AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Dim 28 Fév 2010, 02:18

      « Vas-y, je vois bien que tu as besoin de sentir le soleil sur ta peau. »


    Colleen se tourna vers sa mère, occupée à lécher un timbre au gout immonde.

      « Il pleut maman… »


      « Pas si tu penses le contraire, ton esprit peut tout dicter autour de toi. »


    La jeune femme posa ses mains sur ses oreilles et sortit sans écouter un mot de plus.

      « Je suis partie, merci Mademoiselle Jefferson ! »


    Une fois dehors, elle nota que oui, il pleuvait réellement des cordes, jetant un œil dans la rue, Colleen nota qu’il n’y avait pas un chat dehors, même pas le fantôme de celui de la vieille Pietsky. Sacrée folle celle la, mais elle était gentille dans le fond, elle était bien seule sans aucune famille. Colleen haussa les épaules et passa ses bras autour d’elle, comme pour tenter de se préserver de la pluie, une veste aurait été utile mais c’était tellement plus sexy de sortir en jupe longue de toutes les couleurs, débardeur noir sous la pluie ! La pneumonie est sexy ! Oui je vous le dis !

    Jefferson junior quitta Adam Street et tourna pour s’engouffrer dans East Jefferson street, prête à rentrer chez elle, peut-être même que Grif serait rentré. Mon œil, ile ne rentrait plus les midis depuis plusieurs semaines déjà. La demoiselle secoua ses longs cheveux châtains déjà trempés et s’engouffra dans le premier bâtiment qu’elle passait.

      « Yo sista ! »


    La porte se referma avec un léger son de cloche et Colleen avança en mimant une danse indienne, main sur la bouche, vers le comptoir où Charlie semblait mourir d’ennui.

      « Quoi de neuf épicière de mon cœur ? As-tu reçu de nouvelles tomates ? Changé la marque des chips ? Dis moi tout, je meure d’envie de savoir les dessous incroyables de l’épicerie de Grayson. »


    Colleen se pencha en avant sur le comptoir et ne bougea plus pendant quelques secondes, feignant d’être morte.

      « Jme suis intoxiquée avec la colle des timbres… quoi de beau ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Dim 28 Fév 2010, 04:42

    Depuis plus de dix minutes maintenant, Charlie observait une énorme mouche gambader sur l’un des carreaux de la façade. Elle la suivait des yeux sans vraiment la voir, mais sans vraiment penser à quelque chose d’autre non plus.
    Il était midi à peine, dehors, une averse d’été détrempait les trottoirs de Grayson. Pourtant, il faisait lourd. Lourd et silencieux. Le temps semblait s’embourber dans toute cette inertie insupportable et avancer au ralentit.
    Dans ces cas là le processus était toujours le même.
    Elle avait commencé par se lasser des chansons stockée sur son mp3, et généralement, ce n’était pas bon signe. D’ordinaire elle ne se lassait jamais, mais le jamais n’existait pas, ce n’était qu’une figure de style. Alors parfois, ça arrivait tout de même.
    Elle qui pouvait écouter le même CD des Beatles en boucle durant une journée entière ne supportait soudainement plus d’en entendre une seule trois fois de suite.
    Et lorsqu’elle ôtait ses écouteurs, le drame arrivait : Ses oreilles rencontraient le silence.
    Au bout de dix minutes à peine, elle atteignait le stade de mort cérébrale.
    Plus aucune pensée vraiment construite, juste… l’attente.
    L’attente qu’il se passe enfin quelque chose.

    Et c’est ce qui arriva. Comme quoi, tout n’était pas encore perdu pour elle.
    D’un œil torve, elle décrocha ses yeux chocolat de la mouche qui continuait de se promener indifféremment. A la place, elle les posa sur Colleen qui, comme souvent, venait de faire une entrée aussi impromptue qu’original.
    Original dans son principe, mais plus vraiment pour Charlie, elle connaissait toutes les danse de Colleen par cœur, pour la simple et bonne raison qu’elles les avaient inventées ensemble.

    Lorsque son ami se laissa choir sur son comptoir, Charlie posa un regard circonspect sur la chevelure ondulée de Colleen qui détrempait la surface boisée.
    Elle releva ses yeux pour croiser le regard de la jeune femme qui l’observait en retour.

      « Désolée, j’peux pas t’aider avec ton empoissonnement. Je suis déjà morte. J’ai laissé tombé le combat Colleen, va falloir que tu continue sans moi » articula Charlie, empruntant le ton d’une mourante.


    Puis elle laissa glisser sa joue le long de la main où elle était appuyée pour laisser lourdement retomber sa tête sur le comptoir.

      « Dis-leur que je suis morte avec honneur… où non, dis-leur que je suis morte en sauvant deux enfants qui avaient la leucémie et qui étaient orphelins et qui étaient pauvre et que je leur ait donné l’argent de la caisse… et à par ça, rien de beau… mais je crois que j’ai un méga ticket avec cette mouche sur la fenêtre… et toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Dim 28 Fév 2010, 15:19

    Colleen se tourna en direction de la fenêtre et observa l’énorme mouche voleter comme elle pouvait et retaper pour la énième fois dans la vitre.

      « Hum sexy la mouche, tu devrais tenter, bon après elle est un peu petite donc si vous commencer à sortir ensemble ça peut devenir un problème mais, je dis bien mais, vous prenez de l’avance en voyant un psychologue pour couple, y’a de l’espoir. »


    La demoiselle se redressa alors du comptoir et s’ébroua comme un petit chien face à son amie.

      « J’ai faim, je meure de faim, je veux des cerveaux. T’as quoi de neuf au rayon bio ? »

    Enfin si on pouvait appeler ça bio… Doris et Colleen avait lancé une pétition dans le village pour que la gérante de l’épicerie s’ouvre au monde parfait de la nourriture biologique. Après avoir harcelé tout le monde pendant trois semaines, elles avaient réussi à réunir une trentaine de signature (conséquent pour Grayson). Miss Pryde dû donc se plier à l’envie de ses concitoyens, et trois produits bios vinrent donc s’installer sur les étagères du petit drugstore.

      « Sinon pour ma vie super intéressante, on a eu Pietsky ce matin comme d’hab et ensuite… hum laisse moi réfléchir… ah ouiiii, on a eu personne, c’était complètement dingue ! En plus on a aucun colis en stock que j’aurai pu ouvrir et voir ce qu’il y avait dedans. On devrait partir loin et créer notre propre secte avec double gourous donc deux fois plus d’argent. »


    Elle éleva ses bras vers les cieux impénétrables et s’apprêtait à inventer une chanson quand un crac sonore sortit de son dos..

      « Aie merde, jme suis brisée une vertèbre en voulant lever mes bras, jsuis un vrai mollusque. »


    Colleen s’avança en boitant vers Charlie et lui prit sa chaise.

      "Si j'achète des dvds de yoga sur le net, on partage les frais et on fait ça à deux ? On deviendra des yogi en moins de deux mois, on a l'esprit à ça !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Dim 28 Fév 2010, 20:49

    A son tour, Charlie se redressa et reprit appuis sur ses coudes, son menton dans ses paumes. Elle leva les yeux au ciel et émit le son d’un dérapage de pneu.

      « Dois-je vous rappeler jeune fille que notre liste des choses à faire à deux ne fait que s’allonger depuis environs deux décennies mais que nous n’avons encore jamais rien mit à exécution ! Par exemple : Le voyage au Grand Canyon, les cours de Karaté, les cours de cuisines, le snowboard, le concours de flanc, la chanson qu’on devait écrire pour ta mère ! On était sensée prendre possession du monde aussi. Alors arrête de lancer des idées aussi saugrenues, tu sais très bien qu’en tant que futures dictatrices, on n’aura pas le temps de devenir deux Yogis… quoi qu’une dictature ça doit être bien plus cool quand les dictatrices sont zen »


    La jeune femme se redressa enfin complètement, quittant sa position de larve. Elle quitta son tabouret pour faire deux pas sur la gauche et ainsi se saisir de deux barres de céréales sur l’étalage près de la caisse. Elle se retourna et jeta l’une d’elle à son amie qui l’attrapa au vol.
    Charlie ouvrit vivement la sienne et croqua à pleine dent avant de venir se rassoir lourdement.

      « Comment ça se fait que tu traine comme une jeune rebelle dans les rues de Chicago ? Sous la pluie en plus. Tu me diras si j’avais l’occas’ de sortir je sauterai sur l’occasion. Je n’ai pas eu un chat moi non plus… et en parlant de chat, moi aussi j’ai eu droit à la vieille Pietsky. Elle en a prit une dizaine aujourd’hui ! » affirma-t-elle avec des yeux ronds en parlant des boîtes de pâté pour chat que s’évertuait à acheter la vieille femme « Même ma grand-mère est pas aussi paumé. Des fois j’me dis qu’elle sait très bien qu’elle à pas de chat mais qu’elle les achète quand même pour nourrir ses quatorse esclave sexuels et à peine majeur qu’elle cache dans sa cave ! »


    Sur ses mots, Charlie se laissa secouer d’un violant frisson, accompagné d’un bruit de dégoût qu’elle étouffa avec une nouvelle bouchée de barre céréale.
    Critiquer Pietsky, ça n’était pas de la médisance, c’était un sport, voir, de l’art. Et c’était bien connu, Charlie et Colleen étaient deux artistes de talents…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Lun 01 Mar 2010, 02:00

      « T’es qu’une catin sans cœur ! La pauvre Pietsky c’est une vielle paumée, elle peut pas être lucide, elle changerait quand même de vêtements sinon… quand tu sens mauvais, toi aussi tu le sens donc voila ! Elle est folle. Je pense qu’on devrait lui acheter un chat. »

    Colleen se figea quand les mots « esclaves sexuels » et « Pietsky » résonnèrent à ses oreilles, elle fit mine de vomir.

      « Le pire c’est que genre 60% des vieux de cet âge fornique encore… mais pas avec des jeunes quoi ! Tu me dégoûtes fille de Satan ! »


    Elle feint un malaise et grimaça de douleur, c’est vrai qu’elle venait de se briser une vertèbre quelques secondes plus tôt. Elle croqua à pleine dents dans sa barre de céréales et soupira.

      « Ma mère adorée m’a laissé prendre l’air car d’après elle « je manque de soleil ». Cette journée est pourrie, on a personne. Je déteste cette pluie. Enfin j’adore la pluie mais là, c’est pas le cas. Ça fait fuir les clients, personne n’est venu prendre son courrier, c’est dingue. Me dit pas que y’a une nouvelle attaque terroriste et qu’ils sont tous devant la tv… »


    La jeune postière se redressa et extirpa son téléphone portable de sa poche pour pianoter un texto à la mère supérieure qu’elle restait avec Charlie.

      « Alors ces Donnelly, jt’ai vu repartir avec un des blonds… raconte moi tout. Jte connais, t’as fait le coup du tatouage ? »


    Elle lui fit un clin d’œil et disparut dans un rayon.

      « Tu penses que tu pourrais m’avoir des steak de soja ? Du bio hein… Jsuis sûre que tu peux faire capituler ta boss. Donc… Donnelly, j’attends…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Mar 02 Mar 2010, 02:28

    Charlie s’était fortement douté que la discussion basculerait vers ce genre de sujet. Elle avait évité la chose aussi longtemps qu’elle le pouvait, c'est-à-dire une poignée de minutes à peine puisqu’il s’agissait de Colleen et qu’elle ne pourrait rien lui cacher très longtemps vu le nombre d’heures qu’elles passaient ensemble.
    Ce n’était pas qu’elle n’avait pas envie d’en parler, c’était plutôt qu’elle avait peur de la réponse que son amie allait lui fournir.
    La vérité c’est que depuis la séance de cinéma, elle n’avait plus eu de nouvelles de Samuel. Elle avait peur que Colleen ne lui réplique qu’elle avait été naïve et idiote et qu’il ne la recontacterait plus jamais.
    Elle ne tenait pas à ce que Colleen lui confirme ce qu’elle craignait depuis le week end dernier.

    Levant les yeux au ciel, elle laissa échapper un long soupir ou se mêlait un grognement mécontent.
    La jeune femme fit le tour de sa caisse d’un pas traînant, comme un esclave noir qui se dirige vers le bagne. Une fois de l’autre côté, elle se hissa sur la surface boisée pour s’y assoir. Elle posa ensuite son regard morne sur l’entrée du rayon où avait disparu son amie.

      « Y’a rien de spécial à raconter. En gros, il est arrivé à peine dix minutes après que tu m’ais odieusement laissé tomber pour aller t’occuper du bar, on à discuter, le film à commencé, je trouvais ça naze, on est partit, il a voulu qu’on aille chez lui, et j’ai bien entendu refusé vu que cette foutu maison est hantée, mais ça je lui ait pas dit pour pas qu’il me prenne pour une cinglée, on est allé chez moi, j’ai préparé deux irish coffees qu’on à même pas eut le temps de boire, parce que oui, espèce de sale petite garce vicieuse, j’ai subtilement aborder le sujet des tatouages et qu’en bonhomme qui se respecte, il à réagit au quart de tour, tellement vite qu’approximativement quinze minutes après le début de la conversation on était à poile dans mon lit. Et pendant ce temps sa maison se faisait saccager par un pauvre type, alors vers trois heures du matin quand il à enfin écouté les messages vocaux de ses frères, il s’est tiré, et depuis, aucuns signes de vie… »


    Pour conclure, elle enfourna ce qui restait de sa barre de céréale toute entière et haussa une épaule.

      « Classique… » articula-t-elle, la bouche pleine « m’enfin je me dis qu’avec cette connerie d’histoire de tag dans la maison, il ne doit pas être totalement d’humeur à s’envoyer en l’air avec une autochtone » elle poussa un nouveau soupir « Alors ? … votre verdict docteur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Mer 03 Mar 2010, 00:42

      « Oh ! »


    Colleen passa sa tête à l’extrémité du rayon pour fixer son amie.

      « Je suis sûre qu’il est occupé à monter un plan avec sa famille pour trouver le coupable et qu’il t’a zappé momentanément. Mais vu que t’es un super coup, il va revenir bientôt... donne lui un peu de temps. »


    Elle n’en revenait pas, ce crétin ne l’avait pas encore rappelé ? Si elle le connaissait, Colleen lui aurait mit une bonne raclée, on ne faisait pas un coup pareil à sa meilleure amie.

      « T’inquiètes pas petite fille, il va rappeler… Bon ok, je dois te demander. C’était comment ?”


    Déposant sur le comptoir presque tous les légumes qu’elle avait pu trouver, Colleen fit un sourire suggestif à sa comparse tout en se déhanchant sensuellement.

      « Ne me cache rien, je veux des détails. »


    Charlie ne souriait toujours pas, apparemment vraiment blessée par ce crétin de blond de Donnelly. OK, un taré avait tagué leur maison mais on rappelait Charlie ! Les mecs rappelaient toujours Charlie. Ils en étaient dingues… Colleen le savait, elle l’avait vu des tas de fois. Pas qu’elle ne plaise pas aux garçons, elle était plutôt mignonne et spéciale dans son genre, mais Charlie avait ce petit côté rebelle qu’elle n’avait pas. On la prenait la plupart du temps pour une illuminée bohémienne.

    Enfin, elle ne se posait plus de questions ou presque, elle était fiancée à un mec dont elle était raide dingue, il supportait sa personnalité bizarre et pouvait se montrer lui-même plutôt étonnant. Elle s’était réconciliée avec sa meilleure amie, sa mère allait bien… pourquoi se miner le moral ?

      « Si tu veux je te fais la danse de Baloo… je sais que tu l’adores… « Il en faut peu pour être heureux… », fais moi un sourire et envoie lui un texto, ou invite le quelque part… »

    Elle attrapa une mèche folle de Charlie entre ses doigts et lui remit derrière son oreille percée.

      « Tu veux que je passe à la maison ce soir ? Ou tu veux manger avec maman et moi ? Et j’attends toujours les détails… et je peux lui péter la gueule si tu veux même. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Mer 03 Mar 2010, 03:32

    Charlie fit le tri dans les questions trop nombreuses de sa meilleure amie. La connaissant, elle savait faire aujourd’hui la différence entre les vrais questions et celles qui sortaient toutes seules de la bouche de Colleen. Elle était comme ça, le débit avant tout, et c’était pour cela que leurs conversations allait dans tous les sens. Charlie était doté du même pouvoir. Celui de parler plus vite que son ombre, sans réfléchir, sans penser. Pas étonnant donc qu’elles se soient si vite entendues.
    Elles étaient différentes sur bien des points, mais là dedans, elles étaient deux professionnelles qui parlaient la même langue.

      « Th ! Rah j’veux PAS lui envoyer un texto, même pas une lettre, pas un mot, rien du tout ! C’est toujours moi qui ais fais le premier pas jusque là, il peut se bouger lui aussi. A MOINS, bien entendu, que ça ne soit encore l’un de ces enfoirés sur les quels je tombe tout le temps ! »


    Elle jeta un bref regard à sa meilleure amie. Tous, sauf Grifith bien sûr. Mais Colleen savait qu’elle ne le mettait pas dans le lot, du moins elle l’espérait.

      « Bref… c’est lui qui doit m’appeler je n’en démordrai pas ! C’est pas juste merde ! » s’indigna encore la jeune caissière en frappant du plats de ses mains sur le comptoir ou elle était assise.


    Elle poussa un lourd soupir, puis releva ses yeux sombres vers Colleen et se permis enfin un demi sourire tout à fait coquin.

      « Et maintenant que j’ai craché toute ma haine envers la gente masculine je peux passer a la partie intéressante et t’expliquer à quel point il est sexy !! » grogna-t-elle dans un gloussement « Lui aussi il à un tatouage, j’avais envie d’le manger comme un gros gâteau. Et des épaules super musclées avec ça. Puis j’ai l’impression qu’il est un peu macho sur les bords, mais juste bien. C’est pour ça qu’il est OBLIGEE de me rappeler tu comprends ? Il est trop sexy pour que ça soit moi qui le rappel parce que alors il saurait à quel point j’le trouve sexy et à quel point je suis une pauvre fille célibataire et en manque de sexe et tu sais aussi bien que moi que ce genre de fille, on les sautes et on ne les rappelle pas, et ça ne peut pas arriver parce qu’il est trop sexy pour ne pas me rappeler ! Tu comprends mon désarroi ?? Et puis je viendrai manger à la maison, comme ça tu pourras me surveiller et m’empêcher de garder mon nez coller au téléphone en priant pour qu’il m’envoi un message… » termina-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Ven 05 Mar 2010, 00:56

      « Hum trop sexy… »

    Colleen se surprit à se mordre la lèvre inférieure, elle avait besoin de sexe elle aussi. Si elle s’écoutait, elle se rendrait illico au bureau du shérif et passerait une petite demi heure dans le bureau de son adjoint.

      « Il va te rappeler baby, je te le dis ! Je l’appelle même moi si tu veux. »


    Elle fixa sa meilleure amie un long moment, elle semblait dans le désarroi le plus total, saloperie de mec à deux balles !

      « Donc c’est un macho tatoué qui est génial au pieu… tu parles que tu sois dingue, moi aussi j’en serai dingue. »


    D’ailleurs elle en était dingue, Grif aussi était un peu macho sur les bords, elle adorait ça d’ailleurs. Les mecs tout mignons trognons n’étant pas vraiment son truc .

      « Tu sais quoi, je vais t’acheter un vibromasseur ! Pas de refus ou rien, j’insiste ma belle ! Comme ça, quand tu as un mec un peu long à la détente, et bien tu te fais plaisir, et ça c’est nickel ! »


    Colleen attrapa une carotte de son gros tas de légumes et croqua dedans à pleine dents.

      « Sérieux, parlons peu, parlons bien. »


    Elle pointa sa carotte mâchonnée sur sa comparse.

      « Si d’ici demain soir il t’a pas rappelé, tu l’appelles pour prendre des nouvelles. Jure moi que tu le fais ! »


    Gros yeux elle fit à Charlie.

      « Jure le moi sur le dieu Kurt Cobain ! Je veux l’entendre jeune fille ! SI demain il t’envoie bouler, alors tu seras sûre de ce qu’il attendait de toi… en gros, te sauter. Et si il veut te revoir alors ce sera tout benef’ et vous vous marierez tout nu un soir d’été dans un champ de fleurs violettes et roses et je serai ton témoin devant Mère Nature et ensuite on fumera le calumet de la paix… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Ven 05 Mar 2010, 19:30

    Charlie observa sa meilleure amie durant une bonne minute, partagée entre l’envie de rire et celle de l’étrangler, mais en riant aussi, et peut-être, de l’étrangler sans rire du tout. C’était l’effet Colleen.
    Pour finir, elle n’opta pour aucune de ces trois alternatives et improvisa.
    D’un geste vif de la main elle chassa les dernières paroles de son amie comme on chasse un moustique qui vient voleter désagréablement devant votre visage.


      « Rah arrête de me mettre de sales idées en tête ! Pourquoi tu me parle de mariage tout nu alors que visiblement il ne veut pas me rappeler et qu’il est trop paresseux pour parcourir 50 mètres de trottoir, passer la grille, traverser mon allée et frapper à ma porte !! J’comprends pas ce qui le retient pourtant ! Il n’a même pas rencontré grand-mère ! Elle n’a même pas encore eu l’occasion de lui déblatéré des choses bizarres pour me faire avoir l’air encore plus bizarre » grimaça-t-elle, profondément agacée rien que par l’idée que Samuel rencontre sa sénile de grand-mère Louise avec qui elle partageait son logis.


    C’est vrai quoi ! Elle se faisait déjà bien assez de film comme ça sans avoir besoin de l’aide de qui que ce soit ! Si en plus Colleen en rajoutait une couche en la faisant baver devant l’image d’eux deux mariés ensemble, elle allait finir par exploser !

    La mine boudeuse, elle sauta à bas de son comptoir où elle était perchée et retourna derrière celui-ci.

      « En plus, tu devineras jamais le culot qu’a eut son petit frère l’autre jour, le jour juste après la séance démoniaque où leur maison hantée s’est fait ravagée ! Il s’est ramené ici avec le gamin de son frère, un petit gosse tout blond, apparemment il vient rendre visite à son père qui je pense est le plus vieux… Aahron » elle grimaça, combien ils étaient dans cette foutue famille bon Dieu ?!


      « BREF ! Aidan, le plus jeune, s’est ramené ici et il m’a ACCUSEE ! Enfin non pas vraiment accusée, mais il m’a demandé à MOI si j’avais été ruiné sa maison. Tu te rends compte de ce type ?! Alors que j’ai refusé d’y entrer avec Samuel !! Et alors que j’étais avec Sam toute la foutue soirée ! Il me demande ça à MOI qui suis toujours gentille avec eux et… je commence à me demander si c’est pas lier. P’tètre que Aidan à mit de sales idées dans la tête de Sam et que maintenant il pense que je suis Cruella d’enfer, une sorte de nympho tarée et sorcière qui sort avec un type, se dédouble et baise d’un côté pour saccager sa maison de l’autre ! Bande d’enfoiré de citadins ! » grogna Charlie, les dents serrées par la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Lun 08 Mar 2010, 00:24

Colleen souffla fortement devant le manque de positive attitude de la caissière. Elle ne comprenait décidément jamais rien. Et elle commençait à parler beaucoup… beaucoup, longtemps de ce petit Samuel… OH MY GOD, elle allait tomber amoureuse, c’était complètement inévitable. Quand Charlie parle d’un mec plus de cinq secondes d’affilée alors cela veut tout dire. Ca avait été pareil avec Grif… enfin bref. Si ce Sam n’était pas à la hauteur, elle, Colleen Patricia Jefferson allait lui dire quelques petits mots.

    « Ecoute moi mon petit crouton de pain rassis que j’adore, ce Sam il est clair que tu l’aimes bien beaucoup alors je ne vois pas pourquoi tu ne fonces pas dans le tas comme tu as habitude de faire ! Quand un mec te plait, tu vas lui demander son numéro et c’est dans la poche. »


La demoiselle attendit que Charlie reprenne son poste derrière la caisse pour poser son royal derrière sur le comptoir.

    « Concernant le ptit frère, ça explique peut-être pourquoi Sam te rappelle pas. S’il a mit dans la tête à sa famille que tu y es pour quelque chose, ben ça aide pas. Tu devrais sérieusement appeler Sam et lui demander un rencart, au moins pour s’expliquer. Parce que si tu tiens à ce type comme je pense que tu y tiens… tente de pas passer à côté chérie. »


Colleen sourit en direction de son amie et se retint de lui faire un gros câlin…. Elles n’avaient plus quinze ans mais bon.

    « Tu penses pas que j’ai raison pour une fois ? Pourquoi tu ferais la rebelle en faisant la forte tête s’il te plaît tant… passe pas à côté ma chérie, je te le dis… si tu veux je peux faire l’entremetteuse aussi. Genre j’appelle chez eux pour un problème avec un colis et je demande Sam, et jte préviens et hop tu débarques et voilaaaaaaaaaaaaa ! »


Elle fit un clin d’œil à son amie.

    « Je suis une fine stratège. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : Jefferson Street
Emploi : Caissière à l'épicerie
Nombre de messages : 538

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I don't wanna know
Autres comptes: Logan, William, Casey
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Lun 08 Mar 2010, 15:18

    A dire vrai, Charlie était tentée par la proposition alléchante de sa meilleure amie. La laisser appeler le jeune homme pour qu’il découvre que le colis en question n’était autre qu’elle et ainsi pouvoir prétendre qu’elle n’y était pour rien et que Colleen avait tout organisé. Elle aurait gardé sa fierté, n’aurait pas été celle qui appelait en premier, sans pour autant devoir attendre qu’il le fasse. Sans compter qu’il ne le ferait peut-être pas ! Là était le danger.

    M’enfin ce n’était pas très vrai car pour garder sa fierté, le mieux aurait été que Colleen appelle pour un Colis qui existait bel et bien. Dans la situation présente, le colis était une excuse et donc, dans ce cas, Samuel allait savoir qu’elle était à l’origine de l’appelle, Samuel n'était pas complètement crétin, pas du tout même, et il allait surtout savoir qu’elle était trop couillonne pour simplement l’appeler et qu’à la place elle se servait du bureau de post comme QG des rencontres faussement hasardeuses.
    C’était naze et donc l’idée devint subitement bien moins séduisante. De toute façon elle ne devait pas se laisser avoir par le démon de la facilité. Elle devait faire les choses comme une grande personne car c’est ce qu’elle était sensée être depuis bientôt une décennie maintenant.
    Elle n’avait plus 12 ans et elle ne pouvait pas laisser Colleen se mêler de cette histoire. Si elle voulait voir Samuel elle allait devoir se charger de tout ça toute seule comme une grande fille et arrêter d’espérer que les autres lui mâchent le travail.

    Forte de cette très honnête résolution, Charlie abattis son poing sur le comptoir, puis enchaîna par un gros soupir.

      « Non. Non je vais le faire c’est bon. Je vais appeler ce… ce blond ! Et je vais lui dire de me retrouver… quelque part, un terrain neutre, je ne sais pas encore où. Parce que je refuse toujours d’entrer dans sa baraque et que si je l’invite dans la mienne ça va faire ‘fille en manque qui invite son nouveau voisin juste pour une nouvelle partie de jambe en l’air’ et pas assez ‘fille en manque qui invite son nouveau voisin pour une discussion très sérieuse,… et une partie de jambe en l’air suivant l’issue de la précitée conversation’, tu me suis ? Non je veux qu’il comprenne qu’il à pas tous les droits ! On n’est pas au moyen âge nom de Dieu, les mâles dominants c’est dépassé… enfin c’est mignon quand même » sourit-elle, un brin rêveuse l’espace d’une seconde seulement avant de reprendre tout son sérieux « Enfin tu vois ce que je veux dire ? Il doit directement comprendre que c’est pour discuter. Comme ça s’il se défile pour une discussion je saurai !! » s’exclama Charlie en levant un index intransigeant devant le nez de Colleen « Je saurai !! Je saurai que c’est juste la partie ‘jambes en l’air’ qui l’attire et que je dois tirer la chasse de mon cœur ! »


    Convainque elle-même par son propre discours, la caissière prit une profonde inspiration, poitrine bombée, tête haute. Elle hocha une unique fois de la tête, puis tourna de nouveau son regard vers la petite factrice.

      « Bien ! Je propose… qu’après ce débat ô combien libérateur, nous allions nous sustenter ma chère »


    Elle leva le nez vers la vieille horloge qui tic taquait au mur.

      « Il n’est absolument pas encore l’heure pour moi, j’suis sensée bosser pendant encore trente minutes, mais mon don de vision me dit que personne n’a prévu d’acheter quoi que ce soit pour les prochaines trente minutes et que donc, je peux m’éclipser sans problèmes ! T’en pense quoi ? » interrogea Charlie en pointant un micro imaginaire vers la bouche de Colleen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du perso : 26
Logement : East Jefferson Street
Emploi : Postière
Nombre de messages : 353

ABOUT YOU.
What's going on here ? : It's not my burden
Autres comptes: Allie Newton
MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   Sam 13 Mar 2010, 21:24

      "Yeah baby ! Tu l'appelles, y'a que ça de vrai !"


    Et ce mec avait intérêt à répondre à la positive parce que cette fois-ci sa meilleure amie avait vraiment l'air de se triturer le cerveau pour lui. Et cela signifiait qu'elle allait probablement tomber amoureuse d'ici peu. Charlie était comme ça, parfois il lui fallait un temps fou pour tomber amoureuse, d'autres fois pas du tout mais bon... là tout semblait aller très vite.

      "Tu serais pas en train de tomber amoureuse par hasard ?"


    Colleen prononça cette phrase entre deux machonnages de carottes et fixa le plafond pour éviter le regard colérique de son amie. Ok, Charlie allait tomber amoureuse de son étalon blond, c'était clair et net.

      "Oki, me regarde pas comme ça mademoiselle l'épicière, pour le moment c'est juste un gros connard qui ne te rappelle pas, je sais. Mais bon, à la seconde où tu as une réponse, je veux un texto immédiat, t'as pas intérêt à zapper ça ma fille je te dis !"


    Elle croqua de nouveau dans sa carotte crue en fixant la demoiselle qui lui proposa d'aller manger un bout même si elle bossait... wahoo, si miss Pryde apprenait ça, elle aurait des ennuis, c'était clair et net.
    Elle attrapa le poignet de sa meilleure amie et s'en servit comme d'un micro.

      "Mesdames et messieurs bonjour, Madame Irma Jefferson vous annonce que le calme plat va s'abattre sur l'épicerie à partir de maintenant jusqu'à dans deux heures environ. Charlie Doyle a donc le droit de sortir manger un bout et accessoirement de passer quelques heures en compagnie de la fille la plus cool de Grayson, c'est à dire moi !"


    Elle baissa d'un ton et reprit.

      "Jte paye ce soir je te promets...."


    Un sourire plus qu'étincelant illumina son joli visage alors que Miss Jefferson attrapait un gros sac en papier derrière le comptoir pour y mettre ses achats. Charlie se contenta de rire en secouant la tête et elles sortirent toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. The stamp and the chips [Colleen & Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: EAST JEFFERSON STREET :: épicerie Pryde-
Sauter vers: