AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ROAD TO SALVATION FERME SES PORTES APRES TROIS ANS D'AVENTURE ! N'oubliez pas de vous joindre à nous pour l'après-midi chatbox dimanche 18 novembre à partir de 13h ! svp et d'y laisser un commentaire de préférence.

Partagez | 
 

 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joshua F

Invité

MessageSujet: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Mer 10 Fév 2010, 14:16

Joshua Ferguson


Joshua était sorti de chez lui. Joshua avait quitté sa ferme. Un jour à marquer dans les annales. Non seulement l'asocial à tendances psychotiques avait ouvert la porte de chez lui, mais en plus, il avait fermé la porte à clé derrière lui... Et il ne s'était pas contenté de s'arrêter là, il avait dépassé les limites de la ferme.... Mieux encore, il était allé en ville, il était allé rejoindre le monde. Un effort exceptionnel que l'on ne pourrait apprécier que très rarement chez le jeune homme, qui préférait de loin le confort, le calme et l'absence d'abrutis de son chez-soi bien tranquille.

Comment était-ce possible? Comment Joshua en était-il arrivé à une telle extrémité? La réponse à cette question se résumait en trois mots : plus de chocapics. C'était le matin... Enfin, le semi-matin, puisque Joshua, qui n'en glandait pas une de ses journées, se couchait très tard (pour écrire son traité sur la torture des hamsters) et se levait très tard... Et encore, ce jour là, il s'était levé à 11h59, ce qui constituait un certain record. Là, son rituel pseudo-matinal avait commencé, il se levait, il descendait les escaliers jusqu'à la salle à manger, et là il fouillait les placards aux vues de la préparation de son bol de chocapic traditionnel. Sauf que cette fois ci, quand il voulut verser les céréales chocolatées dans son bol (à motifs de nounours, mais oublions ça, c'était parce qu'il avait pété son bol et qu'il piquait celui de Casey en attendant le jour -qui n'arriverait jamais- de ne plus avoir la flemme d'en racheter un pour avoir son propre bol), plus de chocapics. Qui était l'abruti qui avait remis le paquet vide dans le placard? A la réflexion, ça devait être lui, mais comme il n'admettait pas l'erreur, et encore moins de sa part, il était toujours temps de penser que c'était forcément la faute de quelqu'un d'autre.

Résigné et en manque de chocapics donc, Joshua avait décidé de faire l'effort suprême de se joindre à la communauté des impotents et autres abrutis sans intérêts, sa vie et sa dépendance fortement prononcé (qui datait de sa prime enfance) lui dictant une conduite aussi barbante et déplaisante. Il avait donc mis les pieds dehors. Bon ok, il les mettait quand même de temps à autres dehors, ses pieds. Mais généralement, c'était parce que son père ou Casey l'y forçaient... Ou parce qu'il devait d'urgence acheter un nouveu hamster (ce que son papounet lui avait formellement interdit, d'ailleurs... comme si ça changeait quelque chose).

Il avait donc enfilé sa tenue la plus sobre (en même temps, toutes ses tenues étaient sobres, et lui donnaient toutes l'air de se préparer à aller à un enterrement) et une paire de chaussure (parce qu'aller faire un tour en ville pieds nus, ça donne mal aux pieds) et était sorti. Il traîna ses pieds (chaussés, donc) jusqu'à l'épicerie, avec le vague espoir d'y trouver (devinez quoi) des chocapics...
...Mais, un malheur n'arrivant jamais seul, la nouvelle tomba, comme une épée de Damocles sur une fissure plus grande qu'une pièce de deux euros : pas de chocapics.
Joshua poussa un profond soupir, c'était vraiment pas sa journée (et elle commençait tout juste).
C'était donc dans de très mauvaises dispositions, agacé et affamé qu'il s'apprêtait à quitter l'épicerie...Mais, tournant les talons, il se retrouva nez à nez avec.. (super suspens.... -genre, c'est marqué dans le titre) Nathaniel.

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Mer 10 Fév 2010, 15:22

    Le garagiste laissa son regard brun parcourir les rayonnages avec scepticisme. Lucy avait-elle réellement besoin de ces pommes de terre ? Nathaniel savait exactement ce qui allait se passer ce midi et aurait parié le contraire. Clyde n’avait pas un gros appétit, sa femme ne ferait que picorer dans son assiette et lui et Logan finiraient par se disputer et balancer leurs assiettes à travers la pièce. Il avait bien tenté de l’expliquer à sa tendre moitié mais elle n’avait rien voulu savoir. Soit, si elle voulait qu’il ait plus de réserves de minutions, alors il irait les lui chercher ses pommes de terre. Il les écraserait avec plaisir pour lui faire une jolie purée qui s’allierait à merveille avec le teint de son cousin.

    Nath poussa un imperceptible soupir avant de passer devant Charlie qui tenait la caisse. Comme toujours, elle devait bénir les dieux de lui avoir permis d’être avec un client à son arrivée dans l’épicerie. Si ça n’avait pas été le cas, il serait probablement venu lui faire la conversation immédiatement. Il savait d’avance quel sujet il souhaitait aborder avec elle… Il allait falloir qu’il attende de régler ses achats. Quoi qu’en général, elle s’arrangeait pour prendre sa pause et laissait à Elizabeth le soin de s’occuper de sa personne. Un jour prochain, il la coincerait cela dit et ne lui laisserait d’autre choix que celui de répondre à ses questions.
    Il voulait qu’elle sache que fréquenter les Donnelly n’était plus tolérer ici. Et il veillerait personnellement à ce que chacun des habitants respecte cette règle nouvellement instaurée par ses soins. Sauf ceux qu’il avait lui-même choisi pour devenir leur ami, évidemment…
    Fort de cette pensée, un sourire étirant ses lèvres en coin, il s’avança dans les rayons, adressant un petit salue militaire à la caissière qui se contenta de baisser les yeux sur un article qu’elle avait en main.

    Nathaniel se dirigea directement dans le rayon qu’il visait et attrapa un sac de pomme de terre, après l’avoir sélectionné avec soin. Il le hissa sur ses épaules puis fit demi-tour, paré à passer en caisse. Il contournait le rayon pour rejoindre l’allée principale lorsqu’il manqua de percuter quelqu’un.
    Joshua Ferguson.

    « Ça alors… » murmura-t-il, joueur « Je constate avec joie que les rumeurs sur ta disparition tragique étaient quelque peu exagérées »

    Réajustant son sac sur son épaule, Nathaniel adressa son plus beau sourire au gamin auquel il faisait face. Et c’était plutôt rare.
    Le fils du maire ne se mêlait en effet pas souvent au bon peuple de Grayson et le voir sortir de sa ferme était très rare. En fait, il ne le faisait que lors des soirées de cinéma plein air, lorsqu’on l’obligeait à y jouer un rôle. Et puisque c’était sa mère qui organisait le tout, elle s’arrangeait presque chaque fois pour le faire sortir et lui donner un poste à assurer. Perfide petite maman.
    Sans vraiment savoir pourquoi, Nathaniel l’avait toujours apprécié, et s’en était toujours méfié. Il avait cette lueur dans le regard quand il fixait les choses… C’était inquiétant et en même temps, ça lui plaisait beaucoup.

    « Qu’est-ce que tu deviens, dis-moi ? » demanda le garagiste sur un ton badin « Tu ne t’ennuies pas trop, à rester toute la journée enfermé dans ta tour de fumier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joshua F

Invité

MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Jeu 11 Fév 2010, 16:53

Joshua Ferguson


Cela faisait longtemps que Joshua n'avait pas parlé à Nathaniel. En même temps, Joshua, même quand il prenait la peine de se mêler aux graysoniens, ne parlait que très peu... Il aurait pu rencontrer n'importe qui d'autres, la reflexion aurait été la même... A la différence que Joshua tolérait beaucoup plus facilement la présence de Nathaniel qu'il ne survivait à celle de la plupart des autres de ses connaissances. Il ne savait pas exactement pourquoi, d'ailleurs, mais Joshua éprouverait presque de la sympathie... ou quelque chose de relativement similaire envers lui. Après, n'exagérons rien, bien sûr, parce que Joshua restait Joshua, et que par conséquent, Nathaniel continuait à lui être relativement indifférent, mais relativement, c'était déjà pas mal.
Que répondre aux remarques de Redd? Sa réputation, de toute évidence, le précédait... En même temps, Joshua faisait tout pour ça, il vivait en véritable ermite, dans sa ferme, au grand désespoir de ses parents, et ne songeait pas à changer cette situation de sitôt. Pour quoi faire? C'était bien de glander tranquillement et d'eviscerer des hamsters chez soi, surtout que même si ses parents râlaient souvent, ils ne faisaient pas beaucoup d'efforts (ou peut-être en faisaient-ils, mais Joshua les ignorait sublimement) pour changer sa situation. Donc bon, oui, il restait tranquillement dans sa tour de fumier (ça sentait pas tant le fumier que ça, en fait... Ou si?... A force d'être cloitré à l'intérieur, peut-être qu'il n'en sentait même plus l'odeur, va savoir).
Bref, Joshua ne voyait rien à répondre, parce que la réponse était dans la question, Joshua ne devenait rien, absolument rien, il attendait juste, patiemment que quelque chose arrive... ça commencait à mettre son temps, d'ailleurs. Le seul événement qui marquait sa vie ô combien palpitante, c'était la pénurie de chocapics et l'opération commando pour en récupérer... fascinant, n'est-ce pas?

« Toujours la même chose, je suppose... je m'enferme au milieu des poules, canards, et autres volatiles et je torture deux-trois rongeurs histoire de passer le temps. »

Il avait répondu de la façon la plus neutre et la plus détachée du monde, difficile de savoir s'il était ironique ou non, même si très logiquement, il valait mieux pencher pour l'ironie... Il valait mieux. Et pourtant, Joshua était tout ce qu'il y a de plus sincère, plaise à Nathaniel d'interpréter ses propos comme il le voulait.Mais après tout, l'honnêteté était une qualité, non?

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Ven 12 Fév 2010, 16:15

    Un éclat de rire moqueur et éraillé s’échappa des lèvres de Nathaniel à la remarque de l’adolescent. Décidemment, il lui plaisait bien. Déjanté juste ce qu’il fallait, son regard brillait d’une intelligence malsaine qu’il avait toujours apprécié, contrairement au père du garçon. Il avait déjà surpris les regards de William sur son fils et chaque fois, ils l’avaient bouillir.
    Il connaissait ce genre de coup d’œil discrets et plain de sous-entendus. Sa mère posait le même genre de regards sur sa personne quand il était plus jeune. Prudents, chargés d’inquiétudes. Le genre qu’on pose sur son enfant quand on a peur de lui, de ce qu’il pourrait faire, du regard que les autres portent sur lui. Pourtant, le maire aimait son gosse, Nathaniel pouvait le sentir aussi. Il l’aimait autant qu’il le craignait. Ce cher Will était près à n’importe quel sacrifice pour lui, il le couvrirait probablement quoi qu’il fasse, mais il en aurait toujours peur, ne lui accorderait jamais sa confiance.
    C’était triste. Pas pour Joshua cela dit, mais bel et bien pour son père. Lui était passé par là aussi et n’avait jamais ressenti autre chose que de la pitié pour cette mère aimante et maladroite qui l’observait de loin, avec méfiance, essayant de ne surtout jamais l’énerver et de ne rien laisser paraitre de son malaise. Ce petit jeu l’avait menée à sa perte. Si elle avait su de quoi il était réellement capable et comment il tournerait, peut-être l’aurait-elle tué lorsqu’elle en avait eu l’occasion, lorsqu’il était encore une graine ridicule au creux de ses entrailles fertiles. Au lieu de ça, elle l’avait regardé grandir, ramené des cadavres de chatons ou autre animaux morts pour jouer avec au fond de leur jardin.

    « Je pensais que tu en serais déjà à l’étape suivante, petit » finit par lâcher Nathaniel d’un ton badin « J’avoue que je suis un peu déçu ! Mais peut-être que tu pourras bientôt t’exercer, j’ai appris que la nouvelle venue, cette blonde qui a aménagé près de chez les Donnelly avait un chat »

    Sa mâchoire se contracta malgré lui à cette remarque. Il fallait encore qu’il parle de ça avec Declan, par l’intermédiaire de s sœur ou de Grifith. Les touristes affluaient en ce moment et ce n’était pas bon pour eux. Pas bon du tout...
    Le garagiste commençait à en avoir assez de ces retournements de situations, de ces rebondissements dignes des mauvais soap opéra que Lucy regardait parfois. Ils étaient à Grayson bon dieu, pas à Los Angeles ou dans une de ces grandes villes où tout peut arriver.

    « Qu’est-ce qui t’emmènes ? » finit-il par enchainer pour changer de sujet

    Les bras du garçon étaient vide et pourtant, il s’apprêtait visiblement déjà à ressortir du commerce. Il était donc venu chercher quelque chose de précis, quelque chose qu’il n’avait pas trouvé. Ce qui était rare à Grayson. Lorsqu’on ne trouvait pas ce qu’on voulait, c’est qu’on avait fait quelque chose de moche en général…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joshua F

Invité

MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Lun 08 Mar 2010, 18:08

Joshua Ferguson


Joshua esquissa un léger sourire, le genre de sourire qui aurait pu sembler des plus angéliques, mais qui, dans le contexte, avait quelque chose de profondément malsain. C'était amusant, de parler à Nathaniel, parce que Nathaniel avait l'air de le comprendre... Il n'y avait certainement personne d'autre dans tout Grayson avec qui il pouvait parler aussi librement de la torture d'animaux en tous genres. Bizarrement, ce n'était pas le genre de conversation que les gens aimaient avoir.
... Passer au niveau supérieur... Oh, Joshua avait bien usé du ciseau de sa soeur sur un ou deux chats errants, mais il n'avait pas vraimen apprécié, d'une parce que les chats sont des furies, de deux parce que l'un d'eux avait tué l'un de ses hamsters avant qu'il ne le fasse, et de trois, parce qu'il était allergique aux poils de chats. Mais il n'y avait pas que ça, la sensation n'était pas la même, ni le mode opératoire, et si arracher les côtes d'un gros minet avait certes quelque chose d'assez jouissif, il préférait le craquement général des os d'un rongeur que l'on serrait un peu trop fort dans son poing... Mais aussi et surtout (et c'était avant tout là la raison que faisaaut que Joshua préférait se contenter des hamsters), il y avait son père.... les chats, quand ça agonise, ça fait beaucoup de bruit, et son père n'appréciait pas des masses que son fils zigouille les matous du voisinnage... c'était pareil pour les hamsters, mais amener un hamster en douce chez soi, c'était bien plus discret qu'un chat qui vous plante ses griffes dans le ventre pour s'extirper de votre veste (il en savait quelque chose)... et même si Joshua était assez souvent seul chez lui, son père n'était jamais très loin (et les éternuements incessants de Josh' étaient alors assez révélateurs), avec ses habituels discours moralisateurs, pour lui éviter l'inévitable dégringolade du côté obscur de la force. Bref, si Joshua préférait les hamsters aux chats, c'était avant tout une question de goût, et également une question de contrainte, même si, c'est vrai, il aspirait assez souvent à des proisx d'un autre gabari.

...Il irait peut-être, tout de même, jeter un coup d'oeil du côté de cette nouvelle habitante et de son chat... Au passage, il n'avait même pas réalisé qu'une blonde s'était récemment installée à Grayson, c'était dire s'il était au courant de ce qui se passait dans son patelin, bien qu'étant le fils du maire.

« J'y penserais. » répondit-il simplement, comme on dit que l'on pensera à descendre les poubelles, ou comme on répond à ce type au téléphone qui essaye toujours de vous inciter à faire des dons divers pour une organisation quelconque qu'on va y réfléchir.

Il y penserait. ça faisait longtemps qu'il n'avait plus essayé les chats. Si l'expérience n'avait pas été à la hauteur de ses espérances, ce n'était pas pour autant qu'il ne fallait pas réessayer, c'était comme les asperges. Petit, Joshua détestait les asperges, il avait refusé d'y toucher pendant plus de huit ans, et maintenant, il aime ça, les asperges.

Bref...Non... Joshua n'était pas influençable au point d'accepter toutes les suggestions qu'on pouvait lui faire, mais pour toutes celles qui pouvaient lui permettre d'assouvir ses élans psychotiques, il était preneur, surtout que, il fallait bien l'admettre, ce genre de conseils ne lui étaient donné que très rarement (allez savoir pourquoi).

Quand Nathaniel lui demanda ce qu'il venait faire ici, Joshua ne jugea pas utile de répondre... Il ne doutait pas du fait que sa dépendance aux chocapics et son désespoir à l'idée de devoir passer un petit déjeuner sans ses céréales favorites n'intéressait nullement son interlocuteur. Auqssi préféra-t-il répondre ainsi : « Et vous? »

Il n'était pas certain que la réponse de Nathaniel serait vraiment intéressante, il était même certain qu'elle ne le serait pas... Les gens qui allaient à l'épicerie y allaient pour acheter des trucs, c'est tout... C'était le genre de question que Joshua ne posait généralement jamais "et vous?", pour la simple et bonne raison qu'il se souciait trop peu des autres pour chercher à s'intéresser à ce qu'ils pouvaient vivre ou penser. Mais il acceptait d'agir un peu différemment avec Nathaniel. Il ne savait pas exactement pourquoi, sans doute parce qu'il avait un certain... respect (?) pour lui. Et ça, de la part du jeune homme, c'était quelque chose de vraiment très rare.

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Lun 08 Mar 2010, 19:05

[HJ : pas grave, je comprends tout à fait! Je savais pas que tu arrivais en période d'exams ; prends ton temps]

    Un large sourire aux lèvres, comme à son habitude, Nathaniel descendit son sachet de pomme de terre de ses épaules pour le tenir bien en main.

    « Et bien comme tu peux l’constater, j’achète des patates » énonça-t-il fièrement, comme s’il s’agissait là d’un merveilleux trésor « C’est pour ma chère Lucy, elle s’est mis en tête de cuisiner pour toute ma petite famille les jeudis midis et à peur que nous manquions de minutions. Et je m’exprime au sens littéral du terme, j’en ai bien peur. Je suppose que tes repas de familles sont un peu plus calme… Casey n’a pas l’air du genre à retourner les assiettes »

    Et William ne tolèrerait certainement pas un tel comportement. Ce serait indigne de lui et de l’image de la parfaite petite famille qu’il tentait d’entretenir ardemment. Pourtant, personne n’était dupe à Grayson. Une rumeur était même remontée jusqu’à ses oreilles une fois, selon laquelle Alicia aurait trompé son cher et mou pour coucher avec lui, ce qui expliquait que leurs deux enfants soient dérangés… Parce qu’assurément, ils n’avaient hérité d’aucune des merveilleuses qualités de leur cher papounet. En revanche, le p’tit Joshua empruntait le même sentier sinueux que le garagiste… bizarre, bizarre.
    A vrai dire, Nathaniel aurait été fier d’avoir un môme du style de Joshua, il se considérait d’ailleurs comme une sorte de parrain. Une mauvaise fée qui se penchait de temps en temps au-dessus de on berceau pour lui donner quelques conseils. Ils n’avaient jamais fait ami-ami, mais il aimait leur relation. Aussi décalée que l’adolescent pouvait l’être ; à leur image en somme.
    Et c’était parce qu’ils se ressemblaient sur bien des points que Nathaniel savait sans avoir à le demander que les repas de famille chez les Ferguson n’étaient pas de tout repos…

    « Et comment va ta sœur ? Il parait qu’elle suit des études de lettre ou quelque chose du genre à Trimble ? Il serait temps que j’me renseigne, on est tout de même… et bien en juin maintenant ! Waw, le temps file… » murmura-t-il en prenant un air faussement nostalgique « Et puisqu’on en vient à parler de temps qui passe et tout ça… Qu’est-ce que tu faisais dimanche soir ? »

    La question n’était vraiment pas subtile, mais il ne jugeait pas cela nécessaire avec le jeune homme. Prendre des gants et tourner autour du pot ne le mèneraient à rien avec lui. Joshua aimait qu’on soit franc, brut, qu’on en rajoute un peu aussi parfois. C’était sûrement pour ça qu’il appréciait la compagnie de sa sœur, parce qu’elle savait raconter des histoires…
    Nathaniel savait Joshua intelligent malgré son inactivité (même s’il déplorait la manière dont il stimulait, ou en l’occurrence ne stimulait pas, ses neurones).
    Il doutait qu’il soit responsable du saccage de la maison des Donnelly, mais une question ne pouvait pas l’tuer après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joshua F

Invité

MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Sam 13 Mar 2010, 23:16

Joshua Ferguson


Joshua avait vu juste, il se foutait royalement de la vie de Nathaniel et de ses histoires de patates. Il esquissa un sourire absolument pas convaincu quand Nathaniel fit référence aux dîners familiaux des Ferguson, nul doute que son interlocuteur ne pensait pas ce qu'il disait. La famille Ferguson était une imposture grandeur nature, une fragile caricature de famille unie, respectueuse et soudée... Évidemment, ce n'était absolument pas le cas, et le paternel de Joshua aurait beau tenter tout ce qu'il voulait, ça ne changerait rien. Tout n'était pas rose, et rien n'était parfait dans la famille Ferguson. Un dîner de famille, ce n'était pas un moment d'échange et de complicité. La preuve, parfois, il y avait même des assiettes qui volaient. Au moins ça avait le mérite de ne pas être monotone.

Nathaniel enchaîna avec une question qui concernait Casey. Bah ouais, sauf qu'il avait tout dit. Casey était à l'université, Casey étudiait les lettres, Casey faisait quelque chose de sa vie, elle, dirait son père (et sur ce point on pouvait pour une fois lui donner raison), et c'était à peu près tout ce qu'il savait d'ailleurs. Il n'avait aucune idée de ce qu'elle étudiait en ce moment, de si elle avait des examens à passer bientôt ou non, de ce qu'elle ferait l'an prochain, de quand elle finirait son année. Ce n'était pas vraiment de l'indifférence, mais quand Casey et Joshua se retrouvaient ensemble, aucun d'eux ne songeait même à évoquer ce qu'ils faisaient de leur journée, très certainement parce que Joshua n'était pas vraiment intéressé par tous ces auteurs morts qu'on tirait d'un placard poussiéreux pour leur faire dire ce qu'ils n'avaient pas voulu dire et aussi parce que Casey n'avait certainement aucune envie de savoir les détails glauques et morbides des journées que Joshua ponctuait de tortures animalières. L'un dans l'autre, ils ne parlaient quasiment jamais, et ça leur allait très bien, n'étant l'un comme l'autre ni vraiment locaces, ni vraiment du genre à se laisser aller à de quelconques épanchements affectifs. Bref, il n'y avait rien à ajouter sur Casey, et qui plus est, Nathaniel ne devait pas vraiment s'y intéresser, ce pourquoi Joshua répondit par un : Elle va bien. auquel il n'ajouta rien, d'ailleurs il n'y avait pas possibilité d'ajouter quoi que ce soi, Nathaniel avait dors et déjà enchaîné, preuve qu'il s'en moquait bien.

La question qu'il posa à Joshua dérouta quelque peu le jeune homme. Que faisait-il dimanche soir?
Qu'est-ce qu'il en savait? Ses journées étaient si similaires et inconsistantes que Joshua les distinguait à peine les uns des autres. Mais il se doutait que Nathaniel n'avait pas posé cette question sans raisons, c'était le genre de questions que posaient toujours les flics dans les séries policières, et d'ailleurs, Joshua s'était toujours demandé comment les gens étaient capables de se souvenir de ce qu'ils faisaient le 26 juillet entre 21h et 22h alors que lui-même ne serait pas fichu de se souvenir de ce qu'il faisait il y a deux heures... et rester chez soi à comater, vive l'alibi!

Joshua mit un certain temps à comprendre à quoi Nathaniel faisait référence, il s'interressait si peu à ce qui pouvait agiter Grayson que c'était à peine s'il avait trouvé de l'intérêt à l'histoire qui avait touché les Donnely. Il avait entendu son père l'évoquer et en avait conclu qu'il s'en fichait royalement. De toute manière, les Donnely, c'était à peine s'il les connaissait, ils pouvaient bien crever demain, le sommeil ne lui manquerait pas pour autant. Il fixa un moment Nathaniel. Il ne pouvait pas sérieusement penser que Joshua s'abaisserait à un acte de vandalisme aussi primaire! Il s'en sentait presque vexé.

« Ah oui, je vois. »

Il ne chercha même pas à fouiller dans sa mémoire pour se remémorer ce qu'il faisait, sans doute qu'il regardait un feuilleton débile, aucune idée.

« Aucune idée! » ajouta-t-il en haussant les épaules.

Il marqua une pause et, d'un ton profondément désinterressé, il ajouta : « C'est moche, ce qui leur arrive. »

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Dim 14 Mar 2010, 13:25

    Les sourcils bruns de Nathaniel se haussèrent dans une expression surprise. Évidemment, elle était feinte, voire même exagérée par le garagiste pour donner un peu de relief à cette conversation en apparence anodine. Il observa longuement Joshua, conscient que ce petit manège ne l’atteindrait pas. Tout autre que lui aurait finit par se sentir mal à l’aise, par rougir, fuir son regard trop insistant, mais pas le petit Ferguson. Il était d’une toute autre trempe, et c’était pour cela que Nath prenait la peine de s’entretenir avec lui.

    « Moche dis-tu… » finit-il par répéter en arborant cette fois une moue songeuse, réajustant son sac de pomme de terre sur ses épaules avant d’en hausser une négligemment « Oui, je suppose que l’on peut s’exprimer en ces termes… Mais vois-tu, Joshua, j’ai bien l’impression que c’est surtout très, très moche pour nous »

    Cette fois, le garagiste avait terminé de jouer. Le regard qu’il planta dans celui de son interlocuteur était tout ce qu’il y a de plus sérieux et il le laissa y lire toute la colère qu’il éprouvait depuis cette fameuse soirée où un trou du cul avait foutu en l’air leur plan.
    Il le laissa entrevoir ce qu’il serait prêt à faire s’il mettait la main sur le responsable. Et ce ne serait certainement pas pour venger ces cinq imbéciles débarqués de leur grande ville avec leurs beaux souliers et leurs têtes de cons.

    « Parce que maintenant, nos amis les Donnelly en font une affaire personnelle. A présent, ils savent que l’on veut à tout prix les faire partir et éviter qu’ils ne posent trop de questions… Le temps où nous étions d’innocents voisins vraiment désolés pour la tragique disparation de leurs vieux parents sur le déclin est révolu. Maintenant, ces petits fouineurs se disent que nous avons quelque chose à caché et ils vont rester et nous presser jusqu’à ce que chacun d’entre nous ait craché tout son jus… Ils vont nous assécher. Assécher notre belle Grayson jusqu’à avoir obtenu d’elle tout ce qu’ils désirent savoir… Tu comprends, Josh ? » demanda-t-il d’un ton qui n’acceptait clairement aucune réponse négative

    D’ailleurs, il n’attendait aucune réponse de la part du garçon qui semblait indifférent à tout ça. Pourtant, Nathaniel le savait concerné par le sort de sa ville. Il le savait comme il savait que Declan sautait cette petite salope indécise d’Elizabeth depuis des mois. Parce qu’il connaissait son village et ses habitants. Parce qu’il les avait tous longuement observé, parce que Grayson n’avait plus aucun secret pour lui depuis qu’il l’avait vu…
    Il savait que Joshua finirait par se sentir concerné et qu’il pourrait s’avérer être un allier de choix dans cette affaire.

    « Ils vont s’incruster maintenant. J’ai même entendu dire que ton père avait demandé à votre employé de ferme d’aller bosser pour eux. De les aider à remettre de l’ordre et à faire quelques menus travaux dans la vieille maison des Mercer… Et tu sais ce que j’ai entendu dire aussi ? Que puisqu’il allait vous manquer de la main d’œuvre, le p’tit dernier de la fratrie, l’handicapé qui à l’air d’un poisson tombé en-dehors de son bocal, allait venir chez toi donner un coup d’main et que tu devrais sûrement lui montrer les ficelles du métier… Tu sais quelque chose à propos de ça toi ? » le questionna Nathaniel, un sourire malveillant aux lèvres

    Oh oui, très bientôt, Joshua Ferguson allait se sentir extrêmement concerné par toute cette histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joshua F

Invité

MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Sam 03 Avr 2010, 15:43

Joshua Ferguson


Très moche pour eux... Si Joshua regardait les choses de son point de vue ultra égoïste et individualiste, ce qui arrivait aux Donnely n’avait aucune raison de le toucher en quoi que ce soit, mais il se doutait que ce qui était moche pour eux, aux dires de Nathaniel, ce n’était certainement pas le sentiment de compassion qui devaient leur dévorer les entrailles tant ils devaient souffrir du malheur de ces quelques fouteurs de merde, et Nathaniel le confirma à Joshua de plusieurs manière. D’abord par le regard, extrêmement sérieux, qu’il lui adressa, puis par ce qu’il ajouta ensuite. Joshua trouvait amusante la façon dont Nathaniel s’adressait à lui comme s’il savait tout en sachant que Joshua ne savait justement rien, et qu’il ne demandait qu’à en savoir plus. Son crétin de père pouvait dire tout ce qu’il voulait, face à des propos comme ceux que tenaient Nathaniel, il ne faisait aucun doute que toutes ces cachoteries, toutes ces choses qui se tramaient à Grayson et qu’on cherchait vainement à lui dissimuler n’étaient pas quelque chose d’anodin; qu’il s’agissait d’un truc louche.... et certainement un peu malsain pour les personnes concernées. Est-ce que Josh comprenait? Pas complètement, en partie, on va dire. Peu importe, la question de Nathaniel était purement rhétorique, aussi Josh se contenta-t-il d’acquiescer vaguement.

Les propos qui suivirent éveillèrent plus encore l’intérêt de Joshua, parce que ça le concernait au moins un peu (mais oui, quand je vous dit qu’il est totalement égocentrique). ça le concernait d’assez près, et il n’était pas au courant... Le plus jeune des Donnely, Aidan, si ses souvenirs étaient exacts (c’était pas qu’il en avait rien à foutre et qu’il ne prenait que rarement la peine de retenir le nom des gens qu’il croisait vaguement, mais c’était le cas), ou le crétin qui avait manqué de respect à sa soeur (on manque pas de respect à sa soeur, nion mais!) allait donc filer un coup de main à la ferme. Il imaginait d’ici son paternel tenter de le convaincre de lui « montrer les ficelles », comme venait de le dire Nathaniel... Comme si Joshua y connaissait quelque chose, comme s’il avait que ça à foutre que de tenir l’autre crétin par la main pour l’aider... Il imaginait également très bien son géniteur accumuler les remarques comparatives (évidemment valorisantes pour Aidan et dévalorisantes pour lui)... Il allait s’éclater... Evidemment, donc, Joshua n’était pas au courant de cette histoire. C’est pas comme s’il était un peu concerné, quoi. Bref.

« Mmm bah de toute évidence, non. »

Son air (très) vaguement surpris avait dû parler pour lui. Il ne savait pas exactement comment il devait prendre cette nouvelle, d’un côté, ça l’agaçait profondément, il n’avait vraiment pas que ça à faire que de perdre son temps avec ce crétin, mais d’un autre côté, ça pourrait être amusant... Qui plus est, il avait le sentiment que cette histoire pourrait tourner à son avantage, ou du moins , le sourire un rien machiavélique de Nathaniel semblait le laisser présager. Peut-être que cela représentait un premier pas vers quelque chose de plus... intéressant. Joshua avait le vague sentiment que s’il devait enfin être impliqué dans toutes ces choses qui se tramaient autour de lui et auxquelles il voulait prendre part, ce n’était pas vers son impotent de père, qu’il devait se tourner, mais plutôt vers l’homme qui se trouvait en face de lui.

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Mar 06 Avr 2010, 20:16

    Une affreuse grimace souriante fendit le visage de Nathaniel tandis qu’il soutenait le regard de son interlocuteur. Tout ça était fort intéressant et il se réjouissait déjà de la scène de ménage qui allait certainement suivre, même s’il ne serait pas là pour la vivre réellement. Fantasmer était fort agréable…
    William allait devoir rendre des comptes à son rejeton à présent et ça promettait d’être terriblement intéressant. Le garagiste espérait d’ailleurs que le maire vienne le trouver pour obtenir une explication. La première serait sans doute : comment es-tu au courant pour notre arrangement ? Il avait hâte de pouvoir y répondre.

    « De toute évidence » reprit-il en poussant un soupir navré qui sonnait faux

    Mais il ne comptait pas agir comme son paternel et le laisser dans l’ignorance une fois encore. Il était injuste de le traiter de cette manière, lui qui était si intelligent. Trop intelligent sans doute.
    Nathaniel reprit donc, l’éclat de son regard s’étant subtilement intensifier tandis que ses neurones travaillaient durement.

    « Je suis certain que vous pourriez vous entendre à merveille tous les deux » ajouta le trentenaire en lui servant son plus charmant sourire « du moins, c’est ce qu’il pourrait croire »

    Nathaniel laissa passer un silence, espérant que Joshua le suive là où il tentait de le mener depuis un moment maintenant. Il avait cela dit confiance dans les capacités intellectuelles du jeune Freguson et savait qu’il comprenait son sous-entendu. Les précédents lui avaient cependant permis de s’en assurer. Cette petite sortie à l’épicerie tombait décidément à pic. Une petite voix quelque part lui soufflait que si tout s’emboitait avec tant d’aisance, c’était qu’il était sur la bonne voie.
    Il lui venait en aide. Les coïncidences s’enchainaient et allaient dans son sens, même si pendant un moment, Nath avait douté…

    « J’ai l’impression que toi comme moi ne sommes pas enchantés par le débarquement mouvementé de ces quatre ploucs et de leur charmante, parfaite, petite famille. Certains autres ont décidés de le clamer haut et fort et de les faire partir en utilisant la manière… stupide, dirais-je, mais personnellement, j’ai toujours été un adepte de la méthode douce. J’aime agir en finesse et j’ai l’impression que sur ce point, nous nous ressemblons assez… Encore que tu as quelques progrès à faire de ce côté-là » fit remarquer Nathaniel, le plus naturellement du monde « Je vous ai entendu parler avec le petit squatteur le soir de la séance de cinéma. Je vous espionnais en réalité, autant jouer cartes sur table. Je voulais en savoir plus sur lui et ta sœur et toi étiez dans les parages alors ma foi… Enfin, tout ça pour dire que c’était très intéressant et que j’aurai apprécié que vous jouiez les prolongations, histoire d’en savoir un peu plus sur lui, sa manière de penser, de réagir face à telle ou telle situation… le connaitre en gros. Et ton cher père m’offre cette opportunité… Nous offre cette opportunité » ajouta Nath d’un ton entendu, donnant plus d’intensité à son regard qu’il plongea dans celui du plus jeune « Comprends-tu donc où je veux en venir, Josh ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joshua F

Invité

MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Jeu 08 Avr 2010, 01:14

Joshua Ferguson


Evidemment, quand Nathaniel disait que Josh et Aidan s’entendraient à merveille, il ne le pensait pas une seconde. Josh imaginait davantage son impotent de père faire ce genre de remarque, en y croyant plus ou moins, plus ou moins parce que depuis tout ce temps, il devait tout de même se rendre compte que Joshua ne s’entendait avec personne (hormis sa sœur), à moins de faire semblant.
Il savait où Nathaniel voulait en venir, enfin, plus ou moins, parce qu’il ne se sentait que peu concerné par tout ce qui se passait pour savoir ce qui se tramait exactement dans l’esprit de son interlocuteur. C’était comme si Nathaniel lui donnait mine de rien ses directives, et à Joshua de lui obéir. Sympathiser avec le plus jeune de Donnely, gagner sa confiance... Et pourquoi pas? Josh en était parfaitement capable, ce ne serait pas la première fois qu’il tromperait son petit monde, qu’il donnerait « l’air de », heureusement pour lui (ça lui avait servi plus d’une fois), Josh était bon comédien. Ce n’était pas tant la tâche qui lui poserait problème (quoi que côtoyer le crétin Donnely trop longtemps risquait fort de lui en coûter beaucoup), mais restait à savoir pourquoi l’accomplir?

Nathaniel lui donna ses arguments, des arguments qui ne l’atteignaient pas vraiment, Joshua n’était pas enchanté par la venue des « quatre ploucs » dans le sens où en effet, il ne s’était pas dit « tiens, je suis enchanté par la venue des quatre ploucs », mais cela dit, il n’en était pas au point de trouver leur présence intolérable. Il avait compris, bien sûr, que l’arrivée des donnely avait provoqué chez ceux qui savaient des réactions qui laissaient présager que leur venue n’était pas forcément une bonne chose, mais le fait était que lui, ne savait rien, et que tant qu'il ne saurait rien, il se foutterait comme de l'an 40 des Donnely et de ceux qui essayaient de les faire fuir. Tant qu’il ne saurait rien, il resterait dans sa ferme, à moisir dans sa « tour de fumier », à attendre de savoir. Aussi, Joshua ne savait pas vraiment si les arguments de Nathaniel étaient suffisants pour le convaincre d’accepter ce qu’il lui avait intimé de faire. Il fut même tenté de répondre par la négative quand les propos de Nathaniel vinrent le piquer dans son amour propre (qui est loin d’être faiblichon )... Comment ça, il manquait de finesse? Jamais, voyons! Il ne laissa rien percevoir de sa contrariété, cependant, selon sa vieille habitude de dissimuler à peu près tout ce qu’il pensait. L’heure n’était sans doute pas aux caprices.

Bien que pour le moment, il ne voyait pas beaucoup de raisons qui puissent l’inciter à accepter de se rapprocher d’Aidan, le simple fait que ce soit Nathaniel qui le lui demande l’encourageait à suivre ses directives... et pourtant, Joshua détestait que quiconque décide de ce qu’il devait faire. Mais Joshua était certain que, puisque ce ne serait jamais son père, ce serait sans doute Nathaniel, qui le propulserait vers le haut. Il avait le sentiment qu’il fallait qu’il fasse ce que Nathaniel lui demandait de faire, pour que les choses bougent enfin un peu, et peut-être qu’avec ça, il en saurait enfin plus. Il avait toujours voulu avoir son rôle à jouer dans cette histoire, apparemment, Nathaniel lui en donnait l’occasion, mais il était assez frustrant d’agir pour une chose sans savoir quelle était cette chose.
Il acquiesça tout d’abord, donnant ainsi à Nathaniel l’assurance qu’il s’exécuterait. Cependant il ajouta : « Et j’y gagne quoi? »

© Joseph Gordon-Levitt
PV interprété par LAPIN MALIN

INFORMATIONS
19 ans
Fils de William & Alicia, jumeau de Casey Ferguson
Chômeur

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pretty lies and ugly truth

Age du perso : 31
Logement : 17, Madison Street
Emploi : gérant du Teller & Redd's Garage
Nombre de messages : 430

ABOUT YOU.
What's going on here ? : I can keep a secret
Autres comptes: Aahron, Aidan & Kathleen
MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   Jeu 08 Avr 2010, 14:06

    C’était presque trop simple. Et en même temps, c’était exactement ce qu’il avait espéré en s’adressant à Joshua Ferguson. Il n’était pas monté sur ses grands chevaux en lui demandant de quoi il parlait exactement, il n’avait pas même semblé surpris de sa requête ou inquiété par ses sous-entendus. Le jeune homme savait pertinemment où il voulait le mener et ne s’en offusquait pas, au contraire.
    Nath n’avait pas besoin d’un sourire de connivence, d’un clin d’œil complice ou de quoi que ce soit du genre. Il pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert et savait qu’au fond, tout ça l’excitait énormément... C’en était presque indécent, mais il fallait être attentif pour le percevoir et le garagiste n’était même pas certain que Joshua le perçoive lui-même.

    « Ce que tu y gagneras ? » répéta-t-il sur le ton de la confidence

    Il fit mine de méditer un instant sur la question, ménageant son suspense. Ce genre de fioriture agaçait le plus jeune, il le savait. Joshua était du genre direct, un impatient malgré son flegme apparent. Surtout lorsque ce genre de sujets était abordés. Pourtant, Nath ne pouvait s’en empêcher. L’instant était trop précieux et il avait besoin de reprendre son souffle.
    Parce lui aussi était terriblement excité… Le trentenaire allait franchir une ligne, il le savait. Personne n’était là pour le retenir, lui faire la leçon. Il agissait en solo parce qu’il en avait le droit et Nathaniel devait veiller à ce que tout ce pouvoir ne lui monte pas à la tête.
    La patience, le contrôle, la prudence et la discrétion allaient devenir ses maitres mots dorénavant. Et il devrait pouvoir compter sur son petit protéger en n’importe quelles circonstances.

    « Ce que tu y gagneras dépasseras toutes tes attentes, mon cher Joshua » finit-il par répondre, le plus simplement du monde « Mais je ne t’en dirais pas plus pour le moment. Je dois assurer mes arrières avant de te confier quoi que ce soit, tu comprends ? Mais dès que tout sera en ordre de mon côté, quand je serai assuré que je peux te faire confiance, alors nous en reparlerons dans un tout autre décor… » ajouta-t-il dans un sourire, balayant l’épicerie du regard « Sur ce, je te souhaite une agréable fin de journée. J’ai un sac de patates à livrer » sourit Nathaniel avec malice

    Après lui avoir adressé un dernier signe de tête, il s’éloigna vers les caisses, un sourire carnassier aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

02. "C'est fort en chocolat" [Joshua & Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation  :: GRAYSON :: EAST JEFFERSON STREET :: épicerie Pryde-
Sauter vers: