alors que Logan tentait une fois encore de se défaire de l’emprise de William, une pair de bras se referma autour du corps frêle du petit blond, stoppé net dans son élan.

      « Ca suffit ! » lui cria Jackson Westwick
      « J’vais t’CREVER, enfoiré !! » brailla Aidan en se débattant furieusement, les bras tendus en avant dans l’espoir de réussir à atteindre Nath d’une façon ou d’une autre « J’vais t’faire la peau, espèce de MALADE !! Tu t’en sortiras pas comme ça, t’entends ?! J’te laisserai pas les approcher !! »
      « Reste tranquille, bon dieu » grimaça Jackson en le maitrisant tant bien que mal
      « T’es un homme mort Redd !! Vous êtes tous morts ! J’vais tous vous crever, fumiers d’assassins de mes deux !! »


    Lassé d’essayer de le maintenir immobile, l’homme finit par le mettre par terre avant de l’immobiliser d’une manière plus radicale. Un bras relevé dans son dos, étendu dans l’herbe sous le regard de tous, Aidan laissa échapper un grognement frustré de douleur.
    Il tenta de s’échapper une fois encore mais en fut incapable.

    « J’vais tous vous crever » haleta-t-il encore d'une voix enrouée, les yeux humides
    « Jackson, ça suffit, relâche-le, tu vas lui faire mal » soupira soudain Nathaniel d’un air affligé

    Ce connard était un putain de comédien ! Et il les embobinait tous autant qu’ils étaient.
    Le plus rageant était de ne pas savoir comment sa mère, pourtant aussi sensible que lui à ce genre de chose avait pu se faire avoir…

....................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 39
Logement : Washington Street
Emploi : Maire et Fermier
Nombre de messages : 277

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's all our fault...
Autres comptes: Logan, Charlie, Casey
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 17 Sep 2010, 21:29


    Lorsque Nathaniel avait fait signe à Logan de se calmer, William avait senti le jeune homme se détendre légèrement, sa respiration haletante de colère s’espaçant enfin à nouveau.
    Malheureusement Nathaniel ne s’était pas arrêté là. Il avait fallut une fois de plus qu’il ouvre sa grande gueule et qu’il sème plus de trouble encore dans l’esprit déjà si troublé d’Aidan.
    Jackson était heureusement intervenu pour éviter que la bagarre ne reprenne de plus belle tandis que lui relâchait enfin la pression sur Logan pour le pousser et se dégager. Se relevant enfin, le Maire de Grayson lança un très bref regard circulaire sur la scène qui se jouait devant lui.
    Seigneur comment en étaient-ils arrivé là ?
    Cette famille était une malédiction pour le village, peut-être plus perfide encore que celle qui reposaient effectivement sur leurs épaules.
    Et William ne songeait pas à la famille Donnelly. Il songeait bel et bien aux Redd qu’il détestait un peu plus chaque jour. La situation était métrisable cette fois-ci, plus ou moins en tout cas. Mais combien de fois encore arriveraient-ils à éviter le moindre drame de plus de se produire ?

    D’un pas décidé, le Maire passa aux côtés de Nathaniel en faisant attention de bien le bousculer au passage. Il se rua sur Jackson pour lui faire lâcher prise et agripper Aidan par le bras afin de le mettre debout avec la force que lui donnait la colère. Tenant fermement le garçon par le coude, il l’attira rudement à lui pour lui jeter un regard intransigeant.


    « Ne dis plus un mot mon garçon… plus un mot » articula-t-il à mi-voix, bien distinctement, pour qu'Aidan malgré ses yeux rougis et embués, et malgré la colère, puisse comprendre tous les sous entendu qu’il avait placé dans sa phrase.

    Il devait se taire, oui, mais pas seulement pour cesser de se donner en spectacle. Les enjeux étaient plus grave et plus il continuait d’hurler, plus il rendait sa condition et celle de sa famille précaire au sain du village.
    William continua de fixer Aidan dans les yeux durant quelques instants encore, puis se tourna vers Colleen pour lui faire signe de rester tout près du garçon.
    Will relâcha son emprise sur le bras de celui-ci et se détourna pour faire face à l’assemblée silencieuse et outrée.


    « Le spectacle est terminé ! Vous entendez ?! TERMINE ! » lança le Maire d’une voix forte et autoritaire, la colère faisant saillir une veine sur l’une de ses tempes « Tout le monde retourne au travail immédiatement ! Cette mascarade à assez duré ! Allez ! »

    Il chassait presque les gens qui s’étaient peu à peu agglutinés autour d’eux, et dans de grands mouvements encore saccadés par sa colère, il leur fit signe de mettre les voiles immédiatement.
    Ils ne se firent pas prier trop longtemps et finirent par leur tourner le dos dans un brouhaha de conversations indignées.
    Et pour finir, ce fut vers les Redd que Ferguson se tourna en dernier. Logan était retourné se cacher derrière son perfide cousin, celui-ci le fixait en attendant sa sentence.
    Le garagiste avait sans doute tout prévu, à la réplique près. William ne doutait pas qu’il savait aussi qu’il provoquerait sa colère. Peut-être même que la chose le réjouissait… voir ce ‘bon vieux Willy’ sortir de ses gonds.
    Dieu comme il aurait aimé lui arracher la langue pour le faire taire à jamais.

    Il se rapprocha à pas rapide de Nathaniel et vit du coin de l’œil Logan se tendre, près à bondir si William se mettait à lui aussi devenir violent. Ca n’était pas le cas. Du moins pas maintenant, même si le Maire se promettait d’un jour enfoncer son poing dans la mâchoire de Nathaniel…


    « Je ne sais pas a quel jeu tu joue… mais quoi que tu ais prévu de faire, je te déconseille de passer à l’action Nathaniel. Tu as déjà bien assez d’ennemis comme ça »
    Il toisa quelques secondes encore le garagiste et ajouta avant de se détourner : « Cette histoire n’est pas finie Redd »

    Et il se détourna pour se diriger vers Aidan. Peu importait ce qu’avait à lui répondre son très cher voisin, il ne lui adresserait plus la parole aujourd’hui. Une fois devant Aidan et Colleen, le Maire fit signe à celle-ci qu’elle pouvait s’éloigner. Il était maintenant seul avec le jeune garçon, visiblement encore sous le coup de la colère. Il aurait voulu prendre son visage entre ses mains pour examiner ses blessures, le rassurer et lui dire qu’il ne les laisseraient plus faire. Mais ce genre de gestes lui étaient interdits. Aidan n’était ni son fils, ni un proche, ils n’étaient même pas sensés être amis, ni même s’entendre.
    Pourtant avant d’être citoyen de Grayson, il était un père, et voir l’adolescent dans cet état, aussi bien physique que morale, le torturait consciencieusement de l’intérieur.
    Il se contentait donc d’un regard où la colère avait disparue, mais ou l’avertissement persistait.


    « Ca n’était pas très malin de perdre ton sang froid mon garçon » dit-il simplement, en se plaçant devant Aidan de sorte que les Redd disparaissent à sa vue. Il accompagna son mouvement d’une petite tape sur l’épaule du jeune homme. Encore une fois, il aurait voulu faire plus et espérait qu’Aidan le voit, mais trop de regards étaient encore braqués sur eux, et il était pieds et poings liés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A million miles from home, I'm walking ahead ; I'm frozen to the bones, I am.

Age du perso : 20
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : _
Nombre de messages : 1896

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aahron, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Ven 17 Sep 2010, 22:13

    Aidan secoua immédiatement son épaule pour en chasser la main du maire. Ce dernier lui bouchant la vue, il avait été contraint de détourner son regard coléreux de la silhouette de son ennemi. Cet enfoiré de Nathaniel arborait un air chagriné de circonstance, jouant les innocents et lui donnait une furieuse envie de lui casser la figure. Encore.
    Mais William était intervenu, jouant les héros avec quelques minutes de retard.
    Le regard chargé de rancœur du jeune homme se posa dans le sien et une grimace de dégoût apparue sur ses traits meurtris.

      « Vous valez pas mieux qu’eux » lâcha-t-il d’une voix nouée

    Le petit blond avait toujours apprécié son récent employeur, mais une part de lui ne pouvait s’empêcher de vouloir le placer dans le même panier que tous les autres. Même s’il n’était pas responsable de ce qui était arrivé à ses parents, peut importe ce qui leur était arrivé, il n’avait rien fait non plus pour empêcher tout ça.
    Aujourd’hui comme à l’époque sûrement, il avait agi trop tard et la famille Redd continuait de sévir.
    Il s’en voulait de traiter William de cette façon, mais pour le moment, tout ce qu’il voyait en lui, c’était un lâche. Un lâche et un hypocrite.

    Les mâchoires crispées, il déglutit péniblement et finit par détourner le regard, partagé entre la honte et la frustration. Il vit alors Lucy venir à la rencontre de son époux, certainement pour s’assurer qu’il allait bien. Nathaniel vint à sa rencontre, feignant de vouloir la rassurer. Elle porta une main à son visage et lui, posa sa main sur sa hanche.
    Tout ça sonnait tellement faux… Aidan pouvait le sentir et l’envie de vomir devant se lamentable spectacle le prenait aux tripes.
    Il finit par plonger à nouveau son regard éteint dans celui du maire.

      « Vous êtes tous des hypocrites » murmura-t-il en secouant la tête d’un air déçu

    Et sans un mot de plus, sans un regard en arrière, il se détourna, le cœur lourd. Faisant fi des regards qui se tournaient vers lui sur son passage, il traversa le parc pour rejoindre la rue principale et retourner chez lui.
    Il aurait donné n’importe quoi pour que ses frères soient avec lui en ce moment… Pour ne pas avoir à affronter la ville sans eux, Nathaniel tout seul. Il devait déjà affronter la nuit et maintenant, il fallait qu’il se méfie de jour aussi.
    Reniflant bruyamment, Aidan se pencha pour cracher un mélange de salive et de sang sur le trottoir.
    Ce serait toujours ça en moins à payer le jour où Il viendrait le chercher…


....................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Sam 18 Sep 2010, 02:57

    A vrai dire, Logan n’avait pas comprit grand-chose de ce qui venait de se passer. Et il ignorait encore comment tout ça avait dégénéré. Avant que la bagarre éclate, il était très absorbé par sa conversation avec Colleen et n’avait même pas capté que son cousin et Aidan s’étaient rapprochés.
    Puis du coin de l’œil il avait vu le blondinet se jeter sur son cousin pour le frapper.
    En un instant il avait tout oublié de Colleen qui lui faisait du plat et de cette saloperie de piscine, tout ce qu’il savait c’était qu’il haïssait ces enfoirés de Donnelly et qu’il voulait les voir morts.
    Surtout Aidan qui venait de se permettre de sauter sur Nathaniel pour le frapper.
    Sans penser à rien d’autre il s’était rué en avant pour démolir le portrait de cette petite raclure. Il aurait voulu s’acharner sur lui jusqu’à ce qu’il ressemble à une pizza, mais il n’en n’eut pas l’occasion.
    Il n’avait pas besoin de savoir ce qui s’était passé, qui était en tord, qui avait dit quoi et comment tout ça allait tourner. Il voulait juste frapper jusqu’à ce que son bras s’engourdisse et qu’il soit obligé d’arrêter sous peine d’amputation.

    Ce sale traitre de Maire l’en avait empêché et l’avait ceinturé pour laisser de l’air au Donnelly. Ce n’est que lorsque Logan avait vraiment réalisé qu’ils étaient le centre d’attention qu’il avait commencé à décoléré. Finalement, Nathaniel lui avait fait signe de se calmer, et ce n’est qu’a ce moment-là qu’il était vraiment revenu sur terre, déconnectant cette colère qui ne semblait même pas venir de lui et qui s’était activée comme on active un interrupteur.

    Après ça, il avait continué d’observer la scène, planté au milieu du décors, sans trop savoir quoi faire, le souffle encore un peu court, et maintenant que l’agitation était terminée et que tout le monde s’était dissipé, il se trouvait au milieu de la pelouse, seul comme un con, sans personne pour lui dire quoi faire ou lui expliquer quoi que ce soit.
    En plus de ça il venait de réaliser qu’il avait frappé le Maire…
    Encore partager entre la colère qui semblait encore faire échos dans sa tête et la culpabilité qui pointait déjà, il observa William Ferguson échanger quelques paroles avec Aidan avant que celui-ci ne décampe enfin.

    Le Maire resta un long moment à observer le jeune garçon s’en aller. Dans le dos du jeune comptable, Nathaniel et Lucy échangeaient quelques mots qu’ils ne semblaient pas vouloir lui faire partager.
    Et à sa gauche… Colleen. Qui le fixait d’un air qui ne lui annonçait rien de bon. Logan lui rendit son regard quelques instants, mais ne fut pas capable de le soutenir bien longtemps. Au lieu de ça il préféra tourner ses yeux sombres sur le Maire qui revenait enfin vers eux.

    Lorsque celui-ci passa a sa hauteur, Logan ouvrit la bouche pour s’exprimer mais William l’en empêcha, levant une main devant lui pour lui faire signe de se taire et de ne pas lui parler. De toute façon il n’aurait pas vraiment su quoi dire. C’était sur qu’il se sentait mal de l’avoir cogné, c’était le Maire de Grayson et quelqu’un qu’il avait toujours connu, et il faisait partie du secret.
    Après ça, le Maire s’éloigna pour se remettre à sa tâche, les mâchoires crispées par l’énervement et la tension qui émanaient de lui comme la chaleur d’un four.
    Nathaniel de son côté, s’était aussi éloigné, sans même lui jeter un regard d’ailleurs.

    Si ça n’avait pas déjà été le cas, j’t’aurai signalé que t’as vraiment l’air con, tout seul au milieu du décor…

    Et pour se sentir moins débile, le jeune homme se rapprocha de Colleen. Vu l’air qu’elle arborait, il n’allait pas aimer ce qu’elle avait à lui dire, mais de toute façon il ne savait pas quoi faire d’autre de lui-même. Les Donnelly avaient encore fabuleusement bien réussit leur coup pour foutre la merde…

    « Bah quoi ? » lança-t-il à la jolie brune.

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Lun 20 Sep 2010, 13:45

      « Bah quoi ? »

    Tout le long de son intervention musclée, Colleen était restée au côté du blond qui avait sauté sur Nathaniel sans aucune raison. C'était bizarre, certes mais elle lui passerait ce coup de sang.

    Alors que Logan ???!!!

      « Mais qu'est-ce qui t'a prit ? C'est un gamin. Tu crois pas que ton cousin est assez grand pour se défendre tout seul. »

    Quelle conduite adopter face à lui ? Elle ne le connaissait pas tant que ça et quand ils se voyaient et qu'ils discutaient, il fallait avouer qu'elle parlait bien plus que lui. Donc niveau connaissance du jeune Redd, elle était un peu à la masse.

    Et il continuait de la fixer comme s'il la cherchait, comme un sale gosse mal élevé qui voulait qu'on baisse les yeux devant lui.

    Enfin ça, c'était l'impression qu'il lui donnait. Et parce que malgré tout ce qu'elle disait, il ne répondait rien, conservant sa tête de crétin fini.

      « Tu as vraiment un problème Logan, il ne t'a pas touché ce gosse, il faut que tu prennes des cours de self control, je sais pas moi ! Des fois tu me fais peur, je t'assure. »

    Et c'était peu de le dire, le voir s'acharner aussi violemment sur le petit blond lui avait quelque peu coupé la chique. Sur le coup, la jolie postière aurait bien souhaité s'intercaler entre les deux quitte à se prendre un coup mais le visage de son amant était tout juste... transformé. Plein de haine et d'autres choses qu'elle fuyait comme la peste tant ce genre de comportement lui glaçait le sang.

    Comment une personne aussi inerte que Logan (c'était vrai la plupart du temps) pouvait à ce point se transformer en super cogneur ?

    Un regard sur lui toujours aussi immobile et Colleen se mit à parler un peu trop fort.

      « Arrête de faire cette tête de dégénéré, répond moi quelque chose au lieu de jouer au débile ! Remue toi, défend toi ! Je sais pas moi ! »

    Bras croisés sur la poitrine, la jeune femme attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Lun 20 Sep 2010, 20:39

    Bien entendu qu’il passait encore pour le méchant de l’histoire ! Si les choses avaient un tant soit peu changées ça n’aurait pas été aussi drôle !
    Est-ce que c’était lui qui avait provoqué la bagarre ? Est-ce que c’était lui qui avait frappé le premier ? Pourquoi trouvait-elle plus d’excuse au comportement d’Aidan qu’au sien ?
    Parce qu’Aidan avait frappé sur Nathaniel et que si c’était sur Nathaniel que l’on s’acharnait, alors la chose était moins grave ? Est-ce que Donnelly était exempte de remarque parce qu’il était mignon, pas très épais et blond ?
    Toujours ces mêmes histoires de merde, toujours les mêmes réactions et les mêmes préjugés chez tout le monde. Et Colleen n’était pas bien différente des autres. En vérité elle s’était bien moqué de lui et le méprisait autant que tous ces crétins qui l’insupportaient. Tous ces zombis débiles. Elle en faisait partie et elle était aussi aveugle que les autres !

    Du moins, c’était ce que lui soufflait sa colère au creux de l’oreille. Elle ne cessait de lui persifler les pires idées et les pires images, et les pires facettes des gens.
    Pourtant au fond, Logan voyait aussi les choses d’un autre angle. Il savait bien qu’il y avait été trop fort. Il n’avait pas vraiment programmé sa réaction et s’en étonnait presque lui-même.
    Une chose était certaine, si il fallait recommencer à frapper comme un sourd pour éviter que les Donnelly ne refroidissent son cousin, alors il le ferait. Peu importe ce que pouvait bien dire Colleen, ou le Maire, ou même sa conscience…

    Dans l’immédiat, l’emmerdant était que Colleen allait le prendre pour un fou maintenant. Elle commençait déjà à le traiter de dégénéré et de débile. Puis merde ! Est-ce qu’il ne s’était pas déjà assez donné en spectacle comme ça ? Pourquoi fallait-il que cette chieuse de hippie lui impose une scène de ménage qui n’avait absolument pas lieu d’être !?
    Et en même temps, elle avait raison. Aidan ne lui avait rien fait. S’il avait voulu intervenir pour aider son cousin il aurait pu tout aussi bien les séparer tout simplement. Il le savait déjà ça ! Pas besoin de Colleen pour venir le lui rabâcher alors que tous les regards se tournaient encore fréquemment vers eux.

    Trop de sentiments opposés venaient l’assaillir sans arrêt, et le ras le bol ne fut pas long à se faire sentir. Si Colleen lui prenait trop la tête il risquait de se défouler sur elle et de lui dire des choses qu’il allait une fois de plus amèrement regretter. Tout ce qu’il voulait c’était qu’elle ne rende pas la chose plus compliquée qu’elle ne l’était déjà.

    « Ecoute… » articula Logan entre ses dents, contrôlant son ton agacé pour n’être entendu que de Colleen « Commence pas à me prendre la tête. C’est des histoires qui te regardent pas… alors lâche moi ok ? Va… j’sais pas, va faire une manif’ pour les baleines ou… cueillir des fleures, j’en sais rien. Mais te mêle pas de mes affaires »

    Après tout cette fille n’était pas sa copine, elle n’avait pas son mot à dire, ni son avis à donner d’ailleurs.
    Du moins pas quand son avis impliquait de le traiter de débile…

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Mar 21 Sep 2010, 14:37

    Si elle était restée choquée pendant l'attaque du petit blond par son cher et tendre amant favori (notez l'ironie), là, Colleen vit rouge, très rouge et son sang ne fit qu'un tour.

    Arriver à la mettre en colère était en soi un bel exploit, comme tout le monde, elle avait de petites crise de colère surtout quand Grifith traînait trop au bureau et qu'elle se sentait terriblement délaissée. Mais là ? Logan dépassait sérieusement les limites.

    Alors c'est sans surprise que sa main s'écrasa sur la joue de Logan, brève et sonore, sans se soucier du monde autour d'eux.

      « Manif pour des baleines ? Cueillir des fleurs ? Tu te fou de moi ? »

    Si c'était possible alors ses yeux devaient lancer des éclairs pour tenter de le tuer.

      « C'est quoi ton problème ? Tu sais quoi ? Vous êtes tous des cinglés ici. Ton cousin, le petit blond, toi et même le maire tiens ! Alors démerde toi avec tes vis ! »

    Assez, cette fois elle démissionnait de ce poste de garde fou.

    C'est vrai que Logan lui changeait les idées et elle oubliait de penser à Grif et donc à sa rupture. Mais elle n'avait pas signé pour voir des gens se battre ou se faire traiter de stupide hippie par un mec ayant encore plus de problème qu'elle.

    D'accord, Colleen buvait... beaucoup et fumait... encore plus. Mais à côté de Logan, elle faisait office d'enfant de coeur ! Sérieusement !

      « T'es vraiment qu'un pauvre connard. »

    Un nouveau regard de tueuse avant qu'elle détourne les talons pour rentrer chez elle où elle trouverait de quoi oublier ce crétin de Logan, cette dispute insipide, Grif et tout le reste. Et elle dormirait probablement toute la journée jusqu'à la soirée cinéma.

    C'était Charlie qui choisissait le film, sûrement un de leurs classiques, c'était clair !

    Il était d'ailleurs peur-être temps pour elles deux de se rabibocher parce qu'elles ne s'étaient toujours pas adressé la parole depuis cette fameuse journée bizarre à l'épicerie...

    Enfin pas tout de suite, tout d'abord le repos du guerrier devant un film de zombies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Mar 21 Sep 2010, 18:43

    « Il n’y a pas été de main morte » commenta Lucy d’un œil critique
    « Je n’en espérai pas moins » sourit son époux d’un air entendu
    « Et moi j’espère que tu sais ce que tu fais, Nath… »
    « Contrairement à notre cher William, je n’improvise jamais. Fais-moi confiance, je sais parfaitement ce que je fais et comment tout cela va tourner » confia-t-il à mi-voix « Retourne bichonner nos voisins. Embrasse-moi avant »

    Retenant un profond soupir d’agacement, Lucy s’exécuta et l’embrassa délicatement au coin des lèvres. Elle caressa une dernière fois sa joue en examinant son visage meurtrie, puis s’éloigna, sans un regard en arrière. Tout ce qui comptait, c’était que le reste du monde croit qu’elle s’était inquiétée pour lui, pas que lui le pense.

    Maintenant seul, il jeta un regard sur les alentours et croisa quelques regards interrogateurs, d’autres soupçonneux ou compatissant. Il rassura tout ce beau monde d’un sourire puis se dirigea d’un pas tranquille vers Logan. Son cousin venait de recevoir une gifle cinglante et Nath devait se faire violence pour ne pas éclater de rire.
    C’était tellement typique…
    La minute suivante, la miss Jefferson s’éloigna d’une démarche princière pour rejoindre son bouge. Qu’elle se noie dans son composte, cette pauvre conne !
    Arrivant à hauteur de son cousin, il laissa un sourire étirer ses lèvres et passa son bras autour de ses épaules.

    « J’aimerai beaucoup la cogner pour ce qu’elle vient de faire et parce que tu l’as fais pour moi, mais la merde éclabousse et j’aime cette chemise » lui signifia-t-il très vite, ne lui laissant pas le temps de pinailler « En réalité, ne t’attend à rien d’autre que du mépris de ma part pour ce que tu viens de faire subir à ce pauvre Aidan »

    Ne cherchant pas à recevoir une deuxième raclée, il délia les épaules de Logan et s’écarta pour lui faire face. Après avoir craché sur le sol herbeux pour évacuer ce goût métallique qui lui engluait la bouche, il reprit, les mains sur les hanches.

    « J’ai encore besoin de toi quelques heures. Tu vas terminer de monter la piscine avec William et moi. Tu vas même essayer de t’excuser auprès de notre cher maire pour ce que tu viens de faire » ajouta-t-il d’un ton entendu « Et je ne veux rien entendre à ce sujet, c’est bien clair ? Quand il s’agissait de lui sucer les boules à la dernière réunion, tu savais ouvrir la bouche et je veux que tu recommences. Il t’enverra probablement promener, mais je n’en ai strictement rien à foutre. C’est compris, cousin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : Madisson Street
Emploi : Comptable au garage
Nombre de messages : 1574

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Charlie, Casey, William
MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   Mar 21 Sep 2010, 23:18

    Logan avait soutenu le regard de son cousin durant quelques instants avant de finalement acquiescer, les mâchoires serrées par une colère sournoise.
    Il avait toujours droit à ce genre de discours. Personne ne lui trouvait jamais d’excuse. Pourquoi tout le monde y avait droit sauf lui ? Pourquoi était-il toujours plus fautif que les autres ?
    Il n’avait rien déclenché, il avait simplement réagit, et maintenant il avait l’impression d’être le seul à recevoir les blâmes de tout le monde.
    Personne n’avait insulté ni Aidan, ni Nathaniel, ni même le Maire. Et même si il n’avait reçu aucun coup durant la bagarre, il était tout de même le seul à s’être prit une baffe. Et maintenant son cousin venait le narguer et appuyer là où ça faisait mal.
    Le plus jeune avait l’habitude, il ne s’était absolument pas attendu au moindre merci de la part de Nath, ni même à un peu de reconnaissance. Il aurait tout de même préféré que son cousin ne vienne pas le narguer et lui balancer tout son mépris en pleine face.
    Son sentiment de révolte ne faisait que s’accroitre, sans oublier l’humiliation publique, une fois de plus. Colleen l’avait ridiculisé devant tout le monde en lui collant une gifle, et maintenant Nathaniel l’obligeait à se ridiculiser toujours un peu plus en lui intimant d’aller s’excuser.
    Bien sûr que Logan s’en voulait d’avoir frappé sur William, du moins, il savait la chose complètement déplacée. Et il n’avait pas besoin de son odieux cousin pour songer à lui présenter ses excuses. Mais à choisir il aurait préféré laisser cette histoire se tasser sans plus en reparler à personne. Ou tout du moins, attendre que l’histoire se tasse avant d’aller parler à William.
    Mais il était obligé de le faire. Il préférait s’humilier un peu plus plutôt que de subir la colère de Nathaniel. Il la subissait déjà bien assez comme ça.

    Le jeune homme ne répliqua donc absolument rien à son cousin, se contentant de le fusiller du regard, les poings serrés par la colère enfoncés dans ses poches de jean. Puis il se détourna, furieux et frustré, pour retourner à sa besogne. Il se remit rapidement à visser ces stupides planches, maltraitant le matériel et déversant toute sa colère sur cette saloperie de piscine qui venait de lui pourrir toute la journée, et sans doute les suivantes.
    Colleen allait refuser de lui parler après ça, et elle refuserait sans doute plus encore de se laisser toucher. Enfin ça n’était pas vraiment ça qui le mettait dans un tel état de colère. Colleen était sympa, et même s’il continuait de penser qu’elle n’était pas sa petite amie et n’avait pas son mot à dire, il devait avouer qu’il aimait bien sa présence. Etre avec elle c’était bien mieux que de se lamenter sur l’absence de Kathleen et sur sa malchance compulsive, son indécrottable guigne et son quotidien d’un morne écœurant.
    La seule bonne chose dans tout ça, c’était que sa colère le rendait soudainement bien plus efficace. Ca semblait être également le cas du Maire qui, lui aussi, visiblement, passait ses nerfs sur la construction. Seul Nath semblait parfaitement serein, continuant d’afficher cette moue de bon voisin qui donnait à Logan l’envie de le cogner avec une planche. Il ne devait pas être le seul vu le nombre de regards que lui lançait William.
    Ces deux là étaient intelligents et déterminés, et plus les choses allaient, plus Logan avait l’impression qu’ils n’étaient plus tout à fait dans le même camp depuis l’arrivé des Donnelly. Ces enfoirés d’irlandais avaient parfaitement réussit leur coup. Diviser pour mieux régner… et personne ne semblait le voir, trop occupé qu’ils étaient à se détester les uns les autres.
    Mais que pouvait faire Logan au milieu de tout ça ? Que pouvait-il faire si ce n’est ce que Nathaniel lui demandait de faire ? Il était logique qu’il l’écoute lui plus que les autres. C’était son cousin après tout.

    Une fois la dernière planchette fixée, les trois travailleurs observèrent la piscine sans piper mot. La tension était palpable et il n’y eut aucune félicitations, aucuns sourire, ils se contentèrent d’observer le résultat dans le silence et la chaleur qui se faisait toujours plus cuisante. Le parc s’était quelque peu déserté autour d’eux, les autres villageois étant rentrés chez eux pour le repas du midi.
    Nathaniel s’éclipsa en un rien de temps, prétextant un coup de chaleur, et avant de se détourner, adressa à son jeune cousin un regard appuyé. Logan leva son majeur le plus discrètement possible tandis que l’autre s’éloignait en le gratifiant de l’un de ses sourires les plus imbuvables.
    Logan l’observa s’en aller quelques instants de sa démarche de bon vivant, et lorsqu’il reporta son attention sur le Maire, ce fut pour trouver celui-ci entrain de rassembler le matériel.

    « J’vais… vous filer un coup de main » lança-t-il, chaque mot lui écorchant la gorge comme des lames de rasoirs.
    Il haïssait ce genre de situation tellement gênante.
    « Je pense que tu en as assez fait pour aujourd’hui Logan. Rentre chez toi » lança sèchement William.
    Le plus jeune passa une main nerveuse dans ses cheveux, puis poussa un lourd soupir.
    « Hum… écoutez… pour le coup de coude je… j’ai pas fais gaffe, … j’aurai du… enfin vous voyez… »
    « Logan ! » l’interrompit William en se redressant soudainement. Il avait sur son visage si sérieux une expression où se mêlaient incrédulité et résignation « Est-ce que tu veux vraiment avoir cette conversation, là, maintenant ? »
    « C’est… c’est pas vraiment une conversation, je voulais juste… »
    « Oh crois-moi Logan, il y a beaucoup de chose que je pourrai te dire. Et beaucoup de chose que je pourrais dire à beaucoup de monde. Et une fois de plus, crois-moi lorsque je te dis que tu ne souhaite pas entendre ce que j’ai à dire. Personnellement je n’ai pas envie de me lancer là-dedans pour le moment » débita William, avec ce charisme habituel qui donnait à Logan l’impression d’être minuscule et très sale…
    Au passage, ça lui donnait aussi envie de lui taper dessus. Alors en fait William avait raison, mieux ne valait pas provoquer la discussion maintenant.
    « … ok » capitula donc le plus jeune « J’vais me rentrer »
    « Fais donc ça » lui lança William avant de lui tourner le dos pour ne plus lui adresser le moindre regard.
    Logan l’avait déjà dit la dernière fois, mais il allait vraiment falloir qu’il arrête de participer à ces saloperies de cinéma plein air…

Arrow to be continued (Aidan)

....................................

I don't believe in everything I've read
I don't believe in promises
I don't believe in compromising
My own beliefs inside my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

03.1. Under the iron sea [volontaires au montage de la piscine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: WEST JEFFERSON STREET :: piscine-
Sauter vers: