AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 03 Aoû 2010, 11:40

    Les matinées à Edgerton n'étaient pas aussi animées qu'à Cleveland. Dans ma ville natale, il suffisait de faire un pas dehors pour avoir l'impression d'être au coeur d'une fourmilière en ébullition. Ici, les rues étaient calmes, la circulation ne bouchonnait pas, et les terrasses des cafés n'étaient occupés que par quelques rares habitués.
    Après avoir déposé un baiser sur la tempe d'Allie, de mettre habillé et de lui avoir emprunté quelques pièces de monnaie, je descendis deux à deux les marches de l'escalier de l'hôtel. J'étais de bonne humeur, me sentais incroyablement léger. Rien d'étonnant vu la soirée d'hier. Elle avait fini très tard, et Allie voudrait probablement faire une petite grasse matinée pour une fois.
    Je quittai l'enceinte de l'hôtel la tête baissée sur mes paumes, occupé à compter de combien d'argent je disposais. Je ralentis cependant en reconnaissant les chaussures de mon frère aîné, et relevai la tête, sourcils froncés, surpris de le voir ici.


    « Pitié, ne me dis pas que t'es là pour prendre une chambre... C'est mal tu sais. » lui dis-je en guise de salut, l'air clairement de me foutre de lui.

    Mon petit sourire grivois sous-entendait qu'il était là pour s'envoyer en l'air avec une prostituée. Ça lui ressemblait tellement que c'était hilarant. J'allais soit me prendre une balle imaginaire sortie tout droit de ses pupilles, soit une claque derrière la tête. Dans les deux cas, ça valait le prix d'avoir vu sa tête.
    Bon, de toutes évidences, il était là pour me parler. Et ça n'avait rien à voir avec quelque chose de drôle... Aidan avait encore fait des siennes ?


    « Attends, on va d'abord s'installer là-bas, j'te paye un café. »

    Une fois installés sur la terrasse la plus proche, et nos boissons fumantes devant nous, j'attendis qu'il aborde le sujet. Je savais que cette discussion finirait par arriver un jour ou l'autre, et il était temps. Aahron était le premier à avoir voulu partir en quête de réponses, et tout le monde avait l'air d'attendre qu'il leur dise quoi faire. Seulement, il n'avait pas vraiment l'air de le savoir lui-même. Et avec la visite de son fils et de Trisha, il avait sûrement dû encore reporter l'éventualité de creuser plus profond, de peur qu'ils ne leur arrivent quelque chose. Des dossiers dérobés à la police locale, c'était une chose, peu de chances qu'il y ait des représailles. Un raid dans les quartiers chauds de Grayson - autrement dit tout le village, c'était plus risqué.

    « Tu sais que si Allie sait que t'es là, elle va piquer une crise. C'est notre semaine de vacances. »

    Restait à savoir ce qu'il avait décidé de faire. Ou s'il était venu me consulter pour en avoir une idée. Mais c'était très peu probable. On avait dû s'entraider pour maintenir la cohésion du groupe, mais les vieilles querelles referaient surface au moment où on s'y attendrait le moins et on ne pourrait pas l'éviter. J'avais eu d'autres choses plus préoccupantes à faire, comme sauver ma vie de couple. Mais si nous étions tous braqués sur la même idée, les tensions allaient resurgir. Néanmoins, si on ne voulait pas passer toute notre vie ici, c'était mieux que de ne rien faire du tout.

    « J't'écoute, qu'est-ce qui s'passe ? » demandai-je en reposant ma tasse de café sur son socle après en avoir avalé une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A soldier on my own, I don't know the way...

Age du perso : 31
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : responsable des jardins de Grayson
Nombre de messages : 936

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aidan, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 03 Aoû 2010, 12:37

    Une de ses mains passa sur son crâne un peu trop chevelu pour lui. Depuis qu’il était à Grayson, la tignasse blonde d’Aahron refaisait surface et il n’y était plus habitué. Il avait pris cette habitude après le départ de Trisha. Une façon comme une autre d’essayer de tourner la page… Ca lui donnait un petit côté dangereux, le vieillissait de plusieurs années et seule sa mère avait déploré cette perte.
    Poussant un énième soupir en se faisant la promesse de régler ce souci mineur dans les plus brefs délais, l’ainé des Donnelly jeta un regard sur sa montre avant de tourner ses yeux azurés vers le bâtiment où séjournait son frère et sa fiancé. Il avait toujours été très matinal et était impatient... Et avec ses frères, il fallait toujours l’être.
    Bougonnant, il avait donc pris son mal en patience et attendu qu’enfin, l’heure soit raisonnable pour aller déranger les tourtereaux. Sauf qu’il n’avait pas eu à le faire.
    Alors qu’il observait une fois encore les horizon, appuyé sur sa voiture de location, il reconnu la silhouette d’Isaac et vint à sa rencontre.


    « Pitié, ne me dis pas que t'es là pour prendre une chambre... C'est mal tu sais »

    Cette remarque ne l’aurait pas surpris de la part de Samuel et l’aurait agacé, mais dans la bouche d’Isaac, tout ça sonnait curieusement drôle. Cela dit, il était toujours plus coulant avec son plus proche cadet. Peut-être parce qu’il n’était pas souvent d’humeur à plaisanter…
    Lui accordant cette remarque sans broncher, il lui asséna tout de même une petite tape à l’arrière du crâne pour lui montrer qui était le chef.


    « Y a pas de mal à s’faire du bien, frangin. j'te l'ai déjà expliqué la fois où je t'ai surpris seul devant tes devoirs d'histoire, la main dans l'froc » répliqua-t-il distraitement, retrouvant rapidement son sérieux « Je suis là pour parler en fait… »

    Isaac comprit rapidement qu’il n’avait pas fait tout ce trajet uniquement pour prendre de leur nouvelle et que cet échange risquait de durer un moment. I proposa donc qu’ils se rendent dans un café pour être plus au calme et Aahron accepta volontiers. Il demeura silencieux durant le trajet, tournant et retournant une flopée de phrases qui pourraient lui servir d’introduction. Il ne devait pas avoir l’air trop dramatique, même si la situation était préoccupante, ne devait pas avoir l’air trop détaché non plus. Tout ça était affreusement chiant…
    Et tout ce calme l’empêchait de se concentrer.

    Une fois installé, ils commandèrent leurs boissons et attendirent d’être servis pour reprendre la conversation là où ils l’avaient laissé ou presque. Finalement, Isaac pris la parole à nouveau pendant qu’il ruminait dans son coin, abordant le sujet d’Allie et de leurs vacances improvisés.
    Il tiqua à cette réplique. Isaac devait savoir qu’il ne les aurait pas dérangé pour rien. Tous savait qu’Allie avait besoin de repos et qu’elle était aussi à cran qu’eux en ce moment. C’était exactement pour ça qu’il voulait la tenir à l’écart à présent. On ne plaisantait pas avec les hormones…

    Prenant une inspiration, Aahron se lança enfin, encouragé par la remarque de son frère. Touillant son café distraitement, il leva les yeux vers lui.


    « J’ai consulté le dossier que Trisha nous a procuré pendant sa visite »

    Il avait mis un moment à sortir la dernière voyelle du prénom de son épouse. Utiliser son surnom dans ce genre de conversation serait étrange, non ? Isaac était intelligent. Assez peut-être pour deviner ce qui s’était passé entre eux à l’hôtel… Ou pas.
    Tout ça était une fois encore affreusement chiant et Aahron se refusait à ressasser ces évènements.


    « J’ai rien à y redire, tout m’a l’air réglo mais j’aimerai que tu y jettes un œil si ça t’fais rien. T’as peut-être plus l’habitude que moi avec le boulot. Tu dois sûrement voir des rapports d’accident pour traiter tes patients, non ? P’têtre que j’aurai dû vous attendre mais… j’avais du temps alors je m’y suis plongé. De toute façon, on aurait dû s’y mettre dès qu’on l’a eu… mais avec… enfin tu sais » conclut-il en faisant référence au pétage de plomb d’Aidan « Bref. Je te l’ai pas apporté pour pas qu’Allie tombe dessus et j’aimerai que tu passes à la maison pour le consulter assez rapidement. De préférence pendant votre période de vacance justement… Si tu vois où je veux en venir »

    Et il espérait vivement que ce soit le cas. Il n’avait pas envie de se perdre en explications et de lui donner tous ses arguments en faveur de la non présence d’Allie à leur petit meeting.

    « Samuel sera là aussi. Pas Aidan »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 03 Aoû 2010, 13:11

    La vanne s'était retournée contre moi, mais un rire m'échappa tout de même, pas honteux le moins du monde. Après tout, ces choses là, il les avait fait avant moi ! Et puis,on était adultes maintenant, pas la peine de prendre la mouche pour ça, je l'avais cherché. Rien ne pourrait me faire perdre mon sourire aujourd'hui, j'étais enfin en paix avec moi-même.
    Aahron entra directement dans le vif du sujet, il s'agissait du rapport sur l'accident établi par les forces de l'ordre et que l'ex-femme de mon frère aîné avait subtilisé. Il passa très rapidement sur le cas Aidan, signe qu'il ne voulait pas spécialement s'éterniser là-dessus. Pourtant, c'est ce qui me préoccupait le plus pour ma part. Si on ne réglait pas les problèmes qu'on avait au sein du groupe, comment est-ce qu'on allait pouvoir avancer dans l'enquête sans se faire marcher sur les pieds...J'étais inquiet pour mon cadet, et en même temps, j'avais envie de l'envoyer bouler. Il nous en avait assez fait baver comme ça, et n'acceptait de toutes façons pas notre aide.
    Je posai un coude sur l'accoudoir et frottai mon menton de mes doigts, l'air de réfléchir à ce qu'il me demandait. La dernière précision, sur l'absence d'Aidan, me fit relever subitement les yeux, mimant presque un 'merci' de soulagement.


    « C'est mieux. » dis-je simplement, supposant qu'on s'était compris. « J'passerai demain, le temps de m'inventer une excuse. Mais c'est pas dit qu'on trouve quelque chose. J'pense pas qu'on puisse s'y fier non plus. Et si on a rien, on va où ? Faudrait une bonne fois pour toutes qu'on sache ce qu'on doit faire avec cette histoire. On est là depuis quoi, des semaines, et on avance pas ! » m'emportai-je avant de me raviser et de boire une autre gorgée de café.

    Je me laissais retomber en arrière sur mon siège en soupirant, l'air de m'affaler. J'en avais assez de ronger mon frein. On était là pour des réponses, et elles n'allaient certainement pas nous tomber dans la bouche. On allait devoir aller les chercher, à coups de pioche peut-être.
    Je me penchai en avant encore une fois, les coudes sur mes genoux.


    « J'pense qu'on est parti sur de mauvaises bases. On a grave foiré en allant au garage, mais on était tous trop pressés. On aurait dû faire ça plus subtilement. J'ai envie d'lui éclater les dents mais je crois qu'il aimerait trop ça, tu vois ? » Je me redressai un peu, incapable de tenir en place alors que les rouages de mon cerveau tentaient désespérément de trouver la solution miracle à nos problèmes. « J'ai peut-être quelque chose si on tire rien du dossier. Logan Redd, le mec qui a saccagé la maison selon la source de Trisha, je le connais. Je peux essayer d'lui parler. »

    C'était une idée. Une idée très stupide puisque rien ne me disait qu'il allait avouer et se crucifier sur place. Depuis qu'on avait eu cette information ceci-dit, j'avais du mal à le croire. J'avais mis cela de côté, car ce n'était pas le moment de se creuser les méninges. Mais maintenant, ça semblait être le seul recours envisageable si personne ne venait avec une idée brillante. Allie avait l'habitude d'avoir de fantastiques coups de génies, peut-être que je pourrais lui en parler sans éveiller ses soupçons... L'air de rien.

    « Tu sais qu'on va devoir tôt ou tard mettre le cas 'Aidan' sur la table, hein ? » demandai-je un peu moins sûr de moi sur celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A soldier on my own, I don't know the way...

Age du perso : 31
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : responsable des jardins de Grayson
Nombre de messages : 936

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aidan, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 03 Aoû 2010, 14:10

    Aahron acquiesça avec soulagement. Isaac n’avait jamais vraiment été du genre à faire des histoires ou à être contrariant, sauf quand c’était avec lui qu’il conversait. Mais dernièrement, les choses allaient mieux entre eux et chacun avait mis un peu d’eau dans son vin. La dernière chose dont ils avaient besoin était une stupide guéguerre entre frères pour définir lequel avait la plus grosse paire... Ils avaient assez à faire avec leur petit frère.

    Il sirota son café avec lenteur alors qu’Isaac haussait le ton, visiblement aussi lassé par tout ça que lui ou Samuel. L’ainé l’écouta parler de leur intervention trop précipitée au garage et il approuva distraitement en reposant sa tasse devant lui, croisant ses mains devant lui.
    Ses sourcils se froncèrent lorsque Logan Redd fut évoqué. Il ne l’avait croisé qu’une seule et unique fois au garage, le jour où ils étaient venus se frotter à son cousin, Nathaniel. Il ne lui avait pas fait une grande impression… Savoir qu’Isaac « connaissait » ce type l’agaçait un peu. Charlie était la copine de Sam, Aidan s’était fait des amis de son âge avec qui trainer et lui s’entendait relativement bien avec David. Mais tous avaient plutôt l’air d’être du bon côté de la barrière… Logan Redd, lui, était du côté des méchants, du côté du garagiste qui était possiblement responsable de la disparition de leurs parents.

    Aahron décida donc de nier la remarque du médecin sur Aidan pour se concentrer sur ce sujet.


    « Je pense que c’est par là qu’on devrait commencer. Communiquer » sourit Aahron, amusé par sa propre remarque « Tout mettre à plat et commencer à penser à un plan. Tu avais une carte dans ton jeu dont on ignorait tout et on ne peut pas se permettre ce genre de chose, Isaac »

    Il aurait aimé que son ton soit un peu moins condescendant mais c’était plus fort que lui. Le gêne du grand frère était sans doute à blâmer…
    Il se sentait un peu idiot de parler d’honnêteté alors qu’il venait de lui dire qu’Allie et Aidan devaient être tenus en dehors de tout ça. Mais c’était pour le bien après tout.


    « Ce que je veux dire, c’est que tout est bon à prendre. Ton idée n’est pas pire qu’une autre mais nous devons garder autant de porte ouverte que possible et surtout, surtout, rester très vigilants. Ils vont épier chacun de nos gestes. Ils le font sans doute depuis le début… et on devrait faire de même »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 03 Aoû 2010, 16:59

    Ce ton paternaliste qu'il prenait comme s'il me réprimandait d'avoir cacher des bonbons pour les manger plus tard me déplaisait au quadruple, et c'était sans réfléchir que ma réponse se formula dans ma bouche, un peu trop sèchement et lassé de ces querelles incessantes. Il ne pouvait pas sans empêcher, et moi non plus.

    « Me la fais pas à moi, t'as une carte dans ta poche depuis ton divorce et tu l'utilises pas... » le dardai-je, piquant, les yeux plissés pour mieux souligner mon indignation.

    Tout allait mieux hein... ? C'était ce genre de remarques qui m'échappaient souvent, qui usaient notre relation. Je n'étais pas le seul à blâmer en tout cas. Je descendis cependant d'un ton, lui présentant mes excuses d'un regard avant de baisser la tête. Après ce qui s'était passé durant le séjour de Trisha à la maison, c'était presque cruel de remettre ça sur le tapis. Mais on était tous aussi cons dans cette famille, on ne pouvait pas s'empêcher de montrer les crocs.


    « Désolé. Ce que je veux dire, c'est que de un, j'pensais pas que ça pourrait servir. J'ai discuté avec lui qu'une fois...Ça s'est bien passé, mais c'est pas pour autant que j'l'inviterai à ma prochaine fête d'anniversaire. Et de deux, même s'il a pas l'air de suivre les traces de son cousin, c'est pas pour autant qu'il me racontera pas de cracks. »

    Je terminai ma tasse de café, avant de faire signe au serveur de m'en remettre une. J'aurais bien allumé une cigarette, comme lorsqu'on était jeunes et idiots, mais si Allie me voyait, elle demanderait certainement le divorce, même si on était pas à proprement parler mariés... Le risque était bien trop grand pour le petit plaisir qu'apportait une bouffée. Et puis, j'étais médecin, je savais quels dégâts ça faisait à notre cher organisme.
    Je me laissais à nouveau aller contre le siège, et observais pensivement Aahron.


    « Il nous faut un plan, c'est sûr. Et un qui tienne la route cette fois-ci. » acquiesçai-je à ce qu'il avait précédemment déjà formulé. « Trisha t'a dit de qui elle a eu l'info' pour Logan Redd ? Parce que ça, ça pourrait être utile. Ça doit pas être du flic qui lui a fourni le dossier, ou alors ils se sont revus plus tard... »

    Je relevai les yeux vers mon frère, regrettant à la seconde même mes paroles. Jamais, je n'aurais dû prononcer mes doutes à voix haute. Il allait se faire des idées, et je n'avais certainement pas envie d'être la cause d'une nouvelle dispute entre Monsieur et Madame. Mais ce qui était sûr, c'est que ce type avait l'air d'être assez bien informé, et il ne rechignait pas à livrer des informations à des étrangers...pour je ne sais quel prix. J'espérais qu'elle n'avait pas dû payer de sa personne...Je retins un sourire au fil de mes pensées. Dans un sens, c'était extrêmement drôle, si Trisha avait été encore effectivement ma belle-soeur, on aurait bien ri à ce sujet, mais dans un autre sens, je n'avais pas intérêt à laisser échapper ses pensées, ou j'allais probablement me faire dégommer la tronche.

    « Bref, dans tous les cas, il faut que toi, moi et Samuel prenions les choses en mains. On verra les détails demain, quand on sera tous les trois. Je préfère qu'Allie soit tenue à l'écart, c'est pour sa sécurité, mais Aahron, si elle apprend qu'on fait des plans dans son dos, j'te jure que j'te balance. J'dirais que tu m'as menacé d'un truc super violent pour que je dise rien. » arguai-je sur un infime ton de plaisanterie. Oui parce qu'au fond, j'étais sérieux...J'avais peur de ce qu'elle pourrait me faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A soldier on my own, I don't know the way...

Age du perso : 31
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : responsable des jardins de Grayson
Nombre de messages : 936

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aidan, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 10 Aoû 2010, 16:35

    La réplique tranchante de son cadet piqua Aahron au vif. Il ne comprenait pas vraiment cette rébellion soudaine ou du moins, trouvait sa punition un peu sévère. Sa mine se rembrunit un peu mais il tenta de dissimuler ses vexations à Isaac.
    Il étai vrai qu’il avait sans doute été un peu vite en besogne en lui reprochant de leur avoir « dissimulée l’existence de cet ami » qui en réalité n’était qu’une vague connaissance. Sans compter que lui aussi pouvait utiliser ses relations avec le maire ou David… Il ne leur avait jamais relaté ses échanges avec eux mais il avait pour excuse que, deux après son entretien étrange avec William Ferguson, leur maison avait été vandalisée.
    Acceptant la remontrance de son frère sur ce point mais digérant mal sa remarque sur son divorce, Aahron termina sa tasse de café d’un air bougon.

    Mais sa colère s’évapora lorsque son frère évoqué la part de responsabilité du fameux Logan Redd qui semblait être au centre de leur conversation. Ce détail l’obnubila tellement qu’il ne prêta pas grande attention au reste du discours de son frère. Et en un sens, c’était certainement préférable…
    Il se dandina nerveusement sur sa chaise en réajustant les pan de sa chemise pendant qu’Isaac s’empressait d’enchainer en parlant de l’implication d’Allie dans cette histoire.


    « T’en fais pas pour ça, je ferai la même chose » répliqua-t-il en lui souriant, amusé par le voile de peur qui était passé dans le regard de son frère à l’évocation de sa diablesse de fiancée « J’me demande si le gêne de la débandade face à son épouse est dans les gênes Donnelly ou bien si c’est Margaret qui nous a conditionné… J’pense que c’est un peu des deux en fait ! On devait y être prédisposé » conclut-il en prenant un air sombre, avant de sourire

    Un ange passa et il se racla la gorge avant de reprendre.

    « En fait… je n’ai peut-être pas été très honnête avec vous tous. Mais si je n’ai rien dit, c’était pour votre bien ! Pour éviter des débordements. Tu sais comment est Samuel et on commence à réaliser qu’Aidan n’est pas aussi inoffensif qu’on avait pu le penser » s’empressa d’ajouter Aahron face au regard de son frère « En réalité, Trisha n’a pas eu besoin de me donner l’information sur le cousin de Nathaniel Redd parce que… et bien j’étais déjà au courant. Tu te souviens du passage de cette Elizabeth Pryde, la gérante de l’épicerie ? Le jour où Aidan a fait un malaise » soupira-t-il en se penchant un peu plus sur la table alors qu’Isaac l’écoutait avec la plus grande attention, et certainement un peu de colère « Comme tu le sais, cet échange ne s’est pas vraiment bien passé et a marqué le départ de Trish… »

    Ne pas se remémorer le baiser qu’ils avaient échangés à ce moment était un effort surhumain mais il ne devait pas se disperser.

    « Après ça, j’ai été faire un tour pour…enfin me calmer » expliqua l’ainé dans un nouveau raclement de gorge, fuyant le regard de son frère pour se concentrer sur sa tasse de café à présent vide « Je suis tombé sur le shérif pendant ma balade. Il était assez remonté et avait visiblement eu vent de mes exploits » articula-t-il avec un agacement palpable « Quand il a voulu me faire la leçon, les choses ont failli dégénérer. Je lui ai conseillé de s’occuper de ses oies et de son enquête au lieu de venir m’emmerder et… enfin le ton a fini par baisser et il m’a avoué qu’il tenait le nom du coupable. Il m’a… comment dire… Apparemment, l’épicière voulait déposer une plainte contre moi et il m’a dit qu’il nous laisserait en paix et mettrait ça sur le compte du traumatisme si je ne faisais plus de vague. Enfin bref, au bout d’un moment, il m’a donné le nom de Logan, en me faisant promettre de ne pas chercher à nous venger » Aahron passa une main dans ses cheveux trop long avant d’enfin oser poser à nouveau son regard sur le visage fermé de son cadet « Il m’a promis de garder les Redd à l’œil et avait l’air de… tu sais, vraiment vouloir que les choses se tassent. Il était sûrement aussi peu à l’aise que je le suis maintenant. Je ne sais pas qui a le plus gagné dans cette histoire mais il ne m’a pas pris de haut ou menacé. Il avait l’air soulagé que je décide d’en rester là et de… retirer la plainte » conclut-il dans un dernier raclement de gorge « J’suis désolé, j’aurai sans doute dû vous en parler plus tôt »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Lun 16 Aoû 2010, 21:51

    Un sourire sincère s'étira sur mes lèvres à la mention de maman, mes doigts tapotant ma tasse de café. J'évitai soigneusement de relever la tête pendant un petit moment, le temps pour Aahron d'oublier ma petite remarque. Elle m'avait échappé, ça avait été impulsif. Pas de quoi en faire un plat, d'ici deux secondes, on serait tous les deux passer à autre chose. Au lieu de ça, j'imaginais maman des étoiles plein les yeux si on lui avait annoncé qu'elle allait être de nouveau mamie. Elle aurait adoré. Elle me manquait, mais ça avait tendance à faire moins mal de jour en jour. Comme si après le trou immense qu'ils avaient laissés, les bons souvenirs le comblaient petit à petit.

    « Elle aurait été fière de nous en voyant les nanas qu'on a réussi à amadouer. J'suis sûr qu'elle l'est en fait. » avouai-je pensivement.

    L'instant s'envola après un bref silence de la part de chacun de nous, et Aahron reprit sur le véritable sujet qui l'avait amené ici : l'enquête. Et après m'avoir fait la pseudo-leçon sur le fait de garder des informations, je le trouvais assez culotté de m'avouer que lui avait omis des infos plutôt importantes, comparées aux miennes. Je me redressai, penché en avant sur ma chaise, alerte.


    « Attends, tu t'fous d'moi, "t'aurais dû nous en parler plus tôt" ? Bien sûr que t'aurais dû nous en parler, Aahron ! Ça tu vois, c'est genre hyper important si ça t'as pas percuté plus tôt ! » m'exclamai-je avec deux doigts qui tapotaient frénétiquement mon front comme pour lui demander où il avait perdu sa tête pour omettre de nous en parler. « Bon sang, t'attendais quoi, le déluge ?! T'aurais pu au moins m'en parler à moi, tu sais très bien que c'est pas mon genre d'aller casser la gueule à quelqu'un sans réfléchir. Ou en tout cas plus maintenant... On aurait pas eu de problèmes avec le shérif. »

    Je me calmai graduellement. Il n'était pas question de laisser cette histoire nous diviser plus qu'on ne l'était déjà. On avait chacun notre part de responsabilité dans les mensonges et les non-dits. On avait jamais été doués pour la vérité dans cette famille, comme je m'en rendais compte au fur et à mesure que les pages du livre se dévoilaient à moi. Aidan et maman en étaient l'exemple le plus flagrant.
    Aahron qui gardait ses pensées pour lui, ça n'avait jamais été un secret pour personne. Mais qu'il croit pouvoir gérer tout seul cette enquête était autre chose. On était venus ici tous ensemble, et on résoudrait ça tous ensemble. J'en venais à croire qu'il avait d'autres objectifs en tête...


    « Sérieusement, frangin... T'es en train de rafistoler cette putain de baraque. Je sais que t'as besoin de te focaliser sur un truc pour pas tourner dingue, mais quoi, à notre prochaine discussion, on se mettra à choisir la couleur d'notre nouvelle cuisine intégrée ? Ça devient n'importe quoi. C'est toi qui a pris l'initiative de venir ici, on a tous suivi. Mais maintenant je me demande si t'as pas décidé que ça servait un peu plus tes intérêts de faire traîner les choses... » Je fis une petite pause, mais repris la parole en le voyant vouloir en placer une. Pas encore, je n'avais pas fini. « Ne me dis pas que c'est pas c'qui est en train d'se passer. Ça fait des semaines qu'on est là, et on a pas avancé. En plus tu me dis que tu "oublies" de nous dire des trucs importants ? Tu laisses ton ex-femme faire tout le boulot, j'te signale. » l'accusai-je en brandissant mon bras sur un point au hasard dans le paysage.

    « Et ça t'arrange bien puisque du coup tu passes plus de temps avec elle, n'est-ce pas ? M'fais pas ces yeux là, Aahron, tu sais que j'ai raison, au moins un petit peu. Si on avait vraiment voulu, on aurait déjà beaucoup plus que le coupable qui a saccagé notre maison de location. J'dis pas que j'ai fais plus pour l'enquête, mais j'ai eu d'autres choses plus urgentes à faire, comme l'échographie avec Allie, comme essayer d'aider Aidan. » expliquai-je, sans pour autant m'emporter de trop, je tentai de rester patient.

    « J'mets pas tout sur toi, va pas croire ça. Ce que j'veux dire, c'est que t'avais l'air d'avoir une idée bien précise de ce qu'on avait à faire avant de partir, alors j't'ai laissé prendre la main pour gérer ces choses là. Et si tu veux reprendre ta place, il faut aussi que nous montre que tu le veuilles. Je sais que t'as les épaules pour...Alors c'est le moment d'me le prouver. »

    Je ne me souvenais même plus de la manière dont j'étais arrivé à cette fin là. Je ne me souvenais même plus de quoi j'étais parti. De quoi est-ce qu'on parlait déjà avant que la conversation ne dérive sur la hiérarchie familiale ? Je ne me laissais cependant pas déstabilisé, ni par ma pseudo-amnésie, que par le regard dur de mon frère. Ce n'était pas pour le punir que j'avais soulevé ces questions, mais pour qu'on y fasse quelque chose. On avait assez tourné en rond comme ça. Et la discussion de demain ne résoudrait pas tout, si les participants n'étaient pas disposés à faire ce qu'il fallait chacun de leur côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A soldier on my own, I don't know the way...

Age du perso : 31
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : responsable des jardins de Grayson
Nombre de messages : 936

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aidan, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 17 Aoû 2010, 16:41

    Le ton qu’employait Isaac était loin de plaire à son ainé qui commençait à voir rouge. Le médecin avait toujours été le moralisateur de leur fratrie et, si lui commençait seulement à s’y mettre, son frère excellait dans ce domaine avec toute la pratique qu’il avait pu avoir.
    Aahron n’aimait pas beaucoup se faire réprimander par un la grosse tête blonde que sa mère l’avait parfois obligé à baby-sitter et dont il avait du changer la couche par une terrible et chaude journée d’été caniculaire… Ca avait beaucoup amusé Margaret et à l’époque, du haut de ses 6 ans, il n’avait pas compris qu’on l’humiliait publiquement…
    Bref, tout ça pour dire que les joues du plus vieux ne tardèrent pas à s’empourprer de ressentiment.
    Et, désireux de vider son sac avant de se faire remettre à sa place par ses soins, Isaac l’interrompit pour terminer de déballer ses remarques et les lui offrir d’un air pompeux et supérieur.

    Furieux, Aahron se mordit l’intérieur de la bouche avant de prendre la parole, se répétant intérieurement qu’il n’était pas là pour se disputer avec son frère. Et puis c’était lui qui avait ouvert les hostilités en l’accusant d’avoir gardées des informations pour lui. Information qu’en fin de compte, Isaac possédait cela dit déjà…
    Et puis merde, où était le respect dans tout ça ? Il allait mater ce petit insolent comme il le méritait, ne serait-ce que pour avoir mentionné Trisha !


    « T’as plutôt intérêt à pas essayer de tout me mettre sur la tronche, Isaac ! Parce que nom de Dieu, ce serait un comble ! » s’exclama-t-il en essayant de ne pas trop attirer l’attention sur eux non plus « Je n’ai fait qu’émettre l’idée de partir là-bas et tu es tout de suite monté en pression ! Du coup Aidan a finit par sortir de sa léthargie et s’en mêler et une petite demi-heure plus tard, j’avais réservé la voiture. On était trois à vouloir venir, p’tite tête ! » ajouta-t-il, utilisant le surnom qu’il lui donnait plus jeune lorsqu’il le martyrisait

    Il marqua un temps d’arrêt, le temps d’essayer de se calmer, avant de reprendre sur un ton pourtant tout aussi incisif.

    « On a commis un nombre incommensurable d’erreurs depuis qu’on a reçu ce putain de coup de téléphone. On aurait dû se pointer là-bas immédiatement après l’annonce de l’accident ! Mais tu avais des choses à gérer à ce moment-là » ironisa-t-il en mimant des guillemets « et tu ne pensais pas que ce soit le moment à cause d’Aidan et ses réactions bizarroïdes »

    Réactions qui devenaient de plus en plus étranges avec le temps, malheureusement…

    « Se pointer sur le pont pour constater que l’herbe avait repoussé trois mois après était débile » grinça-t-il en se demandant s’il ne devait pas garder ce type de discours pour leur réunion prévue le lendemain. Encore que cracher son venin et avoir l’air sur de lui devant Samuel ne serait pas plus mal… « Vous avez voulu continuer de vivre vos petites vies à Cleveland au lieu de vous bouger et maintenant, tu me reproches de rebâtir cette putain de baraque ? » le question-t-il en écartant les bras « Va t’faire foutre, Isaac ! »

    Quelques visages se tournèrent dans leur direction et Aahron baissa d’un ton, se penchant un peu plus sur la table. Il sentait qu’Isaac avait envie de se défendre mais c’était son tour de parler à présent, et lui aussi comptait bien aller au bout.

    « Je sais parfaitement ce que je fais et contrairement à ce que tu crois, j’ai déjà pris les choses en mains ! David est le bras droit du maire et sympathisé avec lui pourrait nous être utile. Sans compter qu’Aidan bosse carrément sur place et garde un œil sur William, se rapproche de ses rejetons et pourra peut-être nous apprendre quelque chose d’utile » s’agaça le plus vieux « Et toi, qu’est-ce que tu fais pour nous à part t’envoyer en l’air, Isaac ? Hm ? Je comprends que tu ais des choses à gérer avec la grossesse d’Allie mais dans ce cas là, retourne avec elle à Cleveland ! A faire les choses à moitié, à être avec nous puis avec elle, tu ne nous aides pas le moins du monde ! »

    Le trentenaire poussa un soupir, fermant les yeux une seconde. Le visage de Trisha lui apparut alors et le calma un peu.

    « Je ne voulais pas que Trish vienne et encore moins qu’elle se retrouve mêlée à tout ça. Je sais ce que c’est, crois-moi… Et je continue à penser qu’il serait préférable que tu fasses partir Allie. Tu aurais l’esprit plus tranquille et…et moi aussi »

    Il aurait pu enchainer en reparlant d’Aidan et du soutien plus que discutable que lui apportait Isaac, prenant en compte le fait qu’il lui ai tapé dessus il y a une quinzaine de jours seulement… Ils auraient tout le temps d’aborder ce point
lors de leur réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Jeu 26 Aoû 2010, 00:54

    J'avais réussi à le mettre hors de lui, ou presque, si on comptait le fait qu'on était dans un lieu public et qu'attirer l'attention sur nous serait malvenu. Nous étions déjà bien assez célèbres à Grayson, les habitants de cette petite ville n'avaient pas besoin de reconnaître eux aussi les fameux frères Donnelly. Encore que vu le ton qu'on prenait à tour de rôle et qui haussait dangereusement, ils allaient finir par nous sérieusement nous remarquer, et pas en bien. Je croisai les bras et dis la moue en entendant ce surnom débile qu'il me donnait quand on était gosses. Je détestais quand il m'appelait comme ça, ça me rappelait que c'était lui le plus grand et le plus fort. Pas certain que ce soit toujours vrai, mais avec ce nom ridicule, j'avais rapetissé de vingt ans en une fraction de secondes.

    Je l'écoutais sans l'interrompre, il en avait besoin et puis je l'avais sûrement mérité...Néanmoins, même s'il avait raison sur la rapidité avec laquelle nous avions tous sauté dans la voiture une fois notre décision prise, je n'étais pas tout à fait d'accord. J'avais voulu attendre après ce coup de téléphone, bien sûr. C'était de la simple logique, on aurait pu avoir des nouvelles. Et ce n'était vraisemblablement le moment pour personne de partir.


    « Excuse-moi dans ce cas d'avoir privilégié les vivants, plutôt que les morts ! » répondis-je, froid et sec sur le même ton accusateur que lui.

    J'aurais voulu immédiatement retiré ce que j'ai dis. Pas pour le sens, non, mais traiter papa et maman de morts... Même si on savait tous au fond que c'était le cas...C'était toujours difficile à entendre pour tout le monde.
    Il continua sur ce qu'ils faisaient tous pour faire avancer l'enquête, et je devais reconnaître que personne n'avait chômé. Sauf que les personnes en question n'en avaient jamais émis un mot, alors comment j'aurais pu savoir ? J'avais bien vu David traîner dans le coin pour aider Aahron avec la maison, j'avais ouïe dire par Samuel qu'Aidan travaillait à la ferme des Ferguson histoire de passer le temps. J'avais juste pris ça pour une erreur, comme si on allait s'enraciner ici, pas comme une infiltration !
    Ce n'est que lorsqu'il en arriva à ma part, que mes tympans devinrent hermétiques à ses reproches. Qu'il ne mêle pas Allie à ça, lui rejeter la faute, ça c'était dégueulasse, même venant de lui. Surtout venant de lui.
    Je me penchai brusquement au dessus de la table, les poings fermés et en évidence. Je me contenais du mieux que je pouvais, mais aux insultes, il n'allait pas y échapper...


    « T'as fini là ? C'est d'ma femme que tu parles, Aahron, alors fais gaffe à c'que tu dis. » le menaçai-je. « J'te laisserai pas la chasser comme une vieille merde après c'qu'elle a fait pour tout le monde, tu pourrais au moins lui montrer un peu de reconnaissance. Et j'm'envoie en l'air si j'veux, ça te regarde absolument pas que j'sache ! Elle a besoin de moi ok ? C'est peut-être pas ses parents, mais ça la concerne aussi. »

    Après un soupire, je vis que ce n'était pas qu'Allie le gênait. Il préférait la savoir loin d'ici tout comme Trisha et son fils. Il n'aimait pas cet endroit, au moins autant que moi. Je me calmai instantanément et soupirai à mon tour. La discussion nous avait certainement permis à tous les deux de vider un peu notre sac, de relâcher tout ce qui s'était accumulé depuis quelques semaines.

    « J'lui ai proposé de rentrer... Elle veut pas. Le problème c'est qu'elle sait très bien que je la laisserai pas rentrer seule, pas avec les filles en route, et elle ne veut pas non plus que je vous laisse tomber. J'ai le cul entre deux chaises, vieux... Et j'sais pas comment faire à part me couper en deux. » avouai-je comme une confidence, le temps des réprimandes semblant s'être envolé. « Mais bon...scientifiquement parlant, je serais plus utile à personne. »

    Je rejetai la tête en arrière pour souligner mon impuissance, et expirai bruyamment. Mes yeux se reposèrent sur le visage de mon frère, que je savais compréhensif. Il avait vécu cette situation avant moi, bien que ce n'était pas exactement les mêmes circonstances.
    Un petit sourire narquois se dessina finalement sur mes lèvres alors que l'atmosphère se détendait.


    « Si j'étais Allie, là, maintenant... Je te demanderai c'qui s'est passé entre toi et Trisha. Parce que tout le monde sait qu'il s'est passé un truc, on sait juste pas quoi. » C'était une façon ou une autre de tâter le terrain... « T'as de la chance que je sois pas Allie... » insistai-je encore.

    Ces deux-là étaient impossibles. On les voyait proches, on les voyait littéralement se déchirer. D'une seconde à l'autre tout basculait. Si j'avais une seule chose à lui souhaiter, ce serait d'avoir le courage de la récupérer. Je crois bien qu'il gagnerait mon respect éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

A soldier on my own, I don't know the way...

Age du perso : 31
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : responsable des jardins de Grayson
Nombre de messages : 936

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Aidan, Kathleen & Nathaniel
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Lun 30 Aoû 2010, 15:24

    Prenant sur lui pour ne pas s’emporter face aux remarques désobligeants de son cadet, Aahron l’écouta poursuivre d’une voix morne, le regard soudain plus inquiet. Son frère savait parfaitement ce qu’Isaac pouvait ressentir en ce moment, du moins, il l’imaginait facilement pour être passé par là avec la grossesse de Trisha. Mais en plus d’être certainement paniqué à l’idée d’être papa, son interlocuteur devait gérer le décès de ses deux parents, sa mise à pied récente, la menace qui planait en permanence sur eux et les caprices de diva de leur petit frère. Le seul à ne pas faire chier, c’était Samuel… un comble pour le barman qui avait toujours été le mouton noir de la famille Donnelly.

    « Non c’est certain » acquiesça-t-il simplement suite au trait d’humour grinçant d’Isaac

    Il aurait voulu pouvoir lui donner les clés, la solution à son problème et à tous leurs problèmes d’ailleurs. Après tout, n’était-ce pas son rôle de grand frère ? Conseiller les plus jeunes, leur servir de guide spirituel, de modèle… Tout ce qu’il faisait, c’était aboyer sur leurs voisins, donner des leçons et torturer Trisha (en se torturant lui-même par la même occasion). Margaret aurait su quoi dire, c’était évident. Mais il ne lui arrivait pas à la cheville et se constat l’agaçait autant qu’il le chagrinait.
    Et son humeur s’assombrit encore lorsqu’Isaac évoqua le séjour express de son ex-femme. Il sentit ses joues s’empourprer immédiatement en repensant au baiser qu’ils avaient échangé quelques semaines plus tôt. Ils avaient évidemment évité le sujet lorsqu’ils s’étaient joints par téléphone par la suite et Petey avait été une diversion excellente. Si Aahron ne voulait pas ressasser ces évènements avec Trisha, il voulait encore moins s’épancher à ce sujet sur celle d’Isaac ! Pour qu’il se fiche de lui ou joue les moralisateur à cause du nouveau mari parfait en tout point de l’avocate qui allait souffrir s’il venait à l’apprendre.
    Comme à son habitude donc, Aahron se renferma dans sa bulle, les mâchoires crispées par la frustration, écarlate jusqu’aux oreilles…


    « Ouais, j’ai d’la chance » trancha-t-il simplement en détournant le regard

    Il ne s’était rien passé de vraiment sérieux après tout, pas besoin d’en faire toute une histoire ! …Enfin les propos qu’elle avait tenus n’étaient pas si anodins que ça mais d’un autre côté, elle était mariée et lui à Grayson ! Le temps qu’il revienne à Cleveland, elle aurait eu le temps de mettre un deuxième gosse en route avec l’autre connard prétentieux ! Qui ne l’était pas vraiment.

    « Il s’est rien passé d’important » craqua-t-il sous la pression (et le regard insistant de son interlocuteur qu’il avait tenté de fuir) « On s’est juste… enfin on a beaucoup parlé. De choses de grandes personnes qui ne regardent que nous » ajouta-t-il, espérant vivement que son sourire ne sonne pas trop faux…mais il doutait sérieusement « Bon, on reparlera de tout ça demain. C’est Aidan que l’on veut tenir à l’écart, pas Samuel. Je suis certain qu’il aura quelques bonnes idées… Je ne sais pas ce que tu en penses mais ces derniers temps, je trouve qu’il a changé. Je n’aurai pas pensé dire ça un jour mais depuis qu’on est à Grayson, j’ai l’impression qu’on peut presque compter sur lui » lâcha-t-il, pensif l'espace d'un instant « Bref, tu ferais mieux de retourner dans les bras de ta belle avant qu'elle ne s'inquiète et ne m'accuse de quoi que ce soit ! D'aileurs, j'espère qu'il te reste assez de couilles pour lui mentir et revenir avec des croissants... »



HJ : bon alors ça se passe du tout comme j'avais pensé lol j'voulais qu'il lui avoue l'autre fois en découvrant ton poste et je suis partie sur complètement autre chose XD J'espère que ça te va. je pense qu'on peut conclure. Je vais plus avoir le net dans peu de temps et m'y remettre sera surement compliqué (déjà que c'était pas gagné aujourd'hui....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 27
Logement : 08, East Jefferson Street
Emploi : urgentiste (suspendu)
Nombre de messages : 595

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I wanna know everything
Autres comptes: Samuel Donnelly, Dakota Sallander
MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   Mar 21 Sep 2010, 20:14

    Je secouais discrètement la tête de gauche à droite, me retenant de ne pas soupirer trop bruyamment lorsqu'il me rembarra. On ne changerait plus Aahron, il avait l'âme d'un solitaire et le resterait. Pourtant, ce n'était pas comme si ses propres frères lui tournaient le dos. Si la conversation avait été détournée sur ce si particulier sujet, c'était dans l'espoir qu'il se livre un peu à moi, qu'il parte avec la conscience un peu plus tranquille. Il n'y avait pas à dire, ça le rongeait jusqu'au bout des ongles, ça se voyait. Je n'insistai pas cependant, il parlerait peut-être à Samuel, puisque celui-ci était le plus à même de se désintéresser de l'affaire. Peut-être à David, parfois c'était plus facile de se confier à un étranger. Je doutais néanmoins de cette dernière solution, David était une connaissance amicale, mais ça n'en restait pas moins un habitant de Grayson, Aahron ne parlerait jamais de ses problèmes à qui que ce soit dans ce village.

    Sur le départ, Aahron se redressa, s'épanchant sur la surprenante évolution de notre cadet. Sam' avait surpris tout le monde, c'était certain. Le voyage avait plutôt l'air d'être désavantageux jusque là, pourtant. Il avait causé plus de souffrances, que de bonnes choses. Sauf pour Sam'. Le jeune homme qu'il était, semblait en pleine prise de conscience, d'évolution dans sa façon de voir la vie. Il essayait des approches pacifiques, paraissait plus intrigué par ce qui se passait ici, et s'occupait davantage de sa famille. Un revirement pour le moins inattendu de sa part. Je ne le croyais sincèrement pas capable de tant d'altruisme. Et même si les félicitations étaient de mise, je ne pouvais m'empêcher d'être pessimiste et de penser que ça n'allait pas durer.


    « Ouais, enfin, jusqu'à quand... Je veux pas être rabat-joie, et j'suis fier de lui, mais on connait tous Sam'. La minute où il aura l'occasion de s'attirer des ennuis, il foncera tête baissée. » l'avertis-je tout de même. « J'espère que ça va durer, mais pour l'instant, je suis prêt à croire seulement ce dont je suis témoin. » nuançai-je. « Enfin, je suis d'accord de l'inclure pour cette histoire, il aura sûrement de bonnes idées comme tu dis. » le rassurai-je.

    Je sortis quelques billets de ma poche et les laissai sur la table tout en me levant. Aahron m'imita, tandis qu'il plaisanta sur mon potentiel dégonflement en face d'Allie sur la raison de ma si longue absence. Je posai une main sur son épaule, en riant légèrement, l'entraînant vers le bord de la route où nous nous séparerions.


    « T'en fais pas pour ça. J'suis le roi des menteurs. » ironisai-je. « Bon, à demain ! »

    Je le saluai d'une signe de main et m'éloignai à reculons quelques mètres, avant de me retourner et de presser le pas vers la boulangerie la plus proche. J'achetai quelques croissants et autres gourmandises appétissantes, puis regagna la chambre d'hôtel que je partageais avec ma chère et tendre. Elle s'était réveillée pendant mon absence, et avant qu'elle ne puisse poser la moindre question, je brandis mon trophée en l'agitant, un sourire implacable collée sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 

03.1. Take the silver revolver, brother, and pull the trigger [Aahron & Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: LES VILLES ALENTOURS :: EDGERTON-
Sauter vers: